Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 juin 2022 5 17 /06 /juin /2022 16:46

Les Archives de Catholicité recensent les registres de Baptêmes, Mariages et Sépultures de 1901 à nos jours.

Formulaires à télécharger en ligne pour demander des copies d'acte de baptême.

Contact : Catherine Fouché ( 05 55 26 22 16 - cfouche.evechetulle@orange.fr

Deux types de documents peuvent être délivrés par les Archives de Catholicité :

† Copie d’acte de Baptême

Pour une demande de baptême, de première communion, de Confirmation ou pour être parrain ou marraine, faire une demande par courrier à l’adresse suivante, avec une enveloppe timbrée pour la réponse :

Évêché de Tulle – Service des actes de Catholicité
21 Avenue de la Bastille - BP 79
19002 TULLE Cedex.

Ci-dessous les documents PDF à télécharger pour cette demande :

† Demande d’acte de Baptême pour mariage

Le document nécessaire à la préparation du dossier administratif est demandé exclusivement par le prêtre ou la paroisse qui prépare le mariage.

Évêché de Tulle – Service des actes de Catholicité
21 Avenue de la Bastille - BP 79
19002 TULLE Cedex.

Les registres de 1901 à nos jours ne sont pas consultables. Les registres antérieurs à 1901, dans la mesure où ils étaient remis à l’Évêché, ont été déposés aux Archives Départementales de la Corrèze ; vous pouvez les consulter sur place à l’adresse suivante :

Le Touron - 19000 TULLE

ou en ligne sur leur site http://www.archives.cg19.fr/recherche/archiveenligne/

 

Acte de naissance :

demande de copie intégrale ou d'extrait.

 

 

Acte de décès :

demande de copie intégrale ou d'extrait.

 

En PDF

Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 07:03

La 1ère Communion et la Profession de Foi font partie des grands moments de votre enfant. Voici quelques cartes souvenir que j'ai réactualisé. Elles viennent principalement de sites allemands.

Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 06:58

 

Pour bien préparer la 1ère Communion, je vous propose mon livret, il est simple et sans prétention mais toujours très apprécié des petits et des grands.

Pour l'ouvrir, cliquez sur l'image !

Bonne Préparation à tous et bonne fête à venir !

Voir aussi les illustrations ici.

 

Partager cet article
Repost0
13 mai 2021 4 13 /05 /mai /2021 06:55

La Profession de Foi arrive à grands pas, je vous propose mon nouveau livret que vous pourrez actualiser à votre guise !

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2020 2 15 /09 /septembre /2020 07:59

Vierge_de_l_infirmerie-2.jpgDécouverte exceptionnelle de la fabrication du Pain Eucharistique ou hosties en cliquant sur l'image ci-dessus.

Tout commence par la préparation de la pâte : 20 litres d’eau et 20 kg de farine. La machine à cuire est préchauffée. Grâce à un bras, une quantité de pâte est déversée sur un fer. En se refermant, la pâte est étalée et sera cuite quand le fer se présentera de nouveau devant la sœur. Ensuite, toutes les plaques ou pains cuits sont disposés sur des grilles dans la chambre d’humidification. Une autre étape arrive, celle de la découpe soit en petites hosties, soit en un format plus grand (8 cm, 12 cm, 16 cm, 20 cm). La mise en sachets permet à nos sœurs aînées de participer à cette activité. Le fruit de la terre et du travail des hommes devient Pain de la Vie Éternelle.

Vous pouvez visiter le site du Carmel de Laval : http://www.carmeldelaval.fr
Partager cet article
Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 18:04

Partager cet article
Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 18:01

90-672-330Quelle est l'origine de la cérémonie de Profession de Foi ?

Cette cérémonie est récente, elle a succédé à la cérémonie de la "Communion solennelle".

Celle-ci a elle-même une histoire complexe. A partir du XVIIème siècle, sous l’influence notamment de saint Vincent de Paul, la première communion a pris en France la forme d’une cérémonie solennelle à la fin du catéchisme. Puis elle est devenue au XIXe siècle un rite de passage de l’enfance à l’âge adulte.

