Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2016 1 03 /10 /octobre /2016 07:27

Francois.jpgLe prénom François vient du mot Français. François d'Assise est fêté le 4 octobre. C'est le patron de l'Italie, des animaux, de l'écologie, des marchands.

Prénoms apparentés : Francelin, Francesco (italien), Francis, Francisco (espagnol), Francisque, Franck, Frankie, Frantz, Soizic (breton).

Un fils de famille qui mène joyeuse vie.

L’enfant naît en 1181 à Assise, alors que son père est en voyage d’affaires en France. Sa mère, une provençale, le nomme Jean. Mais, à son retour, le riche marchand de soie demande que son fils reçoive un nouveau nom, François, « le Français ». Plus tard, le jeune homme effectue de nombreux déplacements en compagnie de son père, et mène, avec ses compagnons de fête, une existence assez dissipée.

L’apparition du Christ.

En 1202, François est fait prisonnier lors de la guerre qui oppose Assise à Pérouse. Il demeure un an en captivité. Cette détention marque un tournant dans sa vie. Revenu dans sa ville natale, François va prier dans une église ruinée dédiée à saint Damien. Le Christ apparaît et lui déclare : « Répare ma demeure, qui tombe en ruine ». Dès lors, François s’emploie à rassembler les fonds nécessaire, vend même, pour ce faire, un coupon de tissu pris dans l’entrepôt familial. Le père et le fils se querellent, François renonce à son héritage et part mendier l’argent qui lui manque.

Naissance de la communauté franciscaine.

François, devenu le Poverello, vit désormais comme un vagabond, et attire quelques disciples. La petite communauté, qui effectue de nombreux prêches, acquiert peu à peu une certaine renommée. En 1209, François prononce ses vœux. L’année suivante, le pape approuve la règle des frères mineurs, ou franciscains. En 1219, François réorganise son ordre dont il confie la direction à Elias de Cortone. Il fonde aussi une communauté de femmes avec Claire, les clarisses.

Rencontre avec le sultan.

En 1212, un naufrage empêche François de partir vers l’Orient pour évangéliser les musulmans. Sept ans plus tard, François parvient à se rendre en Palestine et en Egypte et rencontre le sultan. Mais celui-ci refuse de se convertir, et François rentre en Italie. Il retournera en Egypte en 1223 pour demander au sultan d’améliorer le sort des esclaves chrétiens et obtenir pour sa congrégation la garde du Saint-Sépulcre.

Les stigmates de François ne sont révélés qu’après sa mort.

François réalise, en 1223, la 1ère crèche de Noël. Un an plus tard, il reçoit les stigmates (blessures semblables à celles que Jésus reçut sur la croix), lorsque le Christ lui apparaît sous les traits d’un séraphin. Mais ce prodige n’est connu qu’après sa mort. Ses dernières années sont marquées par de grandes souffrances qu’il supporte avec courage. François meurt presque aveugle, en 1226. Grégoire IX le canonise. Sa dépouille est transférée dans la basilique, bâtie en 1230, et décorée par Giotto. Il est le saint le plus populaire, particulièrement connu pour sa simplicité, son observance de la plus grande pauvreté, son amour de la nature et des animaux. Les franciscains, capucins, conventuels et observants perpétuent l’héritage spirituel de François, qui avait épousé « Dame Pauvreté » et a notamment écrit le célèbre Cantique du soleil.

Attributs : les stigmates, une cordelière, un crucifix, une robe de bure.

Prénoms apparentés : Frencelin, Francesco (italien) Francis, Francisco (espagnol), Francisque, Franck, Frankie, Frantz, Franz, Soizic (breton).

francois-00.jpg

Un buisson transformé en rosier :

Un soir, à quelques pas du sanctuaire de Notre-Dame des Anges, saint François d’Assise priait dans sa cellule et flagellait durement sa chair innocente. Le démon, qui veille sans cesse pour perdre les âmes, s’approche de lui sous la forme d’un ange de lumière et lui suggère cette pensée : « A quoi bon consumer ainsi la jeunesse en mortifications excessives ? Ne sais-tu pas que le sommeil est le grand réparateur du corps ? Crois-moi, conserve tes jours afin de servir Dieu plus longtemps ! »

François, découvrant la ruse de Satan, se précipite hors de sa cellule, ôte sa tunique, et, poussé par cette soif d’immolation qui est l’indice de la victoire, il se roule dans la neige et dans un buisson plein de ronces et d’épines, en disant à son corps ensanglanté : « Mieux vaux souffrir ces douleurs avec Jésus-Christ que de te laisser prendre aux perfides caresses du serpent ! »

A peine a-t-il accompli cet acte héroïque que toute la nature se transforme autour de lui. Une lumière éblouissante l’environne ; les épines rougies de son sang se couronnent de roses blanches et rouges, symboles de sa pureté et de sa charité. Les anges du ciel jettent sur ses épaules déchirées une tunique plus blanche que la neige ; puis, d’une voix suave, ils l’invitent à le suivre : « François, hâte-toi d’aller à l’église, le Sauveur des hommes t’y attend avec sa bienheureuse Mère ».

Il se penche pour cueillir 24 de ces roses, 12 blanches et 12 rouges, et se rend à la chapelle par un chemin qui lui semble couvert d’un tapis soyeux. Jésus était là, sur un trône de lumière, sa mère à sa droite, une escorte d’anges tout autour.

Trois Frères furent les témoins de ce miracle. Aujourd’hui encore, ce rosier est en vie et continue de fleurir chaque année. Les fidèles peuvent s’en procurer des feuilles ou des pétales, en souvenir de cette lutte victorieuse de ce grand saint contre le diable.

Prière : Ô Dieu, qui, par les mérites du Bienheureux François, avec enrichi votre Eglise d’une nombreuse famille de nouveaux enfants, faites-nous la grâce de mépriser comme lui les biens terrestres, et de nous réjouir éternellement dans la participation des dons célestes.

 

La vie de saint François d'Assise illustrée ici.

 


francois-03.jpgfrancois-04.jpgfrancois-01.jpgfrancois-02.jpg

francois-05.jpgfrancois-06.jpgfrancois-07.jpgfrancois-08.jpgfrancois-09.jpg

 

 

Cantique de frère soleil

Très haut, tout-puissant, bon Seigneur, à toi sont les louanges,

la gloire, l'honneur, et toute bénédiction.

A toi seul, Très-Haut, ils conviennent, et nul homme n'est digne de te nommer.

Loué sois-tu, mon Seigneur, avec toutes tes créatures, spécialement messire frère soleil qui est le jour, et par lui tu nous illumines.

Et il est beau et rayonnant avec grande splendeur, de toi, Très-Haut, il porte le signe.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur lune et les étoiles, dans le ciel tu les as formées claires, précieuses et belles.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère vent, et pour l'air et le nuage et le ciel serein et tous les temps, par lesquels à tes créatures tu donnes soutien.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur eau, qui est très utile et humble, et précieuse et chaste.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour frère feu, par lequel tu illumines la nuit, et il est beau et joyeux, et robuste et fort.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mère la terre, qui nous soutient et nous gouverne, et produit divers fruits avec les fleurs colorées et l'herbe.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour ceux qui pardonnent par amour pour toi et supportent maladies et tribulations.

Heureux ceux qui les supporteront en paix, car par toi, Très-Haut, ils seront couronnés.

Loué sois-tu, mon Seigneur, pour sœur notre mort corporelle, à qui nul homme vivant ne peut échapper.

Malheur à ceux qui mourront dans les péchés mortels, heureux ceux qu'elle trouvera dans tes très saintes volontés, car la seconde mort ne leur fera pas mal.

Louez et bénissez mon Seigneur, et rendez-lui grâces et servez-le avec grande humilité.

Francois-1.jpg

Francois-2.jpg

Source : http://www.whynotflores.com/bd.html

 

 

Der Heilige Franziskus - wie er den Wolf traf und die Angst besiegte

nacherzählt für Kinder von Andrea Hettler

Zur Zeit des Heiligen Franziskus versetzte ein sehr großer, einsamer Wolf eine Stadt in Angst und Schrecken. Der Wolf war viel größer als die normalen Wölfe, die die Leute dort kannten. Man erzählte sich, dass er nicht nur Tiere, sondern auch Menschen angreifen und auffressen würde. Kein Stadtbewohner wagte es deshalb noch ohne eine Waffe die Stadt zu verlassen und die meisten blieben vorsichtshalber lieber gleich ganz innerhalb der Stadtmauern.

Eines Tages kam Franziskus zufällig zu Besuch in die Stadt. Er merkte sofort, dass etwas mit den Menschen hier nicht stimmte. Die Stimmung war gedrückt, keiner machte Witze oder lachte mehr und die Kinder spielten nicht mehr auf der Straße. Franziskus fragte die Leute nach dem Grund für ihre offensichtlichen Sorgen. Die Menschen erzählten ihm von dem gefährlichen Wolf, der ihre Stadt bedrohte, und dass sich inzwischen alle wie in einem Gefängnis fühlen würden, weil sich fast keiner mehr traute, die Stadt zu verlassen. Franziskus wollte den unglücklichen Menschen helfen und bot ihnen an, sich den Wolf einmal anzuschauen. Aber die Stadtbewohner hatten Angst um Franziskus und bestürmten ihn, nicht allein ohne Waffen aus der Stadt zu gehen.

Der Heilige Franziskus aber ließ sich nicht beirren, er glaubte daran, dass ihm mit Gottes Hilfe nichts Schlimmes passieren würde. Alle Bewohner der Stadt stellten sich auf die Stadtmauern um besser sehen zu können, als Franziskus allein und unbewaffnet die Stadt verließ. Sie hatten alle große Angst um ihn und redeten laut durcheinander. Der Wolf, aufgeschreckt durch den ungewohnten Lärm, rannte sofort mit gefletschten Zähnen, laut knurrend und kläffend auf Franziskus zu. Der blieb einfach ruhig stehen und machte als Zeichen für seine friedlichen Absichten das Kreuzzeichen.

Die Menschen der Stadt hielten den Atem an, es war ganz still. Der Wolf blieb stehen und Franziskus sprach ihn an: „Bruder Wolf, komm zu mir, ich will dir nichts tun! Ich möchte nur, dass Du aufhörst den Menschen in dieser Stadt Angst zu machen! Ich verspreche dir, wenn Du friedlich bist, wird dir auch niemand etwas tun!“ Aufmerksam sah der Wolf zu Franziskus rüber, er schien zu überlegen. Dann trottete er langsam und vorsichtig zu dem Heiligen hin und legte sich zu dessen Füßen auf den Boden. Franziskus streichelte ihn und der Wolf blieb friedlich liegen.

 Die Stadtbewohner konnten es erst gar nicht begreifen, doch dann kletterten sie von den Mauern herunter und kamen nacheinander durch das Stadttor aus der Stadt heraus. Die Angst war verflogen. Der Wolf blieb von diesem Tag an so friedlich, wie er sich Franziskus gegenüber gezeigt hatte und weil sich die Leute so darüber freuten, wurde er von ihnen gefüttert und lebte seit dem mit ihnen zusammen in ihrer Stadt.

plakat-a2-ansicht2.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cigalette 106 04/10/2016 04:16

Superbe page sur saint François d'Assise aujourd'hui c'est sa fête et aussi la journée mondiale des animaux bonne journée

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur