Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 09:17

Afficher l'image d'origine

Lecture du livre de Sophonie 2, 3. 3, 12-13

Cherchez le Seigneur, vous tous, les humbles du pays qui faites sa volonté. Cherchez la justice, cherchez l'humilité : peut-être serez-vous à l'abri au jour de la colère du Seigneur. Israël, je ne laisserai subsister au milieu de toi qu'un peuple petit et pauvre, qui aura pour refuge le nom du Seigneur. Ce Reste d'Israël ne commettra plus l'iniquité. Il renoncera au mensonge, on ne trouvera plus de tromperie dans sa bouche. Il pourra paître et se reposer sans que personne puisse l'effrayer.

Lecture de la première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 1, 26-31

Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n'y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance. Au contraire, ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion les sages ; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d'origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n'est rien, voilà ce que Dieu a choisi pour détruire ce qui est quelque chose, afin que personne ne puisse s'enorgueillir devant Dieu. C'est grâce à Dieu, en effet, que vous êtes, dans le Christ Jésus, qui a été envoyé par lui pour être notre sagesse, pour être notre justice, notre sanctification, notre rédemption. Ainsi, comme il est écrit : Celui qui veut s'enorgueillir, qu'il mette son orgueil dans le Seigneur.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 1-12

Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent.

Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait :

« Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux !

Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise !

Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés !

Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés !

Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde !

Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu !

Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu !

Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice: le Royaume des cieux est à eux !

Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi.

Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! » C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Homélie

Les Béatitudes dont nous venons d’entendre en saint Matthieu la solennelle proclamation sont le cœur de l’Evangile. Personne d’autre que Jésus ne pouvait les inventer parce qu’elles expriment toute sa vie cachée et publique, tous ses faits et gestes depuis sa naissance dans l’étable de Bethléem jusqu’à son retour glorieux auprès du Père le jour de l’Ascension.

On peut affirmer qu’elles constituent pour l’humanité l’équivalent de ce que l’Annonciation a été pour la Vierge Marie. A chacun et à chacune d’entre nous il est demandé, en effet, de répondre oui au message des Béatitudes, comme Marie a répondu oui au message de l’ange.

Par son oui, la Vierge donnait le Christ au monde ; c’est par notre oui aux Béatitudes que nous porterons l’Esprit du Christ au monde d’aujourd’hui.

On a écrit des tonnes de commentaires sur les Béatitudes, mais ce qui est important, ce n’est pas de faire sur elles de belles dissertations, c’est de les vivre. Et pour cela il faut un apprentissage, un apprentissage qui, en réalité, durera tant que nous vivrons et que personne ne pourra faire à notre place. Nous savons bien que celui qui veut apprendre à nager ne peut se borner à regarder depuis le rivage ceux qui s’ébattent au fil de l’eau. Il doit nécessairement plonger à son tour.

Pour nous stimuler, pour nous inciter à agir, réfléchissons quelques instants sur ce qui est exigé par le Seigneur en chacune de ces Béatitudes.

- Jésus commence par béatifier les pauvres de cœur. Or les pauvres dont il s’agit ici ce sont ceux qui sont pauvres en avoir, en pouvoir et en savoir. Etre pauvre en esprit ne consiste pas à s’abêtir, mais à pratiquer cette vertu d’humilité sans laquelle aucun progrès spirituel n’est possible. Dieu ne peut trouver place, en effet, que dans des êtres désencombrés, qui se sont volontairement vidés de tout ce qui n’est pas Lui ou ne conduit pas à Lui. La pauvreté du cœur ne saurait se limiter aux biens matériels, elle embrasse aussi le détachement des biens moraux et même spirituels. Celui qui, par exemple, tient à la considération des autres, conserve de l’attachement à sa propre volonté, est trop jaloux de son indépendance, n’a pas un cœur de pauvre : il est riche de lui-même, d’amour propre et d’orgueil.

- Heureux les doux. On est doux lorsqu’on ne se colère pas contre Dieu, lorsqu’on est docile à ses commandements, lorsqu’on se rend malléables entre ses mains... Vis-à-vis des autres pratiquer la douceur c’est être maître de soi, réprimer les mouvements d’animosité de colère, d’indignation, bannir de ses mœurs la dureté.

- Heureux ceux qui pleurent. Ce sont tous ceux qui souffrent de quelque manière, soit dans leur cœur mais qui à cette souffrance savent donner tout son sens et toute sa valeur en y reconnaissant une grâce et une visite de Dieu et en l’unissant à la Passion de Jésus (à l’exemple de Marie). Ceux qui sèment ainsi dans les larmes, comme dit le psaume, sont assurés de moissonner dans la joie.

