Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 novembre 2019 5 01 /11 /novembre /2019 17:35

Lecture du livre de la Sagesse 11, 23 – 12, 2

Dieu créateur pourrait-il avoir du dégoût pour les êtres qu’il a créés ? N’est-il pas le maître qui aime la vie ?

Seigneur, le monde entier est devant toi comme un rien sur la balance, comme la goutte de rosée matinale qui descend sur la terre. Pourtant, tu as pitié de tous les hommes, parce que tu peux tout. Tu fermes les yeux sur leurs péchés, pour qu’ils se convertissent. Tu aimes en effet tout ce qui existe, tu n’as de répulsion envers aucune de tes œuvres ; si tu avais haï quoi que ce soit, tu ne l’aurais pas créé. Comment aurait-il subsisté, si tu ne l’avais pas voulu ? Comment serait-il resté vivant, si tu ne l’avais pas appelé ? En fait, tu épargnes tous les êtres, parce qu’ils sont à toi, Maître qui aimes les vivants, toi dont le souffle impérissable les anime tous.

Ceux qui tombent, tu les reprends peu à peu, tu les avertis, tu leur rappelles en quoi ils pêchent, pour qu’ils se détournent du mal et croient en toi, Seigneur. – Parole du Seigneur.

Commentaire : Dieu ne connaît pas la haine et n’a de dégoût pour personne. Cette affirmation n’est pas nouvelle pour le peuple de Dieu, bien qu’il ait toujours eu de la peine à concilier la justice de Dieu, dont il attendait le châtiment des coupables – notamment celui de ses ennemis – avec sa bonté pour tous. L’auteur quitte le point de vue trop exclusif de son peuple pour prendre une visée plus universelle : Dieu créateur n’est-il pas l’ami de tous ceux à qui il donne vie ?  Quel autre dessein pourrait-il avoir que de patienter avec eux, d’offrir à chacun la chance de la conversion et de la foi ? Et, puisque Dieu peut tout, ne disons pas trop vite qu’il a échoué, parce que nous, nous n’avons pas réussi.

Quelle attention portons-nous aux manifestations de la vie qui passionnent les jeunes : sport, musique, rythme, vitesse… ?

Psaume 144

R/ : Mon Dieu, mon Roi, je bénirai ton nom toujours et à jamais !

  • Je t’exalterai, mon Dieu, mon Roi, je bénirai ton nom toujours et à jamais ! Chaque jour je te bénirai, je louerai ton nom toujours et à jamais.
  • Le Seigneur est tendresse et pitié, lent à la colère et plein d’amour ; la bonté du Seigneur est pour tous, sa tendresse, pour toutes ses œuvres.
  • Que tes œuvres, Seigneur, te rendent grâce et que tes fidèles te bénissent ! Ils diront la gloire de ton règne, ils parleront de tes exploits.
  • Le Seigneur est vrai en tout ce qu’il dit, fidèle en tout ce qu’il fait. Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent, il redresse tous les accablés.

Lecture de la seconde lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 1, 11 – 2, 2

Comme les chrétiens de Thessalonique, nous sommes assaillis de prédictions sur la fin du monde. Ne perdez pas la tête, écrit Paul, continuez à faire le bien avec une foi active.

Frères, nous prions pour vous à tout moment afin que notre Dieu vous trouve dignes de l’appel qu’il vous a adressé ; par sa puissance, qu’il vous donne d’accomplir tout le bien que vous désirez, et qu’il rende active votre foi. Ainsi, le nom de notre Seigneur Jésus sera glorifié en vous, et vous en lui, selon la grâce de notre Dieu et du Seigneur Jésus Christ.

Frères, nous avons une demande à vous faire à propos de la venue de notre Seigneur Jésus Christ et de notre rassemblement auprès de lui : si l'on nous attribue une inspiration, une parole ou une lettre prétendant que le jour du Seigneur est arrivé, n'allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer. – Parole du Seigneur.

Alléluia. Alléluia. Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que ceux qui croient en lui aient la vie éternelle. Alléluia.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 19, 1-10

Jésus m’invite à demeurer chez Zachée, et celui-ci en est tout transformé. Dans l’eucharistie Jésus vient aussi demeurer en nous. En serons-nous transformés ?

En ce temps-là, entré dans la ville de Jéricho, Jésus la traversait. Or, il y avait un homme du nom de Zachée ; il était le chef des collecteurs d’impôts, et c’était quelqu’un de riche. Il cherchait à voir qui était Jésus, mais il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était de petite taille. Il courut donc en avant et grimpa sur un sycomore pour voir Jésus qui allait passer par là. Arrivé à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : « Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison ». Vite, il descendit et reçut Jésus avec joie. Voyant cela, tous récriminaient : « Il est allé loger chez un homme qui est un pécheur ». Zachée, debout, s’adressa au Seigneur : « Voici, Seigneur : je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens, et si j’ai fait du tort à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus ». Alors Jésus dit à son sujet : « Aujourd’hui, le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est un fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu ». – Acclamons la Parole de Dieu.

Commentaire : Habitué à se voir jugé et condamné par les braves gens de Jéricho – en cela, il n’avait que ce qu’il méritait, il le savait bien – Zachée est tout surpris de voir, pour la première fois, quelqu’un de bien qui fait attention à lui, quelqu’un qui l’aime et s’offre à le fréquenter, jusqu’à se compromettre à sa table. Jugez de sa joie ! Il n’est donc pas un homme perdu, il vaut quelque chose devant Dieu. Zachée en est tout retourné. Lui aussi veut aimer et partager comme Jésus. Il est « fils d’Abraham », dit le Christ, c’est-à-dire de la race de ceux qui entendent les appels de Dieu dans leur vie et y répondent avec foi.

Zachée prend des risques pour voir qui est Jésus. Mais c’est Jésus qui se compromet le plus devant la foule, jusqu’à passer pour l’ami des pécheurs. Pour moi aussi tu te compromets ainsi, Jésus.

Homélie

Pour comprendre le Message qui nous est adressé par cet Évangile de la conversion de Zachée, il nous faut fixer notre attention sur le regard des différents personnages qui sont mis en scène par saint Luc. Ce regard revêt une importance particulière et peut nous aider à réfléchir sur le regard que nous-mêmes portons sur les autres.

- Il y a d’abord le regard de Zachée qui cherchait « à voir » qui était Jésus et n’y arrivait pas. En cet homme, en ce collecteur d’impôts qui était un pécheur notoire, à la fois voleur de ses frères et collaborateur avec l’occupant, en cet homme méprisé il y avait donc un certain désir. L’indifférence et le matérialisme n’étouffent pas toujours l’aspiration à autre chose et voilà Zachée qui court et grimpe sur un sycomore pour voir Jésus. Regard de simple curiosité ?? Peut-être, mais surtout quête obscure d’un homme qui cherche dans la nuit et ne veut pas être vu.

- Il y a ensuite le regard de Jésus sur Zachée, « Arrivé à cet endroit Jésus leva les yeux ». Quelle chose extraordinaire ! Jésus vient d’entrer dans l’opulente cité de Jéricho. Il vient de guérir l’aveugle Bartimée, il est accompagné d’une foule nombreuse et voilà que dans cette ville magnifique et fabuleuse, il n’y a qu’un seul homme qui compte : le publicain Zachée. Jésus n’a d’yeux que pour lui. Zachée a beau être détesté de tout le monde : Jésus, lui regarde autrement. Son regard n’est pas attiré par les bien-pensants, les riches et les puissants, mais par les pécheurs. C’est pour eux qu’il est venu. La 1ère lecture, d’ailleurs nous l’a fait pressentir : « Seigneur tu as pitié de tous les hommes parce que tu peux tout, tu fermes les yeux sur leurs péchés pour qu’ils se convertissent ».

En Zachée, Jésus voit celui qui n’est pas heureux dans sa ville parce qu’il n’est pas aimé, celui qui cherche, celui qui a dans son cœur un désir essentiel. Le regard de Jésus discerne en Zachée le saint qu’il est appelé à devenir. Alors il s’invite chez lui, car l’amour fait toujours les premiers pas : « Descends vite ; aujourd’hui il faut que j’aille demeurer chez toi ».

- Dans cet Évangile, il y a aussi le regard de la foule sur Zachée : c’est un regard de réprobation et de condamnation. Dans un murmure qui rappelle celui du peuple Juif contre Moïse, Jésus est désavoué poussé donc « Il est allé loger chez un pécheur ». La foule, en fait, n’accepte pas le visage de Dieu qui transparaît dans l’attitude de Jésus.

- Il y a enfin le regard de Zachée lorsqu’il est avec Jésus dans sa maison. C’est un regard qui change, voici en effet que des mots nouveaux apparaissent sur ses lèvres : « Je fais don aux pauvres de la moitié de mes biens ». Lui, qui était si avide d’argent, voici qu’il pense aux pauvres. Vraiment, son regard sur les autres n’est plus du tout le même. C’est un regard chargé d’amour, un regard fraternel. Les autres, il craint maintenant de leur avoir fait du tort, car désormais il voit en eux des frères.

- Mais c’est aussi son regard sur lui-même qui a changé : « Si j’ai fait du tort ». Son regard est devenu humble parce que lucide. Sous le regard miséricordieux de Jésus, Zachée se voit tel qu’il est, mais il n’est pas désespéré, car il se sait pardonné : il est même tout joyeux : désormais sa joie c’est de rendre au lieu de prendre, de donner au lieu de voler. En accueillant Jésus dans sa maison Zachée l’a reçu aussi dans son cœur. Jésus a comblé son désir le plus secret bien au-delà de tout ce qu’il pouvait imaginer.

- On peut percevoir dans les dernières lignes de ce récit évangélique si émouvant la joie profonde de Jésus. Car la conversion de Zachée est comme un signe de sa mission : cet homme qui était rejeté par tous les habitants de Jéricho, cet homme qui était perdu aujourd’hui, le voilà sauvé.

Aujourd’hui, chers frères et sœurs, à partir de cet Évangile, chacun et chacune d’entre nous peut se dire ceci : aujourd’hui, Jésus me regarde avec amour. Il veut par sa grâce transformer mon regard sur les autres, en me les faisant voir comme lui les voit, c’est-à-dire comme des fils de Dieu aimés de lui.

Aujourd’hui Jésus me presse de descendre : « Descends vite, car il faut que j’aille demeurer chez toi... » Oui, descends vite de ta façon de penser, de ton mode d’agir, de ton orgueil résistant, de tes possessions accaparantes... Fais le vide en ton cœur et je l’emplirai de mon amour, de ma vie divine... Le jour où tu me posséderas, moi ton Sauveur et ton Dieu, tu seras heureux.

Puisse la Vierge Marie, médiatrice de toutes les grâces nous aider à accueillir pleinement ce message de libération, de miséricorde et de salut.

Amen.

Prière Universelle

  • Zachée, descends vite (Luc 19,5) Ô Esprit de Dieu, ouvre l’oreille et le cœur des responsables de la société humaine aux cris des petits et des pauvres ! Seigneur, nous t'en prions. R/
  • Que notre Dieu vous trouve dignes de l’appel qu’il vous a adressé (2 Thessaloniciens 1,11) Ô Esprit de Dieu, aide ceux qui ont tout quitté pour te suivre, aide-les à devenir les témoins de ton amour miséricordieux ! Seigneur, nous t’en prions. R/
  • Chaque jour je te bénirai [Psaume 144(145) ,2] Ô Esprit de Dieu, guide tous les professionnels des média pour qu’ils mettent leurs talents au service de vérité, cette semence de la paix ! Seigneur, nous t’en prions. R/
  • Le Seigneur soutient tous ceux qui tombent, il redresse tous les accablés. [Psaume 144(145) ,14] Ô Esprit de Dieu, prends soin de toutes les personnes qui sont en difficultés ainsi que de celles qui sont en deuil. Seigneur, nous t’en prions. R/
  • Comment serait-il resté vivant, si tu ne l’avais pas appelé ? (Sagesse 11,25b) Ô Esprit de Dieu, ravive la flamme du baptême dans le cœur et dans la vie de chaque baptisé !  Seigneur, nous t’en prions. R/

Seigneur, notre Dieu, tu es venu sauver ce qui était perdu, tu n’abandonnes personne, accorde nous ce que nous te demandons en ce jour, par le Christ ton Fils, ton Fils, notre Seigneur, qui vit et règne auprès de toi, dans l'unité du Saint Esprit, maintenant et toujours et pour les siècles des siècles. Amen.

Source : http://jardinierdedieu.fr/pu-31e-dim-ord-c.html

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies. Suivez-moi sur FB, Twitter, Pinterest et Instagram (voir icônes en bas de page).
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. 
Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Mes coloriages catho

MES COMPOSITIONS:

Divers

Compteur mondial

 

 


 

 

Flag Counter