Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 18:32

486558-6ce001d9050e077822fc07f93501d807Il y avait au Japon, un jardinier amoureux. Sa belle était coquette, elle avait de nombreux soupirants et il redoutait de la perdre. Souvent dans le jardin, tout en soignant ses fleurs, il interrogeait le ciel :

Combien de temps ma bien-aimée me sera-t-elle fidèle ?

- Pourrais-je la garder toujours ?

Bien sûr, le ciel ne lui répondait pas et quand il voyait sa fiancée si belle souriant à tous ceux qui la courtisaient son pauvre cœur était malade. Comment lui, modeste homme de la terre pouvait-il espérer garder pour lui seul cette fleur ravissante dont la vue charmait les princes. La jeune fille entourée de ses admirateurs ne semblait pourtant voir que lui ; pour lui ses yeux étaient plus doux, son sourire plus tendre, pour lui elle chantait ses plus belles chansons.

- Oui, mais pour combien de temps se demandait le jardinier ? Elle est si belle, je suis si pauvre, si modeste. Un jour c’est certain, un de ces princes va me la prendre. »

Pour l’instant la belle lui gardait sa préférence.

- Combien de temps ? Combien de temps ? demandait-il aux fleurs.

- Combien de temps, demandait-il aux arbres ?

- Combien de temps, Rosée du matin ?

- Combien de temps, Ombres du soir ?

Ni l’herbe ni les fleurs, ni les arbres, ni les escargots, ni les coccinelles, ni les vers de terre, ni les légumes, ni les hérissons, jamais aucun des hôtes du jardin ne lui répondait.

Un jour qu’avec angoisse il interrogeait des marguerites, une larme tomba sur une des fleurs et un génie sortit d’une corolle, tout habillé de jaune avec un large col blanc.

- Pourquoi ces larmes gentil jardinier ? Qui d’entre nous t’a fait du chagrin ?

- Personne, jamais personne dans ce jardin ne m’a fait de peine ; c’est vous au contraire qui me consolez.

- Pourquoi, gentil jardinier, as-tu besoin d’être consolé ?

- C’est ma fiancée, Génie des Marguerites ; elle est si belle et moi je suis si pauvre ! Un pauvre petit rien du tout et je voudrais tant qu’elle m’aime toujours !

Toujours, je ne sais pas, dit le génie en montrant une fleur.  Mais je te promets l’amour de ta fiancée pour autant d’années que cette corolle a de pétales. »

Le jardinier cueillit la fleur, compta les pétales, hocha la tête. Alors il prit à son revers une longue épingle et effilocha la corolle. Elle eut bientôt tant de pétales qu’il devint impossible de les compter.

Source : http://rvcontes.blogspot.fr/

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 17:30

En cliquant ici vous trouverez un livre de saints à colorier.

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
26 octobre 2015 1 26 /10 /octobre /2015 09:45

travail_apocalypse_couleur_wg.jpgVous trouverez dans ce dossier comment célébrer la fête de la Toussaint pour les plus jeunes. Voir le Fichier : La_Toussaint.pdf Un beau travail fait par le Diocèse de Cambrai.

 

une foule de saints 1une foule de saints 2une foule de saints 3 

Source : Magnificat junior

 

 

 

Expliquons la visite au cimetière à nos enfants, voir le : Voir le Fichier : La_fete_de_la_Toussaint.pdf

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 10:09

Voyage de Jean-Paul II 06Très chers frères et sœurs !

1. Nous célébrons aujourd'hui la solennité de la Toussaint. En nous invitant à tourner notre regard vers l'immense multitude de ceux qui sont déjà parvenus à la Patrie bienheureuse, celle-ci nous indique le chemin qui conduit à cet objectif.

A nous, pèlerins sur terre, les saints et les bienheureux du paradis rappellent que le soutien quotidien, afin de ne jamais perdre de vue notre destin éternel, est avant tout la prière. Pour un grand nombre d'entre eux, ce fut le Rosaire - prière à laquelle était consacrée l'Année qui s'est conclue hier - qui offrit un moyen privilégié pour leur dialogue quotidien avec le Seigneur. Le Rosaire les a conduits à une intimité toujours plus profonde avec le Christ et la Sainte Vierge.

2. Le Rosaire peut véritablement être une voie simple et accessible à tous vers la sainteté, qui est la vocation de chaque baptisé, comme le souligne la célébration d'aujourd'hui.

Que Marie, Reine de tous les saints, déjà totalement baignée de la gloire divine, nous aide à poursuivre avec élan le chemin exigeant de la perfection chrétienne. Qu'elle nous fasse comprendre et apprécier toujours plus la récitation du Rosaire comme itinéraire évangélique de contemplation du mystère du Christ et d'adhésion fidèle à sa volonté.

Selon la pieuse coutume, ces jours-ci, les fidèles se rendent auprès de la tombe de leurs proches et prient pour eux. Je me rends moi aussi spirituellement en pèlerinage dans les cimetières des diverses parties du monde, où reposent les dépouilles de ceux qui nous ont précédés sous le signe de la foi.

En particulier, j'élève ma prière d'intention pour ceux auxquels plus personne ne pense, ainsi que pour les nombreuses victimes de la violence. Je confie chacun à la divine Miséricorde.

© Copyright 2003 - Libreria Editrice Vaticana

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 08:35

cimetiere.jpgUne longue et lente procession monte vers le cimetière derrière le cercueil. C’était un parent, un ami, un voisin… Ils ont laissé le champ ou l’atelier. Le travail peut toujours attendre quand un mort appelle au rendez-vous.

 

Au cimetière, après une dernière bénédiction, tous vont sur "leur" tombe, avant de s’en aller et cette étrange dispersion redonne vie en un instant aux milliers de visages enfouis au cours du siècle en cette terre. Aussi longtemps qu’un visiteur les nomme par leur nom, les morts sont vivants. Et leurs noms sont gravés sur une croix. Depuis plus de 2000 ans, depuis que Jésus est mort, la Croix ne porte plus que des vivants que le Père appelle par leurs noms. Nous sommes de leur race ; ils nous ont donné la vie ils ont trouvé la vie ; ce sont les saints de tous les jours ; c’est la Toussaint.

Qu’ont-ils fait d’extraordinaire ? A première vue, rien ! Ils ont vécu, souffert, aimé, travaillé… Ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes ; ils ont été fidèles, même quand leur vie pouvait paraître tourmentée. Les hommes les auraient peut-être condamnés, mais Dieu, lui, connait le fond des cœurs.

Les plus belles fleurs que nous mettrons sur les tombes de nos morts sont la fidélité à l’exemple qu’ils nous ont donné. Sans doute ne ferons-nous rien d’extraordinaire. Mais la sainteté de tous les jours, la fidélité à Dieu et aux frères, vécue à travers les mille misères d’une vie marquée par le péché, nous entraînent vers la compagnie des saints, vers l’éternelle Toussaint.

Henri Caro

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 08:16

Nos ancêtres, les hommes de Neandertal, ont commencé à enterrer leurs morts au moins 50 000 ans avant Jésus-Christ. Ils voulaient peut-être éviter que le corps soit dévoré par les bêtes sauvages. Peut-être aussi avaient-ils peur que le corps du mort revienne parmi les vivants, un peu comme un fantôme ? A l’intérieur des tombes, les hommes préhistoriques couchaient certains de leurs défunts sur des lits de fleurs. Un peu plus tard, ils ont même décoré les parois des grottes funéraires avec des peintures. Ils y déposaient des outils, des armes et de la nourriture. Ils faisaient tout cela en pensant que ces objets serviraient au défunt dans une nouvelle vie, semblable à l’ancienne, mais en mieux. En mettant le mort à l’abri dans la terre au lieu de l’abandonner, les vivants montraient qu’ils le respectaient. Ils croyaient déjà que tout n’était pas fini pour le défunt. Ils pensaient qu’il avait encore quelque chose à vivre au-delà de la mort.

Source : Le Pèlerin

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 08:10

Il existe en tout plus de 40 000 saints… Soit 40 000 personnalités différentes ! Les plus grands saints ont leur nom dans le calendrier, mais il y en a bien d’autres. Il y a des saints de tous les temps, de tous les pays, des hommes, des femmes, des enfants, des mères de famille et des religieuses, des rois et des mendiants. Les saints ne sont pas parfaits. Ce ne sont pas des super héros. Ils ont simplement essayé d’écouter la parole de Dieu. Car seul Dieu est saint. C’est pour cela qu’il invite chacun de nous à être saint : toi, tes copains, les gens du monde entier… Le jour de ta naissance, tu as peut-être reçu le prénom d’un saint. Tes parents t’ont confié à lui pour t’aider à mieux vivre près de Dieu, chaque jour. Si ton prénom n’est pas celui d’un saint, tu peux choisir un saint que tu aimes bien comme modèle.

Source : Le Pèlerin

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 08:08

Paradis veut dire « jardin » en grec. Ce « parc » ne figure sur aucune carte, mais beaucoup de religions en parlent. La Bible évoque un jardin merveilleux où les premiers êtres humains auraient vécu heureux. Jésus lui-même dit que le paradis, le Royaume des cieux, est déjà là comme une graine dans le sol. Le paradis est donc sur « notre terre ». Dieu nous a donné celle-ci pour que nous la jardinions et la fassions fructifier. Jésus promet aussi à l’un des bandits qui va mourir crucifié avec lui : « Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis ». Alors, le paradis est-il derrière nous, autour de nous ou devant nous ? Le paradis est un mot-image qui sert à annoncer que Dieu crée le monde bon et qu’il nous veut heureux. Depuis notre origine, nous avons le goût du bonheur et nous vivons dans l’espérance d’un paradis.

Source : Le Pèlerin

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 07:22

Pour aller où on va quand on est mort, il n’y a ni avion, ni TGV, ni autoroute. C’est un pays étrange qui n’est pas sur les cartes parce que ce n’est pas un pays. Pourtant, ceux qui sont morts y vont. Quand tu seras mort, ton cadavre se détruira peu à peu dans la terre mais toi, tu iras dans l’amour. Sais-tu où est l’amour ? Personne ne peut te le montrer sur une carte du ciel. Pourtant, l’amour existe. Il y a plein de gens qui t’aiment. Et toi aussi tu aimes tes parents, tes frères et sœurs, tes amis. Mais où est ton amour ? On ne sait pas où il habite, mais il existe. C’est la même chose pour Dieu, on ne le voit pas mais il existe. Après la mort, on va dans l’Amour, on va en Dieu.

Source : Le Pèlerin

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article
18 octobre 2014 6 18 /10 /octobre /2014 07:20

L’âme, ce n’est pas un truc invisible qui sort de notre corps quand nous mourons, pour aller vivre avec d’autres esprits volants ! Ce n’est pas non plus l’intelligence de notre cerveau, même si, à chaque seconde, celui-ci réalise des milliers d’exploits étonnants. Car nous sommes biens plus que des machines perfectionnées.

Il y a très longtemps, les Grecs pensaient que l’âme était une sorte de souffle que Dieu envoyait dans nos veines toutes vides et que ça nous rendait capables de le connaître. Finalement, les Grecs n’avaient pas tout à fait tort : il y a bien en nous un souffle, quelque chose qui nous rend libres, capables de comprendre, d’aimer, d’espérer et de croire. Ce souffle nous vient de Dieu. Tous les hommes ont une âme : les bébés, les personnes âgées, les gens en bonne santé, les handicapés, les gens que tu aimes, ceux que tu n’aimes pas… Et notre âme est unique, comme l’Amour de Dieu pour nous.

 Source : Le Pèlerin

Repost 0
Publié par Jackie - dans Toussaint
commenter cet article

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Divers

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial