Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 07:21

Chaque année à la date du l6 Juillet, l'Eglise nous fait célébrer NOTRE-DAME du MONT CARMEL. Quelle est la signification particulière de cette fête ?

Le mot CARMEL qui en hébreu veut dire « jardin », attire d'abord notre attention sur ce merveilleux « jardin de Dieu » qu'est le Cœur Immaculé de Marie où toutes ces fleurs admirables que sont les vertus chrétiennes se sont pleinement et parfaitement épanouies, offrant une beauté sans pareille qui charme la Bienheureuse Trinité et répandent un extraordinaire parfum de sainteté qui attire les âmes éprises d'absolu.

Evoquer Notre-Dame du MONT CARMEL, c'est donc évoquer la dévotion au Cœur Immaculé de Marie.

Or, personne ne peut ignorer, surtout depuis Fatima, à quel point cette dévotion est agréable au Seigneur. C'est Marie, Elle-même qui nous l'affirme par l'intermédiaire des petits voyants : « Jésus veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé ».

C'est comme si Elle nous disait : « en ces temps particulièrement dangereux - dangereux avant tout pour vos âmes - qu'il vous faut traverser, mes enfants, le Seigneur vous invite très instamment à entrer, par le moyen d’une consécration totale de vous-mêmes dans cette riche oasis toute enveloppée du soleil de sa Grâce. Il sait bien que là vous serez puissamment protégés à la fois de l'erreur et du péché et que là surtout, je pourrai beaucoup plus facilement qu'ailleurs vous former à une vie de très grande intimité avec Lui, car mon Cœur est un modèle incomparable d'intériorité. C'est la raison pour laquelle j'ai adressé un jour à Sœur Lucie ce message plein d'espérance : Mon Cœur sera ton refuge et la Voie qui te conduira à Dieu ». En s'exprimant ainsi, Marie attire également notre attention sur un autre sens du mot CARMEL.

Le Carmel, en effet, est une montagne. Or, la montagne dans la Bible c'est le lieu privilégié de la rencontre face à face avec Dieu. A cause du prophète Elie qui y pria beaucoup, le Mont Carmel a toujours été pour les chrétiens le symbole de la vie contemplative, de cette vie mystique que Marie vécut au plus haut degré et qui consiste en une intense communion de tous les instants avec les Trois Personnes divines demeurant en nous.

Marie, la Très Sainte, qui est l'éducatrice de notre vie chrétienne nous presse de la suivre sur cette voie de l'union à Dieu qui est la vocation première de tout baptisé.

Pour nous permettre d'effectuer cette rude « montée du Carmel » (c'est-à -dire notre ascension vers les sommets de la sainteté). Elle nous recommande un moyen irremplaçable et accessible à tous qui fut d'abord son secret à Elle : l'oraison mentale.

Les grands maîtres de la spiritualité du Carmel : sainte Thérèse d'Avila, saint Jean de la Croix et sainte Thérèse de l'Enfant Jésus ont mis en lumière son étonnante efficacité et ils nous apprennent à la pratiquer.

Nous avons donc tout intérêt à nous familiariser avec leurs écrits, ceux en particulier de la petite Thérèse de Lisieux qui sont vraiment à la portée de tous.

Donnons-leur une place de choix dans nos lectures spirituelles.

« L'oraison mentale, nous dit sainte Thérèse d'Avila, c'est un commerce intime d'amitié où l'on s'entretient seul à seul avec ce Dieu dont on ne sait aimé pour mieux vivre en Lui ».

Cette manière de prier, qui est la plus élevée, exige de notre part un certain nombre d'efforts, mais qui ne sont jamais hors de nos possibilités. Elle consiste essentiellement à se taire, a regarder et à aimer, comme le fit Bernadette tout le temps que dura la dernière apparition de Marie à Massabielle le 16 Juillet 1858, en la fête précisément de Notre-Dame du Mont Carmel.

Au cours de cette ultime visite, en effet, Marie voulut privilégier le silence indispensable à la contemplation ; tout ne fut qu’intimité profonde entre la mère et l'enfant, échange très doux de regards et de sourires.

Par cette singulière leçon de choses, la Vierge - qui est la « maitresse d'oraison » par excellence, veut nous faire comprendre que pour faire une bonne oraison, il n'est pas nécessaire de beaucoup parler ou de beaucoup réfléchir, il suffit de beaucoup aimer.

« Que dites-vous à Jésus dans le temps de l'oraison, demandait-on à sœur Thérèse de l’Enfant ? Je ne lui dis rien, répondit-elle, je l'aime ».

Prions très fort Notre-Dame du Mont Carmel pour qu'Elle nous communique sa grande soif de Dieu, nous enseigne les secrets de la vie d'oraison, et nous obtienne de persévérer dans cette forme de prière qui, parce qu'elle est « de l'intimité divine à haute dose », nous fait commencer la vie du ciel sur la terre.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Regards sur Marie
commenter cet article

commentaires

Carlito 18/07/2017 22:51

Belle méditation de notre cher ABBE COUSTY, cela vient rafraichir notre temps de l'été, que Dieu soit toujours notre pensée la plus intime et essentielle de notre existence ! De toutes manières, c'est notre destiné ultime ! Aimer DIEU face à Face ! J'en ai déjà un frisson de bonheur intense ! Alléluia !
Ma femme et ma fille m'ont quitté et ne veulent plus me voir ni me parler, alors que me reste-t'il, le désespoir ? Certainement pas ! Car mon premier et grand Amour c'est DIEU ! Quelle joie et quel bonheur ! LUI est restait fidèle au pauvre hère que je suis devenu !
Prier pour nous très cher Abbé COUSTY, j'ai confiance en votre intercession !

Carlito

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur