Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 13:14

Les mois de mai et d'octobre sont consacrés à Marie, mais n'oublions les principales autres fêtes :

08 décembre : L’Immaculée Conception de Marie

01 janvier : Sainte Marie, Mère de Dieu

11 février : Notre Dame de Lourdes

25 mars : L’Annonciation du Seigneur à Marie

31 mai : Visitation de la Vierge Marie

16 juillet : Notre Dame du Mont Carmel

15 août : Solennité de l’Assomption de la Vierge Marie

08 septembre : Nativité de la Vierge Marie

15 septembre : Notre Dame des Douleurs

07 octobre : Notre Dame du Rosaire

21 novembre : Présentation de la Vierge Marie

Je vous invite à dire le chapelet en cliquant sur ce lien : Voir le Fichier: Chapelet_pour_enfants.doc. Ce chapelet est simple, et il ne s'adresse pas uniquement aux enfants.

m01.jpgm02.jpgm03.jpgm04.jpgm05.jpgm06.jpgm07.jpgm08.jpgm09.jpgm10.jpgm11.jpgm12.jpgm13.jpg

 

 

 

 

CORONAMOS A MARÍA CON EL ROSARIO Page 2Ave-Maria-Communion-des-saints-430x600rosaire-01.jpgrosaire-02.jpgMois-de-Marie-00.jpgJe_Vous_Salue_Marie.jpg

 

 

 

 

 

consecretion-01.jpgconsecretion-02.jpgMois-de-Marie-01.jpgMois-de-Marie-02.jpgMois-de-Marie-03.jpgMois-de-Marie-04.jpg

 

 

 

 

Mois-de-Marie-05.jpgMois-de-Marie-06.jpgMois-de-Marie-07.jpgMois-de-Marie-08.jpgMois-de-Marie-09.jpgMois-de-Marie-10.jpgMois-de-Marie-11.jpg

 

 

 

 

Mois-de-Marie-12.jpgMois-de-Marie-13.jpgMois-de-Marie-16.jpgMois-de-Marie-17.jpgMois-de-Marie-19.JPGMois-de-Marie-27.jpgMois-de-Marie-26.jpgMois-de-Marie-24.jpgMois-de-Marie-18.jpgMois-de-Marie-20.JPGMois-de-Marie-21.jpgMois-de-Marie-22.jpgMois-de-Marie-28.jpgMois-de-Marie-29.jpg

 

 

 

 

 

Mois-de-Marie-31.jpgMois-de-Marie-32.jpgMois-de-Marie-33.jpgMois-de-Marie-34.jpgNotre-Dame-de-La-Vang-Vietnam-02.jpgNotre-Dame-de-La-Vang-Vietnam-03.jpgApparitions-04.jpg

 

 

 

 

Chemin de Mariemary_angel_colorpg.gifImmaculée Conception 06Immaculée Conception 04Immaculée Conception 03Avent-2012-DESSIN.jpg

 

 

 

 

 

 

Immaculée Conception 05Ste-Marie--mere-de-Dieu-15-copie-1.jpgassomption 01Dibujo-Inmaculada-2-.jpgassomption-02.jpgassomption-10.jpg

 

 

 

 

 

assomption-03.jpgassomption-04.jpgassomption-05.jpgassomption-07.jpgassomption-08.jpgassomption-09.jpg

 

 

 

assomption-11.jpgassomption-12.jpgassomption-13.jpgassomption-14.jpgassomption-15.jpgassomption-16.jpg

 

 

 

assomption-17.jpgImmaculee-Conception-06.JPGMarie-prie-02.jpgassomption-18.jpgmarie4.gif

 

 

 

 

 

 

Mois-de-Marie-30.jpgNDG-03.jpgNDG-04.jpgNDG-05.jpg

 

 

 

 

annonciation-17.jpgannonciation-18.jpgannonciation-19.jpgannonciation-20.jpgannonciation-21.jpg

 

 

 

 

 

annonciation-10.jpgannonciation-12.jpgannonciation-13.jpgannonciation-14.jpgannonciation-15.jpg

 

 

 

 

 

annonciation-16.jpgannonciation-17.jpgannonciation-18.jpgannonciation-20.jpgannonciation-19.jpg

 

 

 

 

 

annonciation 22annonciation 23annonciation 24NDG-01.jpgNDG-02.jpg

 

Marie-Jesus-1.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-01.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-02.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-03.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-04.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-05.jpg

 

 

 

 

Ste-Marie--mere-de-Dieu-06.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-08.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-10.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-11.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-12.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-09.jpg

 

 

 

 

Ste-Marie--mere-de-Dieu-13.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-14.jpgMois-de-Marie-15.jpgMois-de-Marie-14.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-15.jpg

 

 

 

 

 

Ste-Marie--mere-de-Dieu-16.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-17.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-18.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-20.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-21.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-22.jpg

 

 

 

 

 

Ste-Marie--mere-de-Dieu-23.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-24.jpgannonciation-01.jpgannonciation-02.jpgannonciation-03.jpgannonciation-06.jpg

 

 

 

 

 

annonciation-07.jpgannonciation-08.jpgSte-Marie--mere-de-Dieu-25.jpgannonciation-04.jpgannonciation-09.jpg

 

Partager cet article
Repost0
13 août 2020 4 13 /08 /août /2020 14:34

Radegonde, fille d'un roi de Thuringe, fut prise par Clotaire, roi des Francs, dans une guerre entre la Thuringe et la France. Clotaire traita la jeune captive avec beaucoup d'égards, la fit instruire dans la religion chrétienne et lui fit conférer le saint Baptême.

Elle eût voulu consacrer à Dieu sa virginité ; mais elle dut épouser le roi qui avait massacré sa famille vaincue. Radegonde profita des richesses du trône pour orner les églises, assister les pauvres. Six années passées sur le trône n'avaient point fait renoncer Radegonde à l'espérance de la vie du cloître. L'assassinat de son frère par le roi son époux lui fournit une occasion favorable ; Clotaire, fatigué de ses larmes, lui permit de partir.

Elle se rendit d'abord à Noyon, et, comme l'évêque hésitait à recevoir ses vœux, elle se coupa les cheveux elle-même, revêtit la bure des religieuses, déposa ses ornements royaux sur l'autel, et fut consacrée au Seigneur. De là, Radegonde se rendit aux environs de Poitiers et se livra à tous les exercices d'une vie austère ; elle ne vivait que de pain de seigle et d'orge, d'herbes et de légumes, et ne buvait pas de vin.

Son vêtement était un cilice, son lit de la cendre ; elle servait les pauvres de ses mains, pansait elle-même les malades atteints de la gale et de la teigne, lavait les plaies des lépreux et souvent délivrait les malheureux de leurs infirmités par des miracles. Un cierge reçu d'elle et allumé près d'un malade suffisait à le guérir ; en passant par ses mains, les fruits et les aliments prenaient une vertu dont l'effet merveilleux ne tardait pas à se faire sentir. Elle mourut en 587, à l'âge de 68 ans. Elle fut une des Saintes les plus populaires de la France. Elle est fêtée le 13 août.

Source : https://levangileauquotidien.org/

 

 

 

 

 

 

 

Si vous voulez en savoir +, cliquez sur cette image pour acheter ce beau petit livre.

Partager cet article
Repost0
12 août 2020 3 12 /08 /août /2020 08:02

Le prénom Jeanne est forgé sur le mot hébreu qui signifie « Dieu accorde ». Elle est fêtée le 12 août. Elle est la patronne et la protectrice des personnes oubliées et des repris de justice. Elle est aussi la patronne des mères de famille et des veuves, deux états de vie qu'elle a connus avant de devenir religieuse.

Jeanne voit le jour en 1572. Son père est le président du parlement de Bourgogne. En 1592, elle se marie avec le baron de Chantal. Veuve à l’âge de vingt-neuf ans, elle fait, en 1604, la rencontre de François de Sales, évêque de Genève. Son existence s’en trouve changée. En 1610, sur les conseils de ce prêtre, Jeanne fonde à Annecy une communauté de religieuses, l’ordre de la Visitation Sainte-Marie, vouées à la prière et à l’assistance aux malades et aux pauvres. Après avoir parcouru la France pour créer seize établissements, Jeanne meurt en 1641. Elle est canonisée en 1767. Depuis 1952, les religieuses de cet ordre se sont organisées en confédération. Jeanne de Chantal est la grand-mère de la célèbre marquise de Sévigné.

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2020 4 06 /08 /août /2020 20:07

Afra, prénom qui signifie : celui qui venait d'Afrique. Né en Afrique. Elle est fêtée le 7 août.

Afra est né à Augsbourg, dans la région bavaroise, en Allemagne, au 4ème siècle, alors dominé par l'empire romain. Afra a vécu une vie de péché, sans importance et a été soutenue par sa mère, appelée Hilda. Encouragée par sa mère, elle adorait la déesse Vénus. Les deux vivaient avec trois serviteurs dont les noms étaient : Eunomia, Digna et Eprepria. Le paganisme et les coutumes légères régnaient dans la maison où ils vivaient.

Des fugitifs chrétiens restent chez lui

Vers 304, sous le règne de l'empereur Dioclétien, Rome a sévèrement persécuté les chrétiens. À cause de cette persécution, un évêque nommé Narcisse, accompagné d'un diacre nommé Félix, est resté chez Afra, venant d'Espagne, fuyant les Romains. Les deux étrangers ont été accueillis dans la maison selon leur coutume. Cependant, une surprise transformerait la vie de ces femmes.

La rencontre avec Jésus-Christ

Les deux étrangers semblaient, à leurs yeux, de bonnes personnes, mais des étrangers, puisqu'ils ne les cherchaient pas avec des arrière-pensées. Ils voulaient juste un logement. Puis, au moment du repas, les deux se sont mis en prière en remerciant Dieu pour la nourriture et l'accueil qu'ils ont eu. Une telle prière a touché le cœur des femmes pour la beauté, la simplicité et la pureté du cœur. Ainsi, ils ont découvert que les deux étaient chrétiens.

Conversion

Touché par la grâce de Dieu, qui est arrivé dans cette maison par la simple présence des deux chrétiens, Afra a passé en revue sa vie et a ressenti un profond regret dans son cœur. Alors, sans vraiment comprendre ce qui lui arrivait, il s'agenouilla aux pieds de Mgr Narcisse et lui avoua sa vie de péché et d'immoralité. Narciso réalisa aussitôt que le regret d'Afra était vrai et sincère. Alors il lui donna l'absolution et le baptême, réalisant que l'âme de la jeune femme criait cette grâce.

Foi infectieuse

Expérimentant l'amour et la grâce de Dieu dans son cœur, Afra a convaincu sa mère et ses serviteurs de vivre la rencontre avec Jésus par la repentance et le baptême. Ils ont également accepté et expérimenté le bonheur de l'amour de Dieu. Narcisse et Félix ont instruit les femmes autant que possible dans la foi chrétienne. Ensuite, ils ont dû continuer la fuite, à cause de la persécution. Afra et les femmes ont aidé les deux à déjouer les poursuivants romains.

Trahison, emprisonnement et mort

Après la fuite du clergé chrétien, Afra a été dénoncée anonymement aux Romains. Elle a donc été arrêtée. Les Romains lui ont offert sa liberté si elle renonçait à la foi chrétienne et adorait les dieux païens. Afra, cependant, n'a pas accepté. Au contraire, il a réaffirmé sa foi en Jésus. Ensuite, les soldats romains l'ont emmenée sur une île appelée Lesh. Là, il a été déshabillé, attaché à un poteau, puis brûlé vif. Et à aucun moment il n'a renoncé à sa foi en Christ.

Mère et serviteurs également martyrisés

Quelque temps après la mort d'Afra, sa mère et les trois serviteurs ont découvert l'endroit où elle avait été enterrée et sont allés y prier. Là, des soldats romains ont attrapé les quatre femmes et les ont arrêtées. Les Romains leur ont offert la liberté s'ils renonçaient à la foi chrétienne. Cependant, convaincu, aucun d'eux n'a renoncé à Jésus. Ainsi, comme avec Afra, ils ont été brûlés vifs. Ses restes ont été enterrés à côté de la tombe de Sainte Afra.

Culte

L'histoire des cinq héroïnes et martyrs chrétiens a pris vie dans la mémoire du peuple allemand. Lorsque le christianisme a cessé d'être persécuté, les habitants d'Augsbourg ont commencé à vénérer Sainte Afra en tant que patron de la ville. Son culte a été officialisé par l'Église en 1064 et sa célébration est célébrée le 7 août.

Prière à Sainte Afra

« Ô Dieu, qui a donné à Sainte Afra la grâce de te connaître et d’expérimenter ta grâce si profondément pour donner ta vie pour toi, donne-nous aussi la grâce de te connaître avec la même intensité, afin que nous puissions répandez votre amour et votre gentillesse où que nous soyons. Par notre Seigneur Jésus-Christ, votre Fils, dans l'unité du Saint-Esprit, amen. Sainte Afra, priez pour nous ».

Source : https://cruzterrasanta.com.br/

https://www.conmishijos.com/

 

Partager cet article
Repost0
4 août 2020 2 04 /08 /août /2020 21:51

Originaire de Cappadoce et élevée dans la foi, Sainte Nonna épousa Grégoire, magistrat de Nazianze et membre d'une secte. Grâce à sa patience et à sa prière, elle réussit à convertir son mari qui resta quarante-cinq ans Évêque de la ville. De cette union naquirent trois enfants : Sainte Gorgonie, Saint Césaire et surtout Saint Grégoire le Théologien. Ce dernier mentionnait souvent la piété exemplaire de sa mère dans ses œuvres. Elle ne tenait à la terre et ne s'abaissait aux soins des choses du monde qu'autant que ces dernières pouvaient être consacrées à Dieu et lui permettre de rejoindre le ciel au plus vite. Délaissant les fards et les toilettes, elle n'avait pour seul souci que de mettre en honneur l'image de Dieu imprimée dans son âme, et elle n'estimait d'autre noblesse que celle de la piété, grâce à laquelle nous pouvons connaître que nous venons de Dieu et que nous devons retourner à Dieu. Tombée malade après le décès de son mari (374), elle supporta l'épreuve avec actions de grâces et rendit son âme au Seigneur au cours de la célébration de la Sainte Liturgie, en s'appuyant contre le Saint Autel ; et morte, elle semblait rester en prière. Elle est fêtée le 5 août.

Source : http://religion-orthodoxe.eu/

Source de l'image : https://sparks4orthodoxkids.com/

 

Partager cet article
Repost0
2 août 2020 7 02 /08 /août /2020 17:17

Le prénom Lydie dérive du prénom ancien Ludia qui servait à désigner les personnes originaires de Lydie (Asie Mineure).

Prénoms apparentés : Lydia, Léodie, Lyndie, Lyda, Lydiane, Lidia, Lydianne, Loudia. Elle est fêtée le 3 août.

Elle venait de la Grèce d'Asie et s'était installée à Philippes, port de la mer Égée pour son commerce de tissu et de pourpre. C'est là qu'elle rencontra saint Paul et saint Luc (Actes des Apôtres 16. 11). Ils vinrent habiter chez elle « Si vous voulez bien me considérer comme une servante de Dieu, descendez chez moi ».

Les Églises d'Orient fêtent cette païenne qui professait la foi juive et qui fut convertie au Christ par saint Paul lors de son passage à Philippes en Macédoine. Elle l'accueillit avec ses compagnons Silas et Luc (Actes 16. 11 à 15). Elle dut mourir vers 50-55, puisque Paul écrivant aux chrétiens de Philippes ne la mentionne pas dans sa lettre.

Au 20 mai, commémoraison de sainte Lydie, la marchande de pourpre de Thyatire, qui, à Philippes de Macédoine, fut la première dans cette ville à croire à l'Évangile, après la prédication de l'Apôtre saint Paul.

Source : https://nominis.cef.fr/

 

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2019 1 25 /11 /novembre /2019 08:45

... La figure héroïque du père Kolbe est toujours associée à l’enfer d’Auschwitz ; retour aujourd’hui sur l’ensemble de son parcours.

Partager cet article
Repost0
15 août 2018 3 15 /08 /août /2018 17:23
Statue équestre de Saint Étienne dans la vieille ville de Buda.

Statue équestre de Saint Étienne dans la vieille ville de Buda.

Le prénom Etienne vient du grec stephanos qui veut dire couronne. Il est fêté le 16 août. Il est le patron de la Hongrie et le protecteur des rois, des maçons, des tailleurs de pierres et des enfants souffrant de maladies mortelles.

Etienne de Hongrie naît vers 975. Il est baptisé dix ans plus tard. En 1001, il est couronné roi de Hongrie, avec l’approbation du pape Sylvestre II qui lui offre une couronne : symbole de la souveraineté hongroise, celle-ci sera dérobée par l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale et ne reviendra à Budapest qu’en 1978. Parvenu au pouvoir, Etienne s’emploie dès lors à organiser son pays dont il assure l’indépendance : il réduit le pouvoir des nobles, nomme des gouverneurs, favorise l’unité du peuple et secourt les pauvres. Par ailleurs, il christianise la Hongrie, bâtit de nombreuses églises, interdit le paganisme et le blasphème. Sage et juste, Etienne est considéré comme le fondateur de la nation hongroise. Il meurt le 15 août 1038 après avoir régné 42 ans. Des miracles ont lieu sur sa tombe. Etienne est canonisé en 1083 par le pape Grégoire VII, année durant laquelle ses reliques sont déposées dans l’église Notre-Dame de Budapest.

Curiosité sur la couronne de saint Étienne surmontée d'une croix inclinée

La couronne de Hongrie est actuellement composée d'une croix inclinée, d'une calotte sphérique et d'un cercle précieux, ayant pour poids 2 056 grammes.

L'inclinaison de la croix est due à une circonstance fortuite. Lors d'un bouleversement politique, la reine Isabelle voulut emporter la sainte couronne. Elle la mit dans un coffret trop étroit et en s'appuyant sur le couvercle pour le fermer, elle fit céder la croix qui s'inclina sur un côté. Depuis lors, la couronne est restée en cet état, les Hongrois ayant poussé le scrupule jusqu'à vouloir lui conserver ce défaut accidentel.

Vie de saint Etienne de Hongrie
Partager cet article
Repost0
17 janvier 2018 3 17 /01 /janvier /2018 08:24
Le pape François au sanctuaire St Alberto le 16/01/18

Alberto Hurtado Cruchaga est né le 22 janvier 1901 à Viña del Mar au Chili et devint orphelin de père à l’âge de 4 ans. Sa mère fut contrainte de vendre à des conditions défavorables leur modeste propriété pour payer les dettes de la famille. En conséquence, Alberto et son frère durent aller vivre auprès de parents et furent souvent déplacés de chez l’un vers chez l’autre. Dès son jeune âge, il apprit la condition des pauvres sans domicile et à la merci d’autrui.

Une bourse d’étude lui donna la possibilité de fréquenter le Collège des Jésuites à Santiago. Là, il devint membre de la Congrégation Mariale et, comme tel, s’intéressa vivement aux pauvres, prenant du temps avec eux dans les quartiers les plus misérables chaque dimanche après-midi.

À la fin de ses études secondaires en 1917, il aurait voulu devenir jésuite, mais on lui conseilla de retarder la réalisation d’un tel projet afin de s’occuper de sa mère et de son frère plus jeune. En travaillant l’après-midi et le soir, il réussit à subvenir à leurs besoins, tout en fréquentant la Faculté de Droit de l’Université Catholique. Pendant cette période aussi, sa sollicitude pour les pauvres qu’il visitait chaque dimanche, ne se démentait pas. L’obligation du service militaire interrompit ses études mais, une fois son devoir accompli, il obtint son diplôme au début d’août 1923. Le 15 du même mois, il entra au Noviciat de la Compagnie à Chillán. En 1925, il alla à Cordoba, en Argentine, où il étudia les humanités.

En 1927, il fut envoyé en Espagne pour étudier la philosophie et la théologie. Cependant, en raison de la suppression de la Compagnie dans ce pays en 1931, il dut partir en Belgique et continuer la théologie à Louvain. C’est là qu’il fut ordonné prêtre le 24 août 1933 et qu’il obtint le doctorat en Pédagogie et Psychologie en 1935. Après avoir accompli le Troisième An de Probation à Drongen, toujours en Belgique, il retourna au Chili en janvier 1936. De retour dans son pays, son zèle s’étendit progressivement à tous les domaines : il commença à déployer son activité comme professeur de religion au Collège Saint Ignace, de pédagogie à l’Université Catholique de Santiago et au Séminaire Pontifical. Il écrivit divers essais sur l’éducation, comme aussi sur l’ordre social-chrétien. Il construisit une maison d’Exercices Spirituels dans un village qui porte aujourd’hui son nom. Il fut directeur de la Congrégation Mariale des étudiants, les impliquant dans la catéchèse des pauvres. Il anima des retraites innombrables selon les Exercices Spirituels, et offrit sa direction spirituelle à de nombreux jeunes, accompagnant plusieurs d’entre eux dans leur réponse à une vocation sacerdotale et contribuant de façon notable à la formation de nombreux laïcs chrétiens.

En 1941, le Père Hurtado publia son livre le plus fameux : « Es Chile un pais Católico ? ». La même année lui fut confiée la responsabilité d’Assistant de la section des jeunes de l’Action Catholique pour l’Archidiocèse de Santiago, puis, l’année suivante, au niveau national. Il s’y engagea avec un esprit remarquable d’initiative, de dévouement et de sacrifice.

En octobre de l’année 1944, alors qu’il donnait les Exercices, il ressentit le besoin impérieux de faire appel aux auditeurs en leur demandant de penser aux nombreux pauvres de la ville, et en particulier aux enfants innombrables qui vagabondaient dans les rues de Santiago. Cet appel suscita promptement un élan de générosité et fut le début de l’initiative qui a fait connaître de plus le Père Hurtado. Il s’agit d’une forme d’action caritative qui fournissait aux personnes sans domicile non seulement un endroit où vivre, mais un vrai foyer domestique : « El Hogar de Cristo ».

Au moyen des contributions des bienfaiteurs et avec la collaboration active de laïcs engagés, le Père Hurtado ouvrit une première maison d’accueil pour les enfants, puis pour les femmes, puis encore une autre pour les hommes : les pauvres commencèrent ainsi finalement à avoir au « Hogar de Cristo » une ambiance familiale où vivre. Ces maisons se multiplièrent, tout en adoptant des formes et des caractéristiques nouvelles : certaines devinrent des centres de réhabilitation ; d’autres des centres de formation artisanale, et ainsi de suite, le tout toujours inspiré par des valeurs chrétiennes et imprégné de celles-ci.

En 1945, Le Père Hurtado visita les Etats-Unis pour étudier le mouvement « Boys Town » de façon à l’adapter à son pays. Les six dernières années de sa vie furent dédiées au développement des diverses formes selon lesquelles « El Hogar de Cristo » existait et opérait.

En 1947 le Père Hurtado fonda l’Association Syndicale Chilienne (ASICH), pour promouvoir un syndicalisme s’inspirant de la Doctrine Sociale de l’Eglise.

Entre 1947 et 1950, il écrivit trois livres importants sur les syndicats, sur l’humanisme social et sur l’ordre social-chrétien. En 1951, il fonda la revue « Mensaje» la célèbre revue des Jésuites chiliens destinée à faire connaître et à expliquer la Doctrine de l’Eglise.

Un cancer du pancréas le conduisit en quelques mois à la fin de sa vie. Au milieu de douleurs atroces on l’entendit répéter souvent : «Content, Seigneur, Content».

Après avoir passé son existence à manifester l’amour de Dieu aux pauvres, il fut rappelé à Lui le 18 août 1952.

Depuis son retour au Chili jusqu’à sa mort, le Père Hurtado a vécu seulement quinze années. Ce furent des années d’apostolat intense, expression d’un profond amour personnel pour le Christ et, pour cette raison même, caractérisé par un grand dévouement aux enfants pauvres et abandonnés, par un zèle ardent pour la formation des laïcs, et par un sens vif de la justice sociale chrétienne.

Le Père Hurtado a été béatifié par le Pape Jean-Paul II le 16 octobre 1994 et canonisé le 23 octobre 2005.

Il est fêté le 18 août.

Source : Homélie du Pape Benoît XVI

 

Partager cet article
Repost0
21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 12:46

Le prénom Philippe est formé sur les mots grecs philein (aimer) et hippos (cheval). Il est fêté le 23 août.

Prénoms apparentés : Felipe (espagnol), Filippo (italien), Fülop (hongrois), Fulub (breton), Phelipe, Philip (anglais), Philippin, Philippos (grec), Philippus (allemand), Lippman (alsacien).

Il voit le jour en 1233, dans une famille aisée de Florence. Il étudie à Paris puis à Padoue. De retour dans sa ville natale, il renonce à devenir médecin pour entrer dans la communauté religieuse de l’Ordre des Servites de Marie. Il est ordonné prêtre et devient général de son ordre à l’âge de 34 ans. Il est considéré comme un des hommes les plus saints et les plus capables de son temps. Cette congrégation, implantée en Allemagne, en France et en Italie, essaime alors en Hongrie, en Pologne et en Inde. Philippe s’enfuit un temps dans les montagnes après que sa candidature à la papauté a été proposée. Il travaille à la réconciliation des Guelfes (partisans du pape) et des Gibelins (partisans de l’empereur germanique). Un jour, il convertit deux prostituées qui devinrent les fondatrices de l'Ordre des Servites cloitrées. À Todi en Ombrie, en 1285, la naissance au ciel de saint Philippe Benizi, prêtre de Florence. Homme d’une extrême humilité, il développa l’Ordre des Servites de Marie, et estimait que le Christ crucifié était son livre unique. Il fut canonisé par le Pape Clément X le 12 avril 1671. Ce fut le premier membre de l'Ordre des Servites de Marie à être canonisé.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies. Suivez-moi sur FB, Twitter, Pinterest et Instagram (voir icônes en bas de page).
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. 
Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Mes coloriages catho

MES COMPOSITIONS:

Divers

Compteur mondial

 

 


 

 

Flag Counter