- Heureux ceux qui ont faim et soit de justice. Dans la Bible le mot justice est synonyme de perfection, de sainteté. Un homme juste, c’est un homme dont la conscience obéit à la Loi de Dieu, un homme dont les vouloirs s’ajustent véritablement sur ceux de Dieu. Il faudrait à l’exemple de la Vierge Marie et de tous les saints nous ayons de plus en plus faim et soif de sainteté, faim et soif de lumière et d’amour, que nous n’aspirions qu’à une chose, que Dieu prenne totalement possession de notre cœur et se serve de nous, à son gré, pour l’extension de son règne.

- Heureux les miséricordieux. La miséricorde ne se confond pas avec la pitié condescendante ou même avec l’émotion passagère devant la misère. Parce qu’elle résulte de la divine charité, elle est une vertu attentive et forte qui vit intérieurement la misère humaine et qui est capable d’en comprendre le fond. Or le fond de la misère humaine, n’est-ce pas le péché qui prive l’âme de la vie surnaturelle ? Le miséricordieux qui s’efforce d’aimer avec le cœur même de Jésus, fabrique de l’amour pour réparer les dégâts du péché.

- Heureux les cœurs purs. Le cœur pur c’est celui qui est habité par Dieu, éclairé de ses lumières, ouvert au surnaturel ainsi qu’à tout ce qui est beau, vrai, grand et noble. Il est décanté de tout égoïsme et de tout orgueil et il est libre par conséquent pour aimer Dieu par-dessus tout et aimer les autres comme Jésus les aime. La pureté de cœur, c’est ce qui permet la contemplation : ce qui permet de voir Dieu dans la Foi, en attendant de le voir un jour face à face dans les splendeurs de la gloire.

- Heureux les artisans de paix. Le chrétien qui se laisse guider par le Saint-Esprit juge de tout par rapport à Dieu et, dès lors, tout dans sa vie (ses affections, ses désirs, ses pensées et ses actes) se trouve ordonné selon Dieu. De cet ordre (le seul vrai) résulte en son âme une grande paix intérieure, l’inaltérable paix de Dieu dont parle saint Paul qui surpasse tout sentiment. C’est la paix des profondeurs qui rien ne saurait troubler, même si en surface règne une grande agitation produite par toutes sortes de difficultés ou épreuves. Or, une âme qui est ainsi pacifiée devient pacificatrice : elle sème la paix, la cultive et lui fait porter partout autour d’elle des fruits de justice, de réconciliation et de communion dans l’amour.

- Heureux les persécutés pour la justice, les persécutés à cause du Christ. Cette dernière Béatitude reprend en fait toutes les autres et les couronne. Les disciples du Christ remplis d’amour surnaturel envers Dieu et envers les autres ne doivent pas s’attendre à être mieux traités que leur Maître. Etant dans ce monde comme « des corps étrangers » ils ne manqueront pas de susciter des réactions de jalousie, de haine et de mensonge. Ils connaîtront la persécution sous toutes ses formes. Cette persécution, il ne faut pas l’oublier, est une des notes caractéristiques de l’Eglise, Corps mystique du Christ, et un élément de toute vie chrétienne. Elle est la même Croix promise au Maître et au disciple. Mais cette croix du disciple devient expression de son amour héroïque et se change en joie profonde à cause du Christ : c’est une Croix Glorieuse.

Telle est donc, chers frères et sœurs, avec ses huit jalons en forme de bonheur la route du Paradis que Jésus nous a tracée.

Tel est l’Idéal de Sainteté que le Sauveur met à la portée de chacun et de chacune d’entre nous. Oh ! Certes ! Il peut nous sembler utopique, irréalisable si nous ne regardons que notre faiblesse, mais si nous faisons nôtre la conviction de saint Paul « Je peux tout en Celui qui me fortifie », si nous avons une confiance absolue dans le secours de sa grâce cela ne peut faire aucun doute : nous parviendrons un jour, en dépit de notre misère et de tous les obstacles à cette perfection de l’amour qui fera de nous des êtres divinisés.

Qu’il nous soit donc donné de comprendre, frères et sœurs, que vivre les Béatitudes, c’est tout simplement reproduire « le mystère du Christ » qui va de la Croix à la Gloire, du Calvaire au Ciel. C’est ne rechercher le bonheur que là où Jésus l’a placé en acceptant de mourir avec Lui dans la pauvreté, la douceur, la pureté, l’absolue fidélité de l’amour, de manière à ressusciter avec Lui dans la Béatitude infiniment comblante de la Vie Eternelle.

 Amen.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Homélies Année A
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers