Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 07:38

Jésus lave les pieds des disciples

A la fête de la Pâque, les Juifs mangent une viande d’agneau spéciale avec des herbes amères et du pain sans levain Ce jour-là, ils célèbrent la libération par Dieu du peuple opprimé en Égypte, et le jour où l’ange de la mort (l’ange exterminateur) passa outre, épargnant leurs maisons. « Où veux-tu que nous préparions le repas de la Pâque ? » demandèrent les disciples à Jésus. Il leur dit comment trouver l’endroit : « Allez en ville. Quand vous rencontrerez un homme portant une cruche d’eau, suivez-le. Il vous mènera à la maison. Là, demandez au propriétaire de vous montrer la pièce où nous prendrons le repas de la Pâque. Il vous montrera alors une grande pièce à l’étage, déjà meublée. C’est là que vous ferez les préparatifs pour le repas ». Les disciples firent comme Jésus avait dit et préparèrent le repas de fête. Ce soir-là, Jésus et les douze Apôtres se réunirent dans la pièce pour prendre ensemble leur dernier repas. Jésus savait que le moment était venu pour lui de quitter cette terre et de retourner vers son Père au Ciel. Il savait aussi que Judas cherchait une occasion de le trahir, et il l’acceptait. Avant de s’en aller, Jésus voulut montrer à ses disciples combien il les aimait. Ils se réjouissaient de manger ensemble. Mais, après leur marche, ils avaient les pieds brûlants et poussiéreux. La nourriture était servie, et Jésus prit une bassine et une serviette. Puis il s’agenouilla et se mit à laver les pieds de tous ses disciples. En ce temps-là, c’est au plus humble des serviteurs qu’incombait la tâche de laver les pieds des autres. 

Lavement-des-pieds.jpg

Les disciples furent très surpris et émus que leur maître fasse cela pour eux. Mais, quand vint le tour de Simon Pierre, il ne put le supporter. « Non, Seigneur ! protesta-t-il. Tu ne me laveras pas les pieds ! » « Pierre, lui dit Jésus, si je ne te lave pas les pieds, tu n’auras pas de place avec moi ». Pierre voulut montrer à Jésus combien il l’aimait. « Alors Seigneur dit-il, pas seulement les pieds, mais aussi les mains et la tête ». Jésus répondit : « Quand on vient de prendre un bain, on n’a pas besoin de se laver les pieds. Toi-même tu es pur, Pierre... mais pas tous ». Jésus se référait à Judas, leur montrant ainsi qu’il savait qu’il y en avait un parmi eux qui n’était pas loyal. Quand il eut fini de leur laver les pieds, Jésus reprit sa place à table. « Comprenez-vous le sens de ce que je viens de faire ? demanda-t-il à ses disciples. Vous m’appelez Maître ou Seigneur, et je le suis vraiment. Et pourtant, moi votre Seigneur je désire faire quelque chose pour vous parce que je vous aime. Suivez mon exemple. N’oubliez jamais que personne n’a plus d’importance qu’un autre. Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

lavements-de-pieds.jpg

La Cène

La cène 1Comme Jésus et ses disciples prenaient leur dernier repas ensemble, Jésus leur dit : « En vérité, je vous le dis, l’un de vous va me trahir ». Profondément scandalisés, les disciples lui demandèrent l’un après l’autre : « Qui, Seigneur ? Serait-ce moi ? » Il leur répondit : « C’est l’un des Douze. Celui qui mange avec moi, celui-là va me livrer. Mais malheur à l’homme par qui le Fils de Dieu est livré ! Il vaudrait mieux que cet homme-là ne soit pas né ». C’est alors, pendant le repas pascal, que Jésus fit quelque chose d’extraordinaire pour que ses disciples se souviennent toujours de lui. Il prit du pain, rendit grâce à Dieu, le coupa en morceaux et le donna à ses disciples, en disant : « Prenez et mangez-en tous. Ceci est mon corps, qui va être livré pour vous ». Ensuite, Jésus prit une coupe de vin, à nouveau il dit la bénédiction, puis il donna la coupe à ses disciples en disant : « Buvez-en tous. Ceci est mon sang, qui va être versé pour tous en rémission des péchés. Ce sang est le signe de la Nouvelle Alliance faite par Dieu avec tout son peuple ». Les disciples restèrent perplexes, mais firent ce que Jésus demandait. Et, tandis qu’ils mangeaient, La cène 2Jésus trempa un morceau de pain dans la sauce aux herbes et le tendit à Judas, en lui disant : « Ce que tu dois faire, fais-le vite ». Les autres Apôtres ne comprirent pas ce que Jésus disait là. Judas prit le pain et sortit. Alors Jésus dit à ceux qui étaient restés : « Encore un peu de temps et vous ne me verrez plus. Là où je vais, vous ne pouvez me suivre maintenant, mais vous me suivrez plus tard ». Simon Pierre, bouleversé à la pensée de perdre son maître, s’écria : « Seigneur, pourquoi ne puis-je pas te suivre maintenant ? Je donnerais ma vie pour toi ». Jésus répondit : « Je te le déclare, Pierre, cette nuit, avant que le coq chante pour annoncer le jour, tu m’auras renié trois fois ». « Jamais, Seigneur, je ne te renierai ! dit Pierre. Même s’il me faut mourir avec toi ! » La cène 3« Je vais vers mon Père vous préparer une place, dit Jésus. Un jour, je reviendrai et vous prendrai avec moi. Vous connaissez l’endroit ». Perplexe, Thomas lui demanda : « Seigneur, nous ne savons même pas où tu vas. Comment connaîtrions-nous le chemin qui y mène ? » « Je suis le chemin qui mène à Dieu, dit Jésus ». Alors Jésus rassura ses disciples en leur disant que, quand il partirait, ils ne seraient pas seuls. Car Dieu leur enverrait le Saint-Esprit pour les guider et les aider. « Avant de vous quitter, je vais vous donner ma paix. Ce n’est pas une paix comme vous trouverez dans le monde. Gardez courage, n’ayez pas peur. Vous aurez à souffrir dans votre vie, mais, si vous avez confiance en moi, vous recevrez une force et une joie nouvelles ».

 

das-letzte-abendmahl-25923.jpg

 

Jésus se prépare à mourir

Jesus-en-priere.jpgPuis Jésus partit avec ses disciples sur le mont des Oliviers, dans un lieu appelé Gethsémani. Il y avait là un jardin tranquille où il aimait prier. Judas Iscariote savait que Jésus, après le dîner, s’y rendrait avec ses disciples. Il avait décidé que le jardin des Oliviers était l’endroit idéal pour arrêter Jésus. Il n’y avait pas de foule d’adeptes et donc pas de risque de révolte. Lorsque Jésus arriva à Gethsémani, il ressentit une angoisse profonde. « Restez ici, tandis que je vais prier un peu plus loin », dit-il à ses disciples. Puis, prenant Pierre, Jacques et Jean, il se retira à l’écart dans le jardin. « Mon âme est triste à en mourir, leur dit-il. S’il vous plaît, demeurez ici et veillez avec moi ». Et, un peu plus loin, Jésus tomba face contre terre et pria Dieu. « Père, dit-il, si c’est possible, éloigne de moi ces terribles souffrances qui m’attendent. Tu le peux, puisque tu peux tout. Cependant, que ce soit ta volonté qui soit faite, et non la mienne ». Jésus était tellement angoissé que, pendant qu’il priait, sa sueur devint comme de grosses gouttes de sang. Quand il revint vers ses trois amis, il les trouva en train de dormir. « Ainsi, vous avez été incapables de veiller même une heure avec moi ? dit-il à Pierre avec tristesse. Restez éveillés et priez, pour ne pas être tentés. L’esprit est fort, mais la chair est faible ». Ensuite, Jésus s’éloigna deux fois encore pour prier. Il demanda à nouveau à son Père de lui épargner la mort pénible qu’il allait endurer. Dieu entendit les prières de son Fils, et il lui envoya un ange pour le réconforter. Quand Jésus revint pour la troisième fois près de ses disciples, il leur dit : « Qu’avez-vous à dormir ? Réveillez-vous maintenant. Le moment est venu pour le Fils de Dieu d’être livré à ses ennemis. Regardez, voici celui qui m’a trahi ! »

 

En-priere.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur