Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juillet 2018 4 19 /07 /juillet /2018 16:16

 

Partager cet article
Repost0
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 13:58

Une petite trouvaille à lire sans modération.

Partager cet article
Repost0
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 21:14
Partager cet article
Repost0
28 janvier 2018 7 28 /01 /janvier /2018 22:42

Consécration à Marie

Sainte Vierge Marie, Mère de Jésus et Mère de l'Église, je te choisis aujourd'hui en présence de la Sainte Trinité, de tous les saints et de tous les anges, pour ma Mère et ma Reine.

Je te consacre tout mon être et toute ma vie en hommage perpétuel et irrévocable.

Obtiens-moi la grâce au milieu des tempêtes de la vie présence de ne jamais perdre la lumière de la grâce divine et de progresser sans cesse dans la Foi, l'Espérance, l'Amour de Dieu et du Prochain.

Je te promets, ô tendre Mère de t'aimer toujours, de te servir avec fidélité, d'imiter tes vertus et d'accomplir avec ton puissant secours tous mes devoirs d'enfant de Dieu et de l'Église. Et pour que cette promesse ne soit pas vaine, je la confie à ton Cœur Immaculé.

Je suis Tout à Toi, ô Marie, garde-moi dans l'Amour de Dieu, Père, Fils et Saint-Esprit pour le temps et l'éternité.

Amen !

Prière que l'Abbé Cousty aimait tant réciter ! A son exemple, n'ayons pas peur de parler à Marie et de lui dire ses belles paroles.

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2018 1 15 /01 /janvier /2018 19:02

L’Angélus, la prière des travaux et des jours

La vie du champ et des labours se concentre dans leur silence. Il est midi sous le soleil de la campagne où ils peinent, et soudain, au milieu des sillons, les voilà immobiles. Ils prient. Dressés tous deux au premier plan du paysage, tandis que se détache au loin, jailli du centre du village comme un appel, le clocher auquel ils répondent. Elle a courbé la tête et joint les mains et il y a dans la ligne grave et pure de son attitude, comme un souvenir de Madone. Il lui fait face et lui aussi, simplement, il se recueille. « L’ange du Seigneur annonça à Marie… » La cloche vient de tinter trois fois. La salutation a commencé, et le rappel de cette annonce à la Vierge qui changea un jour le cours de l’histoire des hommes donne soudain un prix mystérieux à leur labeur…

Si l’Angélus de Millet est si célèbre, c’est sans doute parce que le grand peintre de la vie rustique a su traduire dans son tableau la profondeur de la foi et du sentiment populaires qui s’attachent à ce rite. À la date du tableau (1858), il y a déjà deux siècles que matin, midi et soir, dans tout l’Occident chrétien les cloches des bourgs et des cités « sonnent » l’appel à la prière commune des fidèles, sur les lieux même de leur ouvrage, en union avec ce mystère de l’Annonciation qui contient déjà en germe tous les mystères à venir. Le tintement de l’Angélus ne ressemble à nul autre, et de Saintes à Cologne, de Cantorbéry à Madrid, on le reconnaîtrait entre mille. Certes, la sonnerie à la volée qui conclut l’oraison finale peut évoquer l’ancien couvre-feu médiéval. Mais les tintements groupés – trois fois trois – qui laissent aux fidèles, dans les intervalles, le temps de réciter les trois Ave, ceux-là n’appartiennent qu’à l’ange du Seigneur.

La coutume de l’Angélus s’enracine en fait très loin dans le temps de l’Église. On sait que le « Je vous salue Marie », issu du récit de l’Annonciation et de la Visitation dans saint Luc, fut dès les premiers siècles du christianisme une invocation coutumière. À la fin du VIIe siècle le pape Serge 1er inséra la seconde partie de l’invocation : « Sainte Marie, priez pour nous… » dans les Litanies des saints. Et c’est vers les XIIIe et XIVe siècles que cette invocation fut définitivement liée à la salutation angélique.

Mais entre-temps l’Ave Maria s’était largement répandu dans l’Occident chrétien comme prière privée. Aux XIIe et XIIIe siècles, la récitation quotidienne de trois Ave Maria est entrée dans les habitudes. Saint Antoine de Padoue recommande vivement cette pratique. En 1269, saint Bonaventure fait tinter la cloche des monastères après complies pour appeler religieux et fidèles d’alentour à réciter les trois Ave. L’Angélus du soir est né. En 1318, le pape Jean XXII, originaire de Cahors, en approuve la pratique observée dans le diocèse de Saintes, l’introduit en Avignon et donne des indulgences aux fidèles qui, entendant la cloche, réciteront les trois invocations à genoux. En 1344, c’est le concile de Sens qui en recommande la pratique dans son treizième canon.

Progressivement, le « pieux exercice » prend son rythme. Dès le XIVe siècle, en Angleterre, l’Angélus du soir se double d’un Angélus du matin. À Pavie en 1330, en France en 1368 au concile de Lavaur, dans le Tarn, la prière du matin se met en place, mais son contenu est un peu différent : cinq Pater en l’honneur des cinq plaies du Christ ; sept Ave au nom des sept douleurs de Marie. Le XIVe siècle met l’accent sur le lien entre la Vierge et la passion du Christ, ce lien qui est au cœur du message de salut de l’Angélus…

Puis vient s’ajouter l’Angélus du milieu du jour, attesté en Bohême, à Mayence et à Cologne au début du XVe siècle. Il est d’abord limité au vendredi, et ne concerne que la dévotion à la passion du Christ. Mais il s’étend vite. En 1456, face au danger turc, le pape Calixte III lance une croisade de prières et demande que les cloches sonnent trois fois par jour pour la récitation des invocations. La victoire de Belgrade, cette même année, sauve momentanément la chrétienté, mais les Turcs restent redoutables, et la prière ne faiblit pas. En 1472, le roi de France Louis XI prescrit à tout son royaume la pratique de l’Angélus de midi, avec la paix comme intention de prière. Sixte IV, pape d’une grande piété mariale, en étendra l’usage.

Le triple Angélus, matin, midi et soir, avec la triple sonnerie, se répand désormais un peu partout en Occident. Et le pape Alexandre VI Borgia – qui fut bien loin d’être un saint ! – confirme sans hésiter, en 1500, les dispositions de Calixte III.

Toutefois, c’est au cours du XVIe siècle que se fixe et se généralise la forme telle que nous la connaissons aujourd’hui, et telle que le pape Jean-Paul II, chaque dimanche et chaque jour de fête, tenait à le réciter, à Rome ou ailleurs : le rappel des trois étapes de l’Annonciation, conclues à chaque fois par l’Ave Maria ; la prière pour demander à Marie d’être digne des promesses de Jésus-Christ ; et l’oraison finale : « Répands, Seigneur, ta grâce en nos cœurs, afin qu’ayant connu par la voix de l’Ange l’incarnation de Jésus-Christ ton Fils, nous arrivions par sa passion et sa croix à la gloire de la résurrection ».

Dans le langage populaire, « sonner l’Angélus » désigne d’abord l’appel sonore, et cette désignation tend à prendre le pas sur la prière elle-même. Pour une part l’intuition est juste : même électrifiées comme elles le sont aujourd’hui, les cloches demeurent consacrées et donc leur tintement, qui est présence et appel, est déjà aussi par lui-même prière. Mais toute la tradition de l’Église invite à ne point en rester à cet appel sonore, pour en venir à la réponse : murmurer à son tour les paroles de l’ange, en cessant toute activité pendant quelques minutes pour communier par l’esprit et le cœur, avec et par la Vierge Marie, au mystère d’Amour qui donne son sens au monde. Car en rythmant la vie, partout où on l’entend encore, sur le temps du ciel, l’Angélus sacralise le temps des hommes et rend infiniment précieuse la plus humble des activités, parce qu’en la replaçant sous le regard de Dieu, il lui donne son sens d’éternité.

Source : « Le Livre des Merveilles »

Prière de l'Angélus

V/ L’ange du Seigneur porta l’annonce à Marie.

R/ Et elle conçut du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie, pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous ; vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous, pauvres pécheurs maintenant et à l’heure de notre mort.

V/ Voici la servante du Seigneur.

R/ Qu’il me soit fait selon votre parole.

Je vous salue Marie, ...

V/ Et le Verbe s’est fait chair.

R/ Et il a habité parmi nous.

Je vous salue Marie, ...

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu. Afin que nous devenions dignes des promesses du Christ.

Prions le Seigneur : Que ta grâce, Seigneur notre Père, se répande en nos cœurs ; par le message de l’ange, tu nous as fait connaître l’incarnation de ton Fils bien-aimé ; conduis-nous, par sa passion et par sa croix, jusqu’à la gloire de la Résurrection. Par Jésus, le Christ, notre Seigneur.

R/ Amen.

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2017 4 28 /12 /décembre /2017 21:18

 

Partager cet article
Repost0
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 18:03

A partir du 1er dimanche de l'Avent la nouvelle version du Notre Père sera récitée dans toutes les églises, et j'invite les parents, catéchistes et toutes personnes désireuses de faire connaître le Notre Père nouvelle version à l'imprimer et le diffuser largement.

 

Partager cet article
Repost0
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 15:43

Le diocèse aux armées porte dans la prière l'équipage du sous-marin argentin

 

Au nom du Père qui a séparé les eaux d'avec le ciel et la terre

et du Fils qui foule et apaise la tempête

et de l'Esprit qui plane au-dessus des océans.

 

Vierge Marie, Reine des flots,

à qui les marins, même mécréants, ont toujours été dévots,

vois à tes pieds tes fils qui voudraient se hausser jusqu'à toi.

Obtiens-leur une âme pure comme brise de mer.

 

Un cœur fort comme les flots qui les portent,

une volonté tendue comme voile sous le vent,

une attention qui veille sans mollir comme gabier dans la hune

un corps bien armé pour les luttes contre les tempêtes de la vie.

 

Mais surtout, ô Notre-Dame,

ne les laisse pas seuls à la barre,

fais-leur relever les écueils où ils s'échoueraient

avant d'ancrer, près de toi, au port de l'Éternité.

 

Source : https://dioceseauxarmees.fr

Partager cet article
Repost0
21 novembre 2017 2 21 /11 /novembre /2017 17:06

« Le sourire simple et pur de Marie soit source de joie pour chacun de nous devant les difficultés de la vie ».

Photo : GP.Centofant

Partager cet article
Repost0
2 novembre 2017 4 02 /11 /novembre /2017 09:01

Le 2 novembre nous commémorons les fidèles défunts ; on prie pour les défunts, car ils ont besoin d’une purification pour être pleinement avec Dieu. Notre prière peut les aider dans leur épreuve de purification, en vertu de ce qu’on appelle « la communion des saints ». La communion des saints, c’est la communion de vie qui existe entre nous et ceux qui nous ont précédés. Il y a, dans le Christ, un lien mutuel et une solidarité entre les vivants et les morts. Voici une prière d’Édith Stein.

Pour les souffrants et les défunts

Bénis l’esprit humilié de ceux qui sont oppressés par la souffrance, la solitude pesante des âmes profondes, l’être inquiet des hommes et la souffrance qu’une âme n’ose confier à aucune âme sœur.

Et bénis cette bande d’exaltés ténébreux qui ne craignent pas le fantôme de chemins inconnus.

Bénis la détresse des hommes qui meurent en cette heure.

Donne-leur, Dieu de bonté, une fin paisible, bienheureuse.

Bénis tous les cœurs ; surtout les [cœurs] affligés, Seigneur, aux malades donne soulagement ; aux tourmentés, la paix.

À ceux qui emportent leur amour dans la tombe, apprends-leur à oublier.

Ne laisse aucun cœur dans la peine du péché sur toute la terre.

Bénis ceux qui sont heureux, Seigneur. Garde-les sous Ta protection.

Tu ne m’as pas encore enlevé le vêtement de deuil. Il pèse parfois lourdement sur mes épaules fatiguées, mais si Tu donnes la force, alors je le porterai, expiant, jusqu’à la tombe.

Bénis ensuite mon sommeil, le sommeil de tous les morts.

Souviens-toi de la souffrance que Ton Fils endura pour moi dans son angoisse mortelle. Ton Être plein de miséricorde pour toutes les détresses humaines, donne à tous les morts le repos dans Ta paix éternelle.

Source : http://www.jeunes-cathos.fr/questions-de-foi/priere/priere-pour-les-souffrants-et-les-defunts-dedith-stein

Partager cet article
Repost0
1 novembre 2017 3 01 /11 /novembre /2017 11:34

 

Partager cet article
Repost0
8 octobre 2017 7 08 /10 /octobre /2017 16:56

Prière proposée par Mgr Francis Bestion

à l'occasion des 700 ans du Diocèse de Tulle.

 

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2017 4 05 /10 /octobre /2017 21:40

Ce dimanche 1er octobre, Mauranne et Laura, 20 et 21 ans, ont été tuées à la gare Saint-Charles de Marseille dans une attaque au couteau.

Cette prière a été rédigé par le père Thierry Gallay, curé de Puyricard et Venelles.

 

**********

 

Ô Dieu d'amour, de compassion, et de guérison,

regarde vers nous, notre école, notre communauté éducative

les familles de Mauranne et Laura durement éprouvées,

nous qui nous rassemblons ce matin ici en ce lieu !

 

Nous te demandons, dans ta bonté,

d'accorder la lumière et la paix éternelles 

à Maurane et Laura tragiquement arrachées à la vie

à notre amitié, notre affection !

 

Nous te demandons, dans ta miséricorde,

d'apporter la guérison à chacun de nous, en arrachant

haine et vengeance de nos cœurs.

Guéris aussi la douleur des familles en deuil,

mais aussi de tous ceux qui, dans notre pays et

ailleurs ont perdu des personnes chères à leur cœur !

Donne-leur la force de continuer à vivre avec courage et espérance.

Notre prière en cet instant embrasse leur douleur et leur souffrance.

 

Dieu de Paix, apporte ta paix

à notre monde violent :

paix dans le cœur et de tous les élèves de notre établissement

ainsi que de leurs professeurs !

Paix aux nations de la terre.

Conduis Seigneur à tes voies d'amour

ceux dont le cœur et l'esprit sont consumés par la haine.

 

Dieu de compréhension,

submergés que nous sommes pas la tristesse,

nous cherchons ta lumière et tes conseils

alors que nous sommes face à ces évènements terribles.

Accorde à nous qui sommes présents ici,

de vivre en sorte que les vies perdues

n'aient pas été perdues en vain.

Réconforte-nous, console-nous,

fortifie-nous dans l'espérance,

et donne-nous la sagesse et le courage

de travailler inlassablement pour un monde

où règnent la paix et l'amour véritables

dans les Nations et dans le cœur de chacun.

AMEN

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2017 5 29 /09 /septembre /2017 19:58

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2017 6 26 /08 /août /2017 17:45

Trés belle prière du Diocèse de Sens & Auxerre

 

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 16:01

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2017 6 20 /05 /mai /2017 18:20

Résultat de recherche d'images pour "pélé motard"

PRIERE

SEIGNEUR, toi qui es toujours présent sur la route de chacun...

Toi dont l'AMOUR féconde nos gestes quotidiens tourne vers moi ton Visage sois mon fidèle compagnon tout au long de mes voyages..

Accorde-moi de bien user de ma liberté et de garder le sens de mes responsabilités..

Donne-moi même si cela me coûte d'observer scrupuleusement le CODE DE LA ROUTE

par respect pour la vie que tu m'as donnée et pour celle de mes frères qui est sacrée..

Que je ne fasse jamais de ma moto un imbécile char d'assaut pour me vanter de quelque performance ou assouvir mon instinct de puissance.

Qu'elle soit un docile outil au service de mon travail et pour le plaisir de mes loisirs..

Accorde-moi comme le bon SAMARITAIN de savoir porter secours à celui qui en a besoin et de faire un détour pour aider mon voisin..

Accorde-moi de garder sous mon casque un cerveau frais et lucide des yeux bien avertis sur le "radar" une oreille attentive à mes frères routards..

Accorde-moi l'humour et la patience dans les encombrements.. et devant un beau paysage le temps de l'émerveillement l'humilité pour accepter mes propres limites et la sobriété quand quelqu'un m'invite..

Rappelle-toi que je ne suis qu'un pauvre voyageur qui roule vers ton ultime rendez-vous mais ne doit pas de lui-même en devancer l'heure..

Alors SEIGNEUR monte avec moi sur ta route tu apprécieras...je n'ai pas de doute !!!

P. Louis POMMES

Partager cet article
Repost0
12 mai 2017 5 12 /05 /mai /2017 08:32

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2017 6 06 /05 /mai /2017 16:22
Source : Diocèse Sens-Auxerre

Source : Diocèse Sens-Auxerre

Partager cet article
Repost0
13 avril 2017 4 13 /04 /avril /2017 15:53

Le Jeudi-Saint, Jésus prend son dernier repas avec les douze apôtres. Au cours de ce Repas, en prenant le pain et le vin, il rend grâce et offre son corps et son sang pour le salut des hommes. En ce jour de l’Institution de l’Eucharistie, nous pouvons dire cette prière :

« Tu as donné Ta vie, comme du pain posé sur la table, mis en morceaux et distribué pour que chacun, tendant la main et le cœur, puisse en recevoir et s’en nourrir.

Tu as donné Ta vie, comme du vin versé dans la coupe et offert pour que chacun, tendant les lèvres et le cœur, puisse en prendre et s’en réjouir.

Tu as tout livré, Seigneur Jésus, et dans Ta vie donnée comme du pain, comme du vin, le monde entier peut goûter, l’amour de Dieu multiplié sans compter pour tous les enfants de la terre !

Nous voici Seigneur, tendant vers Toi nos mains et nos cœurs ! »

Charles Singer

Partager cet article
Repost0
10 avril 2017 1 10 /04 /avril /2017 06:32

Partager cet article
Repost0
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 17:25

franzsische Flagge im Wind

L’archevêque de Rouen et le conseil épiscopal invitent les communautés catholiques à prier pour la France. Nous vous le demandons à la veille du soixantième anniversaire du Traité de Rome. Nous vous le demandons à la veille de l’Annonciation, source de notre espérance. Nous vous le demandons de manière spécifique jusqu’au lendemain des élections législatives.

Partager cet article
Repost0
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 15:22

Sophie Gendrot a réalisé une exquise illustration de la prière de la Neuvaine pour la France. Son but est d’émouvoir, faire sourire et donner toute sa place à la prière des enfants pour la France, à la maison ou dans les écoles catholiques.

Au cours des derniers siècles, la Sainte Vierge en diverses apparitions a demandé aux enfants de prier pour leur pays. Ainsi, à Pontmain en 1871 : « Mais priez, mes enfants, Dieu vous exaucera en peu de temps. Mon Fils se laisse toucher ». De même, à l’Ile-Bouchard, en décembre 1947, la première phrase de Marie, lors de sa seconde apparition, sera : « Dites aux petits enfants de prier pour la France qui en a grand besoin ». Inutile d’insister sur l’actualité de ces demandes de Notre-Dame…

Les enfants menés par l’Enfant-Jésus, au centre, sont : Anne de Guigné, saint Michel Garicoïts, sainte Bernadette, saint Louis, Jacqueline Aubry, la plus connue des enfants des apparitions de l’Ile-Bouchard et décédée cette année, puis saint Bernard de Clairvaux. Derrière ce premier rang d’enfants, on peut distinguer : une petite fille de notre siècle, un Auvergnat, une Alsacienne, un Vendéen, une Arlésienne, puis un louveteau, un Provençal et une Bretonne.

On peut se procurer ce beau poster au format A3 en contactant l’auteur : Blog de Sophie Gendrot

Source : http://www.annedeguigne.fr/fr/8-accueil/192-annonce11.html

La prière des enfants pour la France
Partager cet article
Repost0
14 mars 2017 2 14 /03 /mars /2017 22:27

Résultat de recherche d'images pour "thaïlande dessins"

Il fait nuit à présent

Dans le village, me voici seul chrétien,

Seul prêtre.

Les voisins dorment,

Harassés par le rude travail des champs.

Ils ont trimé dans leur rizière, sué dans leurs champs de canne à sucre,

Écrasés de soleil, transpercés par l’orage qui a éclaté.

La marchande de soupe, dans sa cahute, en face,

A certainement déjà mangé le peu qu’elle a gagné aujourd’hui.

Les enfants se reposent de leurs jeux,

et de l’épluchage des pousses de bambou qu’ils ont fait pour aider leur parents.

Les vieillards doivent dormir, sous la moustiquaire, entourés des leurs.

Des vies d’hommes, Seigneur,

Ces villageois, mes frères, qui ne te connaissent pas.

Aujourd’hui, ils ont aimé, trimé, joué, ri et pleuré,

Ils ont fait du bien, du mal aussi peut-être,

Et puis prié, surement, religieux qu’ils sont.

Ils ont vécu, en somme.

Me voici, Seigneur, seul chrétien dans le soir,

Ignoré encore de beaucoup de ces villageois,

Pour porter vers Toi ces vies.

Elles ont glorifié ton Nom dans leurs lumières,

Crié leur besoin de Toi dans leurs obscurités.

Viens demeurer en eux et les bénir,

Donne-leur plus de Toi, plus de paix,

Ils sont tes enfants, mes frères.

Père David Schockaert - http://mission.mepasie.org

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies. Suivez-moi sur FB, Twitter, Pinterest et Instagram (voir icônes en bas de page).
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. 
Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Mes coloriages catho

MES COMPOSITIONS:

Divers

Compteur mondial

 

 


 

 

Flag Counter