Lorsque le pape Pie X en 1910 demanda qu’on admette à l’Eucharistie les enfants dès « l’âge de raison » vers 7 ans, on appela cette première communion « communion privée » et on continua à célébrer la « communion solennelle » vers 12-13 ans couronnement de l’enfance et du catéchisme.

Dans les années 1950-1960, la communion solennelle devient une profession de foi en lien avec la profession de foi baptismale de la vigile pascale. L’aube remplace les tenues antérieures. L’aube avec la croix et le cierge symbolisent l’aspect baptismal de la communion solennelle.

Puis à partir des années 1970, la cérémonie n’est plus appelée « communion solennelle », mais Profession de foi. Dans certaines aumôneries, on l’appelle « fête de la foi » mais il faut mieux maintenir le terme de Profession de foi.

La profession de foi telle qu’elle est vécue en France et en Belgique n’existe pas dans les autres pays. C’est une tradition française qui est importante puisqu’elle permet au jeune enfant d’affirmer lui-même la foi que les parents et parrain et marraine ont proclamé pour lui lors de son baptême.

Quelle différence y a-t-il entre la profession de foi et la communion solennelle ?

La « Profession de foi » a remplacé la « communion solennelle ». Cependant les deux cérémonies ont un sens assez différent. La communion solennelle était centrée sur l’eucharistie, c’était l’ancienne première communion. La profession de foi est centrée sur le baptême. Elle consiste principalement dans le renouvellement personnel des promesses du baptême avec l’aube et le cierge qui sont deux signes symboliques du baptême : le vêtement blanc et la lumière.

Aspect religieux et aspect social de la profession de foi

La « Profession de foi » comporte un aspect religieux et un aspect social. Ce n’est pas un sacrement, mais un temps fort qui permet aux jeunes de réfléchir sur leur foi et une célébration qui compte pour les parents. C’est en même temps une fête familiale, un rite social d’accès à la responsabilité personnelle, un rite de passage de l’enfance à l’adolescence.

Tout en étant un temps fort au point de vue religieux, la profession de foi est pour la majorité des jeunes leur dernier acte religieux avant leur mariage à l’église, c’est la fin de leur pratique dominicale en même temps que la fin du catéchisme. Cependant au moment de leur préparation au mariage on constate le plus souvent que la foi les a profondément marqués. Cela est bien dommage puisqu’en agissant ainsi, on oublie le sacrement de la confirmation.

La profession de foi est une célébration au cours de laquelle des enfants renouvellent en leur nom propre l’engagement pris pour eux par leurs parents à leur baptême.

La préparation a la profession de foi - Quand se fait la profession de foi ?

Elle a lieu au terme d’un parcours de catéchèse dans le cadre de leur groupe d’aumônerie ou de collège. C’est une étape dans l’itinéraire qui conduit nombre de jeunes baptisés du baptême reçu petit enfant à la confirmation C’est en général en classe de 6éme ou de 5éme que les aumôneries invitent les jeunes à faire leur profession de foi.

La retraite de profession de foi

Pour se préparer à la profession de foi, les jeunes participent à une retraite de 2 ou 3 jours, souvent dans une maison religieuse ou un monastère. C’est un temps fort de rencontre, de réflexion et de prière. On propose aux jeunes différentes démarches : un approfondissement de la foi et une réflexion sur le sens des sacrements de baptême, de réconciliation et de l’eucharistie.

Pendant la retraite, on participe à la messe et on est invité à recevoir le sacrement de pénitence. La retraite se termine par la rédaction d’un texte de profession de foi personnelle. La participation à la retraite est essentielle car la profession de foi n’est pas seulement une cérémonie, mais un engagement personnel qui doit être préparé par la réflexion, par la prière et par une rupture avec la vie quotidienne. Si on a des raisons sérieuses qui empêchent de participer à la retraite, on peut reporter la profession de foi à l’année suivante. Dans la vie, on est souvent obligé de faire des choix qui sont parfois pénibles.

Comment rédiger sa profession de foi ?

Il n’y a pas a rédiger une profession de foi. Au cours de la messe, au moment de réciter le credo, on s’adresse plus particulièrement a ceux qui font leur « Profession de foi » en disant croyez-vous en… » (En reprenant les différentes parties du credo) et le jeune enfant qui fait sa profession de foi répond : « oui, je crois ». Et à la fin on s’adresse a l’assemblée qui répond : « nous croyons ».

La profession de foi entraîne-elle des frais ?

Elle peut entraîner des frais : pour la retraite qui a lieu à l’extérieur et pour la location de l’aube.

Il faut demander à l’aumônerie ou à la paroisse quels seront les frais mais ils ne sont pas très importants.

La cérémonie de la profession de foi - Comment se déroule la cérémonie ?

Il n’y a pas de rituel prévu pour la profession de foi. La profession de foi se déroule habituellement dans une célébration eucharistique de la communauté chrétienne.

Après l’homélie chaque enfant exprime sa profession de foi personnelle en lien avec la confession de foi de l’assemblée.

Communion-groupe.jpgOn demande parfois aux parents de rédiger et de lire une prière pour leur enfant (Rendre grâce à Dieu pour l’engagement de son enfant et demander à Dieu de l’aider à être fidèle à cet engagement).

Ensuite le rite de l’eau et de la lumière montre comment la profession de foi rappelle le baptême.

Chaque jeune, appelé par son nom, plonge la main dans une vasque d’eau bénite et fait le signe de la croix. Parfois le parrain ou la marraine allume un petit cierge au cierge pascal et le donne au jeune.

Quelle tenue vestimentaire pour la profession de foi ?

La tenue vestimentaire a un caractère symbolique : l’aube qui rappelle le vêtement blanc du baptême pour le renouvellement des promesses du baptême et une croix sur l’aube. Certains disent qu’une écharpe blanche suffit mais il faut mieux préférer l’aube pour garder son caractère solennel à cette cérémonie.

Quel cadeau faire pour une profession de foi ou une confirmation ?

Le mieux, c’est de demander à celui auquel on veut faire un cadeau ce qu’il souhaite et même, si c’est possible, aller le choisir avec lui. On peut offrir un crucifix, une icône, une petite statue de la Sainte vierge, un livre religieux... pour une fille, une médaille ou une petite croix en pendentif. Il faut que le parrain et la marraine fassent un cadeau religieux à leur filleul et rien d'autre. On ne fait pas sa "Profession de foi" pour avoir un vélo en cadeau par exemple.

Partager cet article
Repost0
1 mai 2019 3 01 /05 /mai /2019 15:06

01

02.gif03.jpg04.jpg

05.jpg1ère communion 00

1ère communion 131ère communion 081ère communion 051ère communion 101ère communion 041ère communion 031ère communion 091ère communion 011ère communion 141ère communion 12

 

 

 

 

1ère communion 111ère communion 021ère communion 071ère communion 151ere-communion-16-copie-1.jpg1ere-communion-17.jpg

 

 

 

 

1ere-communion-18.jpg1ere-communion-19.jpg1ere-communion-20.jpgcommunion-21.jpg

Partager cet article
Repost0
2 mai 2017 2 02 /05 /mai /2017 20:37

La guerre des hosties a lieu à quelques jours de Pâques et de la présidentielle. Faut-il acheter français ? Faut-il demander aux fidèles catholiques de communier français ? Le débat sur le protectionnisme, relancé par Trump et qui agite notre présidentielle s’invite même devant les autels des églises. Les hosties qui ont toujours été Made in France sont menacées par la concurrence étrangère.

En France, une petite trentaine de monastères de sœurs - il n’y a que des religieuses - vivent de la fabrication de ces pastilles rondes qui servent pour le sacrement de la communion. Ces couvents aujourd’hui tirent la langue car les ventes chutent. La production française d’hosties a baissé de 30% en 10 ans. Ça s’explique par la baisse de la pratique religieuse bien sûr mais aussi par les prix cassés proposés par les concurrents en Pologne, en Italie et aux États-Unis revendus par des sites internet français.

Les monastères français menacés

Pour le lot de 1.000 hosties cuites dans les ateliers des monastères français, on est à 18 euros quand les usines de l’Américain Cavanagh, le numéro un mondial de l’hostie, lui, affiche 11 euros. "Concurrence déloyale", dénonce sœur Marie-Samuel de l’abbaye Notre-Dame-de-Bon-Secours. L’abbaye près de Carpentras est le numéro un français de l’hostie. Elle en produit 21 millions par an, pendant que le géant américain Cavanah est à 850 millions.

À moins de demander à ses religieuses de faire les trois-huit et de zapper des prières, sœur Marie-Samuel ne voit pas comment elle peut aligner ses prix. Elle est donc partie en croisade pour redonner du sens à l’hostie "Made in France". "Nous n'avons pas le droit de laisser nos monastères en difficulté, explique-t-elle. Donc achetez français oui ! On a tout intérêt à consommer local". Si la "guerre de l’hostie" est perdue par ces monastères français, c’est leur existence même qui est menacée.

Sensibiliser les paroisses de France

Pour ces religieuses cisterciennes notamment, c’est vital. Les ventes d’hosties constituent leur unique gagne-pain. Pour que ses sœurs n’aillent pas pousser un jour la porte de Pôle Emploi, Sœur Marie-Samuel se bat donc pied à pied. Elle a déjà fait plier en 2009, le sanctuaire de Lourdes - très gros mangeur d’hosties avec ses pèlerins - qui s’apprêtait - sacrilège - à se fournir en hosties polonaises.

Elle a écrit à tous les diocèses de France pour qu’ils sensibilisent les paroisses qui, dit-elle, ignorent les conséquences de leurs achats. Et dernièrement Sœur Marie-Samuel a refusé d’expédier une commande d’hosties venues de Chine accompagnée par une demande de visite d’une télévision chinoise. Elle a flairé l’espionnage industriel… Il ne manquerait plus que les hosties soient "made in China".

Rémi Sulmont - Journaliste RTL

Fabrication des hosties

Partager cet article
Repost0
2 mai 2015 6 02 /05 /mai /2015 13:53

00.jpg

Proférer, faire profession, c’est dire, exprimer quelque chose d’important devant témoins. En présence de Dieu, du prêtre, de tes parents et de tes amis, tu es invité à répondre par l’amour, à l’amour que Jésus a pour toi. Tu le choisis comme compagnon de marche sur le chemin de la vie.

Connais-tu les tournesols ?

Sais-tu pourquoi on appelle ainsi cette plante ?

C’est parce que sa fleur qui ressemble elle-même au soleil, se tourne toujours, vers le soleil. Elle ne peut s’en passer pour vivre. Tu y feras attention cet été !

Comme les tournesols ont besoin de soleil, nous, nous avons besoin d’amour pour vivre. Nous ne pouvons nous passer de l’amour de Dieu pour vivre en plénitude et trouver le bonheur. Nous sommes appelés à être toujours tournés vers Dieu pour recevoir ses dons. Jésus-Christ est le Fils de Dieu, mort et ressuscité, présent aujourd’hui parmi nous par son Esprit. Croire cela, c’est avoir la foi. La foi n’est pas un règlement. Ce n’est pas "Il faut faire ceci ou cela." La foi est une réponse à l’amour du Christ. Quand on aime, cela se voit, cela se sent. Il ne suffit pas de dire je t’aime, il faut le prouver. Prouver à Jésus qu’on l’aime, c’est faire tout son possible, avec son aide, pour que notre vie ressemble à sa vie. C’est rejoindre, dans l’Eglise, ceux et celles qui veulent ensemble répondre à l’amour du Christ et recevoir de son corps et de son sang la force d’aimer comme Dieu aime. Tu rencontreras sans doute des difficultés dans ta vie chrétienne. C’est normal ! C’est tout au long de sa vie que l’on doit faire profession de foi. Surtout, n’aie pas peur ! Tu n’es pas seul sur le chemin, Dieu t’aime depuis toujours et il ne t’oubliera jamais.

Mgr Jean-Michel Di Falco-Léandri

Partager cet article
Repost0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 07:31
Le pain rompu

Vous trouverez ici une petite explication pour enfants par Monseigneur Jean Martin.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies. Suivez-moi sur FB, Twitter, Pinterest et Instagram (voir icônes en bas de page).
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. 
Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Mes coloriages catho

MES COMPOSITIONS:

Divers

Compteur mondial

 

 


 

 

Flag Counter