Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mai 2017 3 10 /05 /mai /2017 17:14

Pour tous ceux et celles qui vont connaître la joie de la 1ère communion, de la Profession de Foi ou de la Confirmation, il y a sur mon blog des livrets de cérémonies et/ou des cartes souvenir.

Bonne préparation à tous et bonne fête.

Livret de 1ère Communion

 

Pour bien préparer la 1ère Communion, je vous propose mon livret, il est simple et sans prétention mais toujours très apprécié des petits et des grands.

Pour l'ouvrir, cliquez sur l'image !

Bonne Préparation à tous et bonne fête à venir !

Voir aussi les illustrations ici.

Cartes souvenir

Livret de Profession de Foi

La Profession de Foi arrive à grands pas, je vous propose mon nouveau livret que vous pourrez actualiser à votre guise !

Ci-dessous vous trouverez : 

- Origine & Sens de la Profession de Foi.

- Cliparts + Coloriages de la Profession de Foi.

- Cartes souvenir

Livret pour la Confirmation

 

 

 

Vous cherchez un livret pour la cérémonie de la Confirmation, venez voir ici.

Vous pourrez l'actualiser à votre guise.

Cartes souvenir

Tout sur la Réconciliation ou Confession

Dernière ligne droite avant Pâques. Les dernières confessions peuvent se faire samedi-saint. Ne manquons pas ce merveilleux rendez-vous. Bien des chrétiens sont convaincus de la beauté et de la grandeur du sacrement de Réconciliation. Mais de là à aller se confesser, il y a loin. Voici 2 examens de conscience, l'un pour adultes et l'autre pour jeunes.

Voir le Fichier : Examen_de_conscience_de_Lourdes_pour_ados.pdf

Examen de conscience simple :

Bénissez-moi mon Père, parce que j’ai péché :

ENVERS DIEU :

J’ai fait mes prières sans aucune attention.

J’ai passé des journées entières sans prier DIEU.

J’ai prononcé le nom de DIEU sans respect (…. fois)

J’ai manqué la Messe du dimanche par ma faute (… fois).

J’ai ri et bavardé à l’Eglise au lieu de prier.

J’ai eu honte de me montrer chrétien(ne), devant les autres.

Afficher l'image d'origine

ENVERS LES AUTRES :

J’ai désobéi à mes parents, aux prêtres, aux maîtres d’écoles.

J’ai répondu grossièrement, avec insolence.

J’ai eu de la haine, de la jalousie, de la vengeance.

Je me suis moqué des autres.

J’ai rapporté ce que je savais de mal.

J’ai dit du mal des autres.

J’ai été méchante(e), j’ai donné des coups.

J’ai été envieux(se), jaloux(se).

Je n’ai pas voulu pardonner.

J’ai fait exprès de la peine aux autres.

Je n’ai pas voulu aider, faire plaisir.

Je ne me préoccupe que de moi, j’ai refusé de partager.

J’ai donné le mauvais exemple, j’ai entraîné au mal.

J’ai volé de l’argent (…euros), d’autres choses (dire quoi).

J’ai menti pour m’excuser, pour me vanter, pour faire punir les autres.

J’ai triché en classe, au jeu, dans les examens.

J’ai été hypocrite ( dissimuler sa véritable personnalité).

ENVERS MOI-MÊME :

J’ai été orgueilleux(se), j’ai boudé, j’ai été coléreux(se).

J’ai pensé avec plaisir à de vilaines choses.

J’ai eu de mauvaises conversations.

J’ai été gourmand(e).

J’ai été paresseux(se) dans le travail.

Puis, laissons l’Esprit Saint éclairer nos cœurs et notre intelligence. Dieu ne veut qu’une chose : que nous ayons la vie et la vie en abondance. En nous rappelant nos actes et notre cœur, regardons si parfois nous refusons ce cadeau de la vie :

Tu n’auras pas d’autres dieux que moi.

Commençons par dire au Seigneur que nous nous savons aimés de Lui et que nous aussi nous l’aimons : « Seigneur, je sais que tu m’aimes sans limite et tu sais bien que je t’aime ». Tu ne feras aucune idole, aucune image. Faire des idoles, qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? Il y a peut-être des moments où je donne trop d’importance à ce qui n’est pas le plus important. Trop de temps. Trop de passion. Trop ! Et cela m’empêche de faire ou penser à ce qui est bon pour moi, pour les autres. C’est une façon de tourner le dos à la vie. Je réfléchis à mes idoles : ce qui m’emprisonne, ce qui me prend plus de temps que ce qui est raisonnable, ce qui m’occupe l’esprit.

Tu ne te prosterneras pas devant ces images, pour leur rendre un culte. Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux.

Je suis ton Dieu dit le Seigneur. Je suis un Dieu jaloux : quelle déclaration d’amour ! Il en faudra des siècles pour que les hommes comprennent que Dieu n’est qu’amour. Que sa vengeance, c’est … le pardon. Et que lui est fidèle à son alliance, définitivement. Nous qui connaissons Jésus Christ et qui savons qu’il a donné sa vie pour nous pour que nos péchés soient pardonnés, croyons-nous à son pardon ? Ne préférons-nous pas quelquefois nous détourner de lui au motif que c’est un Dieu qui punit, que nous craignons, qui laisse faire le mal dans le monde ? Qui est ce Dieu auquel je crois ? Seigneur, renforce ma confiance en toi pour que je voie ce que tu fais pour moi, ce qu’il y a de beau et de bon dans ma vie.

Tu n’invoqueras pas le nom du Seigneur ton Dieu pour le mal, car le Seigneur ne laissera pas impuni celui qui invoque son nom pour le mal.

Utiliser le nom de Dieu, de Jésus, de Marie et des saints pour mentir, pour des choses fausses et inutiles, manquer de respect, c’est ignorer que le nom de Dieu est saint car tout ce qui touche à Dieu est saint. Mon Seigneur et mon Dieu, je voudrais ne parler de toi que pour te bénir, te louer et te glorifier.

Tu feras du sabbat un mémorial, un jour sacré (…) le Seigneur a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, mais il s’est reposé le septième jour. C’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du sabbat et l’a consacré. Le septième jour après la création, Dieu s’est reposé et il nous invite à changer notre rythme de vie. C’est un jour consacré, c’est-à-dire qu’il appartient à Dieu. Pour les chrétiens, le jour consacré à Dieu est le dimanche, jour de la résurrection de Jésus que nous célébrons à la messe avec nos frères. C’est un jour de fête car nous croyons que nous aussi nous ressusciterons, c’est un jour où partager sa joie avec nos proches. Seigneur, tu sais bien que je t’aime et pourtant … parfois je ne prie pas et je t’oublie. Donne-moi la volonté de te prier et d’aller te rencontrer chaque dimanche. Soutiens ma famille pour que nous désirions te rencontrer d’un seul cœur.

Tu ne commettras pas de meurtre.

On pourrait se dire que ce péché très grave ne nous concerne pas. Pourtant, cela ne nous empêche pas de réfléchir aux occasions où nous voulons blesser en actes et en paroles. Si le meurtre prive l’autre de la vie, la violence physique est déjà une atteinte à son corps. Réfléchissons à ces actes qui ne nous paraissent pas graves mais atteignent l’autre dans son corps et le font souffrir. Est-ce que je veux vraiment faire souffrir l’autre ? Et puis, il y a les paroles qui détruisent la confiance, l’amitié, l’image de soi … Elles atteignent l’âme de celui à qui on les dit, ce sont des violences et c’est pour cela que l’on parle de paroles blessantes. Seigneur, toi qui es doux et humble de cœur, aide-moi à regarder mes violences en actes et en paroles et à progresser dans mes relations avec les autres.

Tu ne commettras pas d’adultère.

C’est un péché d’adulte puisque c’est tromper son mari ou sa femme. C’est un péché grave car il s’agit d’une rupture de la confiance que l’on s’est échangée lors des promesses du mariage. Si les enfants ne sont pas encore appelés à des engagements pour la vie, ils sont cependant appelés à s’exercer à être fidèles aux engagements qu’ils prennent à leur mesure. Et surtout, ils peuvent apprendre à s’appuyer sur le Christ dans leurs promesses, leurs résolutions, leurs engagements. Seigneur, apprends-moi à t’appeler à l’aide quand je suis tenté d’abandonner, de faiblir dans mes décisions, dans mes promesses. Donne-moi la foi de compter sur toi qui es toujours fidèle et ne nous trompe pas.

Tu ne commettras pas de vol.

Voler c’est prendre ce qui n’est pas à soi. C’est un acte injuste que de priver quelqu’un de ce qui lui appartient sans son accord. C’est décider, à la place d’un autre que quelque chose n’est plus à lui mais à moi. Comme si l’autre n’existait pas. Ce manque de respect de la vie d’autrui fonde de nombreuses injustices ; on peut en effet voler des objets mais aussi des musiques, des images, du temps, gâché à faire des choses inutiles, des paroles que l’on a retenues : un merci, une consolation, l’attention que l’on accapare. Seigneur, pour me préparer à parler au prêtre qui m’écoutera en ton nom, pour progresser dans mes choix futurs, éclaire mes actes passés : quand ai-je choisi de prendre et non de recevoir ? Quand ai-je retenu au lieu de donner ?

Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.

C’est un mensonge avec des conséquences graves puisqu’il peut conduire à la condamnation d’un innocent. Mentir nous éloigne de Dieu qui est juste. Et pourtant Jésus qui a été victime de l’injustice des hommes et de faux témoignage obtient le pardon pour nous. Demandons-lui son secours : Seigneur, pour me préparer à recevoir ton pardon, aide-moi à être dans la vérité lorsque je regarde mes paroles et mes actes.

Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne : rien de ce qui lui appartient.

Qu’est-ce que convoiter ? C’est envisager de s’approprier ce qui est à un autre. C’est laisser l’envie nous envahir, occuper notre esprit et nos projets. Elle peut nous rendre prisonnier à force de désirer toujours ce qui est à un autre. Seigneur, ouvre mes yeux pour que je sache voir tout ce que tu me donnes de bon.

Durant la semaine, je repense à tout cela, j’examine mes actes, j’observe ce que mon cœur ressent (de la joie ou un malaise ?), ce que mon intelligence me révèle (est-ce vrai ou faux ?) et ma conscience me dicte (est-ce bon ou mauvais ?). Je confie tout cela à Jésus sur qui je m’appuie avec confiance dans la prière.

Source : http://www.paris.catholique.fr/se-preparer-a-recevoir-le-pardon.html

Il existe aux Editions Téqui : le Guide pratique du pénitent par le Père Guillaume de Menthière.

Ce petit manuel se voudrait un outil pratique, à consulter juste avant d'aller se confesser. Il n'a pas d'autre but que de "décontracter le pénitent".

Repost 0
25 mars 2016 5 25 /03 /mars /2016 16:13

Dernière ligne droite avant Pâques. Les dernières confessions peuvent se faire samedi-saint. Ne manquons pas ce merveilleux rendez-vous. Bien des chrétiens sont convaincus de la beauté et de la grandeur du sacrement de Réconciliation. Mais de là à aller se confesser, il y a loin. Voici 2 examens de conscience, l'un pour adultes et l'autre pour jeunes.

 

Voir le Fichier : Examen_de_conscience_pour_adultes.pdf

Voir le Fichier : Examen_de_conscience_de_Lourdes_pour_ados.pdf

 

Examen de conscience simple :

Bénissez-moi mon Père, parce que j’ai péché :

ENVERS DIEU :

J’ai fait mes prières sans aucune attention.

J’ai passé des journées entières sans prier DIEU.

J’ai prononcé le nom de DIEU sans respect (…. fois)

J’ai manqué la Messe du dimanche par ma faute (… fois).

J’ai ri et bavardé à l’Eglise au lieu de prier.

J’ai eu honte de me montrer chrétien(ne), devant les autres.

Afficher l'image d'origine

ENVERS LES AUTRES :

J’ai désobéi à mes parents, aux prêtres, aux maîtres d’écoles.

J’ai répondu grossièrement, avec insolence.

J’ai eu de la haine, de la jalousie, de la vengeance.

Je me suis moqué des autres.

J’ai rapporté ce que je savais de mal.

J’ai dit du mal des autres.

J’ai été méchante(e), j’ai donné des coups.

J’ai été envieux(se), jaloux(se).

Je n’ai pas voulu pardonner.

J’ai fait exprès de la peine aux autres.

Je n’ai pas voulu aider, faire plaisir.

Je ne me préoccupe que de moi, j’ai refusé de partager.

J’ai donné le mauvais exemple, j’ai entraîné au mal.

J’ai volé de l’argent (…euros), d’autres choses (dire quoi).

J’ai menti pour m’excuser, pour me vanter, pour faire punir les autres.

J’ai triché en classe, au jeu, dans les examens.

J’ai été hypocrite ( dissimuler sa véritable personnalité).

ENVERS MOI-MÊME :

J’ai été orgueilleux(se), j’ai boudé, j’ai été coléreux(se).

J’ai pensé avec plaisir à de vilaines choses.

J’ai eu de mauvaises conversations.

J’ai été gourmand(e).

J’ai été paresseux(se) dans le travail.

Puis, laissons l’Esprit Saint éclairer nos cœurs et notre intelligence. Dieu ne veut qu’une chose : que nous ayons la vie et la vie en abondance. En nous rappelant nos actes et notre cœur, regardons si parfois nous refusons ce cadeau de la vie :

Tu n’auras pas d’autres dieux que moi.

Commençons par dire au Seigneur que nous nous savons aimés de Lui et que nous aussi nous l’aimons : « Seigneur, je sais que tu m’aimes sans limite et tu sais bien que je t’aime ». Tu ne feras aucune idole, aucune image. Faire des idoles, qu’est-ce que cela veut dire pour moi ? Il y a peut-être des moments où je donne trop d’importance à ce qui n’est pas le plus important. Trop de temps. Trop de passion. Trop ! Et cela m’empêche de faire ou penser à ce qui est bon pour moi, pour les autres. C’est une façon de tourner le dos à la vie. Je réfléchis à mes idoles : ce qui m’emprisonne, ce qui me prend plus de temps que ce qui est raisonnable, ce qui m’occupe l’esprit.

Tu ne te prosterneras pas devant ces images, pour leur rendre un culte. Car moi, le Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux.

Je suis ton Dieu dit le Seigneur. Je suis un Dieu jaloux : quelle déclaration d’amour ! Il en faudra des siècles pour que les hommes comprennent que Dieu n’est qu’amour. Que sa vengeance, c’est … le pardon. Et que lui est fidèle à son alliance, définitivement. Nous qui connaissons Jésus Christ et qui savons qu’il a donné sa vie pour nous pour que nos péchés soient pardonnés, croyons-nous à son pardon ? Ne préférons-nous pas quelquefois nous détourner de lui au motif que c’est un Dieu qui punit, que nous craignons, qui laisse faire le mal dans le monde ? Qui est ce Dieu auquel je crois ? Seigneur, renforce ma confiance en toi pour que je voie ce que tu fais pour moi, ce qu’il y a de beau et de bon dans ma vie.

Tu n’invoqueras pas le nom du Seigneur ton Dieu pour le mal, car le Seigneur ne laissera pas impuni celui qui invoque son nom pour le mal.

Utiliser le nom de Dieu, de Jésus, de Marie et des saints pour mentir, pour des choses fausses et inutiles, manquer de respect, c’est ignorer que le nom de Dieu est saint car tout ce qui touche à Dieu est saint. Mon Seigneur et mon Dieu, je voudrais ne parler de toi que pour te bénir, te louer et te glorifier.

Tu feras du sabbat un mémorial, un jour sacré (…) le Seigneur a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu’ils contiennent, mais il s’est reposé le septième jour. C’est pourquoi le Seigneur a béni le jour du sabbat et l’a consacré. Le septième jour après la création, Dieu s’est reposé et il nous invite à changer notre rythme de vie. C’est un jour consacré, c’est-à-dire qu’il appartient à Dieu. Pour les chrétiens, le jour consacré à Dieu est le dimanche, jour de la résurrection de Jésus que nous célébrons à la messe avec nos frères. C’est un jour de fête car nous croyons que nous aussi nous ressusciterons, c’est un jour où partager sa joie avec nos proches. Seigneur, tu sais bien que je t’aime et pourtant … parfois je ne prie pas et je t’oublie. Donne-moi la volonté de te prier et d’aller te rencontrer chaque dimanche. Soutiens ma famille pour que nous désirions te rencontrer d’un seul cœur.

Tu ne commettras pas de meurtre.

On pourrait se dire que ce péché très grave ne nous concerne pas. Pourtant, cela ne nous empêche pas de réfléchir aux occasions où nous voulons blesser en actes et en paroles. Si le meurtre prive l’autre de la vie, la violence physique est déjà une atteinte à son corps. Réfléchissons à ces actes qui ne nous paraissent pas graves mais atteignent l’autre dans son corps et le font souffrir. Est-ce que je veux vraiment faire souffrir l’autre ? Et puis, il y a les paroles qui détruisent la confiance, l’amitié, l’image de soi … Elles atteignent l’âme de celui à qui on les dit, ce sont des violences et c’est pour cela que l’on parle de paroles blessantes. Seigneur, toi qui es doux et humble de cœur, aide-moi à regarder mes violences en actes et en paroles et à progresser dans mes relations avec les autres.

Tu ne commettras pas d’adultère.

C’est un péché d’adulte puisque c’est tromper son mari ou sa femme. C’est un péché grave car il s’agit d’une rupture de la confiance que l’on s’est échangée lors des promesses du mariage. Si les enfants ne sont pas encore appelés à des engagements pour la vie, ils sont cependant appelés à s’exercer à être fidèles aux engagements qu’ils prennent à leur mesure. Et surtout, ils peuvent apprendre à s’appuyer sur le Christ dans leurs promesses, leurs résolutions, leurs engagements. Seigneur, apprends-moi à t’appeler à l’aide quand je suis tenté d’abandonner, de faiblir dans mes décisions, dans mes promesses. Donne-moi la foi de compter sur toi qui es toujours fidèle et ne nous trompe pas.

Tu ne commettras pas de vol.

Voler c’est prendre ce qui n’est pas à soi. C’est un acte injuste que de priver quelqu’un de ce qui lui appartient sans son accord. C’est décider, à la place d’un autre que quelque chose n’est plus à lui mais à moi. Comme si l’autre n’existait pas. Ce manque de respect de la vie d’autrui fonde de nombreuses injustices ; on peut en effet voler des objets mais aussi des musiques, des images, du temps, gâché à faire des choses inutiles, des paroles que l’on a retenues : un merci, une consolation, l’attention que l’on accapare. Seigneur, pour me préparer à parler au prêtre qui m’écoutera en ton nom, pour progresser dans mes choix futurs, éclaire mes actes passés : quand ai-je choisi de prendre et non de recevoir ? Quand ai-je retenu au lieu de donner ?

Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain.

C’est un mensonge avec des conséquences graves puisqu’il peut conduire à la condamnation d’un innocent. Mentir nous éloigne de Dieu qui est juste. Et pourtant Jésus qui a été victime de l’injustice des hommes et de faux témoignage obtient le pardon pour nous. Demandons-lui son secours : Seigneur, pour me préparer à recevoir ton pardon, aide-moi à être dans la vérité lorsque je regarde mes paroles et mes actes.

Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras pas la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne : rien de ce qui lui appartient.

Qu’est-ce que convoiter ? C’est envisager de s’approprier ce qui est à un autre. C’est laisser l’envie nous envahir, occuper notre esprit et nos projets. Elle peut nous rendre prisonnier à force de désirer toujours ce qui est à un autre. Seigneur, ouvre mes yeux pour que je sache voir tout ce que tu me donnes de bon.

Durant la semaine, je repense à tout cela, j’examine mes actes, j’observe ce que mon cœur ressent (de la joie ou un malaise ?), ce que mon intelligence me révèle (est-ce vrai ou faux ?) et ma conscience me dicte (est-ce bon ou mauvais ?). Je confie tout cela à Jésus sur qui je m’appuie avec confiance dans la prière.

Source : http://www.paris.catholique.fr/se-preparer-a-recevoir-le-pardon.html

Il existe aux Editions Téqui : le Guide pratique du pénitent par le Père Guillaume de Menthière.

Ce petit manuel se voudrait un outil pratique, à consulter juste avant d'aller se confesser. Il n'a pas d'autre but que de "décontracter le pénitent".

A lire également :  http://blog.jeunes-cathos.fr/2014/04/vivre-la-joie-du-pardon/

Repost 0
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 18:43

A colorier, à compléter et à mettre en pratique.

Source : http://dibujosparacatequesis.blogspot.fr/

Repost 0
6 mars 2016 7 06 /03 /mars /2016 21:12
Repost 0
25 février 2016 4 25 /02 /février /2016 21:39

 

 

 

Vous trouverez ici un missel pour jeunes de ma composition.

J'espère qu'il vous plaira ?!

Repost 0
12 mai 2015 2 12 /05 /mai /2015 19:58

 

Pour bien préparer la 1ère Communion, je vous propose mon livret, il est simple et sans prétention mais toujours très apprécié des petits et des grands.

Pour l'ouvrir, cliquez sur l'image !

Bonne Préparation à tous et bonne fête à venir !

Voir aussi les illustrations ici.

 

Repost 0
7 mai 2015 4 07 /05 /mai /2015 20:14

Voici les cartes souvenir pour la confirmation de vos enfants. Bonne fête à tous.

Repost 0
4 mai 2015 1 04 /05 /mai /2015 18:05

La 1ère Communion et la Profession de Foi font partie des grands moments de votre enfant. Voici quelques cartes souvenir que j'ai réactualisé. Elles viennent principalement de sites allemands.

Repost 0
16 avril 2015 4 16 /04 /avril /2015 07:24
Livret de la Confirmation

Vous cherchez un livret pour la cérémonie de la Confirmation, venez voir ici.

Vous pourrez l'actualiser à votre guise.

Repost 0
13 avril 2015 1 13 /04 /avril /2015 12:35

La Profession de Foi arrive à grands pas, je vous propose mon nouveau livret que vous pourrez actualiser à votre guise !

Ci-dessous vous trouverez : 

- Origine & Sens de la Profession de Foi.

- Cliparts + Coloriages de la Profession de Foi.

Repost 0

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Divers

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial