Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juillet 2016 4 14 /07 /juillet /2016 14:58

Monseigneur Dominique You évoque ici "la grâce des grâces" que chacun peut trouver à Lourdes : Jésus Christ. Une vidéo de L. Jarneau pour le site internet du Sanctuaire de Lourdes www.lourdes-france.org 

Repost 0
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 12:40

Dominique You, est né le 3 juillet 1955 à Gassin en France. Bien qu'originaire du diocèse de Fréjus-Toulon, il a été ordonné prêtre le 23 juillet 1981 pour le diocèse de Tulle. Il fut à Brive, vicaire à Saint Sernin puis aumônier des jeunes.

En 1992, il part au Brésil comme prêtre fidei donum. Il coordonne l'Œuvre Point Cœur dans ce pays et est directeur spirituel au séminaire "Central da Bahia".

En 1994, il est nommé curé de la paroisse "Nossa Senhora dos Alagos".

Nommé évêque auxiliaire de São Salvador de Bahia au Brésil le 11 décembre 2002, il a été ordonné le 10 février 2003. Depuis le 8 février 2006, il est évêque de Santissima Conceição do Araguaia, en Amazonie, toujours au Brésil.

De passage à Lourdes pour le colloque international pour les prêtres sur le thème « Le prêtre, témoin de la Miséricorde, Mgr Dominique You nous propose une petite conférence.

Repost 0
31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 17:41

Afficher l'image d'origine

Selon le pape François, les ecclésiastiques ne devraient pas se réserver de temps libre. Il devrait toujours y avoir une porte ouverte pour les désireux. Ce qui implique qu'ils doivent abandonner l'idée du repos.

Les ecclésiastiques devraient être disponibles pour leurs ouailles jour et nuit. Le pape François a estimé dimanche qu'ils ne devraient pas se limiter à des "heures de visites" et s'octroyer du temps de détente une fois les portes de l'Église closes.

"Celui qui exerce un sacerdoce ne peut pas se réserver des heures de temps libre, il doit abandonner l'idée qu'il est maître de son temps" a déclaré le souverain pontife dans une homélie. Il s'exprimait dans la Basilique Saint Pierre pour le Jubilé des diacres.

"Cela me gêne profondément, quand je vois un planning dans une paroisse : De telle heure à telle heure. Et après ? Il n'y a pas de porte ouverte, pas de prêtre, pas de diacre, ni de profane pour recevoir les gens. Cela n'est pas bien".

Le chef de l'Église catholique romaine, âgé de 79 ans, a ajouté que les ecclésiastiques devraient accueillir « ceux qui frappent à leur porte à des heures indues, même si cela implique qu'ils doivent laisser de côté une activité plaisante ou renoncer à un repos bien mérité ».

Douceur

Il a également souligné l'importance de la douceur pour les prêtres et les diacres, et a donné ce conseil : "ne criez jamais, jamais". Les diacres du monde entier, et leurs familles, sont venus à Rome ce week-end pour participer à ce Jubilé des diacres. L'événement se déroule dans le cadre de l'Année sainte convoquée par François et spécialement consacrée à la Miséricorde.

Source : http://www.arcinfo.ch/

Repost 0
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 17:46

Afficher l'image d'origine

«DIEU RICHE EN MISÉRICORDE» est Celui que Jésus-Christ nous a révélé comme Père : c'est Lui, son Fils, qui nous l'a manifesté et fait connaître en lui-même. Mémorable, à cet égard, est le moment où Philippe, l'un des douze Apôtres, s'adressant au Christ, lui dit : «Seigneur, montre-nous le Père et cela nous suffit» ; et Jésus lui répondit : «Voilà si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas...? Qui m'a vu a vu le Père». Ces paroles furent prononcées durant le discours d'adieux, à la fin du repas pascal, que suivirent les événements des saints jours qui devaient confirmer une fois pour toutes que «Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont Il nous a aimés, alors que nous étions morts par suite de nos fautes, nous a fait revivre avec le Christ»...

Si vous voulez lire la suite, en cette année de la miséricordre, cliquez ici.

Repost 0
18 janvier 2016 1 18 /01 /janvier /2016 13:06

Qui cherche trouve. Depuis hier je recherche une petite vidéo pour comprendre et expliquer aux plus jeunes la miséricorde. Et voici ce que j'ai trouvé.

Repost 0
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 17:32

Qu'est-ce que la miséricorde ?

La miséricorde est une attitude caractéristique de Dieu qui peut le définir tout entier : comme le disait Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, « Il n’est qu’amour et miséricorde ». La miséricorde est révélatrice du soin dont le Père entoure ses enfants : Dieu écoute avec attention ce qui monte du cœur de l’homme ce qui provoque en Lui une attention quasi-maternelle. L’homme peut alors accepter de voir la misère, la pauvreté, l’étroitesse de sa vie. Face à nos difficultés à aimer et à pardonner, Dieu lui-même vient combler nos manques et restaurer notre humanité pour nous orienter vers une vie plus donnée.

En latin Miseri veut dire « les pauvres » et Cor, « le cœur ». Miseri-cor, c’est le cœur vers les pauvres. La miséricorde consiste à avoir le cœur qui bat pour les pauvres. Quoi de plus beau, de plus chaleureux, de plus courageux ! Le mot miséricorde, dit Saint Thomas d’Aquin, signifie un cœur rendu misérable par la misère d’autrui. La miséricorde, c’est la compassion pour toutes les formes de souffrances ; c’est la patience bienveillante devant la lenteur de la conversion ; c’est le pardon généreux envers qui se reprend ; c’est le cœur qui s’ouvre devant la misère du prochain. Ce cœur sensible à la misère ne se réduit pas à des sentiments à de l’émotion. Ce cœur est une attitude de toute la personne, un engagement de la volonté, à la fois une disposition de l’âme et une manière d’agir. Il pousse à vouloir faire cesser la misère du prochain comme on le ferait pour la sienne.

La miséricorde n’est pas une posture humaine, même relookée. C’est l’être intime de Dieu, son cœur de Père, sa bienveillance envers les hommes et le monde, son attribut ultime, l’expression la plus haute de sa justice. La miséricorde, telle que l’Écriture Sainte nous la dévoile, c’est Dieu saisi aux entrailles par ma détresse qui vient à mon secours et me délivre (1).

La miséricorde, c’est le chemin qui unit Dieu et l’homme, pour qu’il ouvre son cœur à l’espérance d’être aimé pour toujours

Source : http://www.eglise.catholique.fr/actualites/dossiers/jubile-de-la-misericorde/410426-quest-ce-que-la-misericorde/

 

**********

 

Ce dimanche 17 mars 2013, face à une place Saint-Pierre bondée, le pape François apparaît pour la première fois à la fenêtre des appartements pontificaux. Pour son tout premier angélus, après son élection quatre jours auparavant, le nouveau pape s’exprime sur l’évangile du jour, la femme adultère, centrant son propos sur la miséricorde. « Ces derniers jours, j’ai pu lire le livre d’un cardinal sur la miséricorde, lance-t-il à la foule. Et ce livre m’a fait beaucoup de bien. » Cet ouvrage du cardinal allemand Walter Kasper, qui sort ces jours-ci en français (1), l’a accompagné tout au long du conclave qui vient de l’élire. « Un peu de miséricorde rend le monde moins froid et plus juste, poursuit le pape. Nous avons besoin de bien comprendre cette miséricorde de Dieu, ce Père miséricordieux qui a une telle patience… »

Dieu est Amour

Mais qu’est-ce que la miséricorde ? « Ce thème si central dans la Bible et tellement essentiel pour le monde d’aujourd’hui est à peine mentionné dans les lexiques et manuels de théologie dogmatique », regrette le cardinal Kasper. Or, pour l’ancien professeur de dogmatique à Tübingen, devenu président du Conseil pontifical pour l’unité des chrétiens sous Jean-Paul II, la miséricorde est pourtant « l’attribut divin qui occupe la première place », « l’expression de l’être même de Dieu qui est Amour », qui « exprime l’être de Dieu qui se penche avec bienveillance sur les hommes et sur le monde ».

« Saint Augustin définissait la miséricorde comme le cœur compatissant pour la misère d’autrui et les moyens pour essayer d’y subvenir », avance Mgr Albert-Marie de Monléon, ancien évêque de Meaux, qui promeut depuis 2008 en France des congrès de la miséricorde pour sensibiliser les fidèles à ce thème.

« En reprenant ce qu’en disaient Sœur Faustine et Jean-Paul II, je la vois comme l’amour en acte pour mettre un arrêt au mal, continue-t-il. C’est loin d’être quelque chose de lénifiant : cela implique qu’on s’engage ». Mgr de Monléon regrette que la miséricorde ait longtemps été cantonnée dans des pratiques purement dévotionnelles. « De très belles choses, reconnaît-il, mais ce n’est pas suffisant ».

Nourrir, accueillir, annoncer

« Le mot latin misericordia signifie littéralement : avoir son cœur (cor) auprès des pauvres (miseri) ; avoir un cœur qui bat pour les pauvres », rappelle le cardinal Kasper. L’Église a longtemps promu les « œuvres de miséricorde » : le langage peut paraître désuet, mais il recouvre des choses très concrètes : nourrir les affamés, abreuver les assoiffés, vêtir les personnes nues, accueillir les étrangers, les pèlerins et les gens dans le besoin, visiter les malades, annoncer la Bonne Nouvelle aux prisonniers et aux captifs, enterrer les morts…

« C’est le bon Samaritain qui se bouge pour venir en aide à celui qui est tombé aux mains des brigands », résume Mgr de Monléon qui insiste aussi sur la dimension d’annonce de la Parole : « Pris aux entrailles » pour la foule, Jésus se mit d’abord à l’« enseigner longuement » avant de la nourrir, relève-t-il.

Proximité

Pour parler de la miséricorde, l’hébreu biblique emploie en effet le motrahanim, les entrailles. Dieu lui-même se laisse remuer jusqu’aux entrailles. « Dieu est un Dieu qui voit la misère de son peuple et entend ses cris, explique le cardinal. Il n’est ni mort ni muet, il est un Dieu vivant qui se préoccupe de la détresse de l’homme, qui parle, agit et intervient, qui sauve et délivre ».

Malheureusement, l’idée de miséricorde laisse aujourd’hui l’image d’un compassionnel distant. « Les mots compassion et miséricorde ont beau être complètement passés de mode, la réalité et les comportements qui en découlent ne le sont pas, souligne pourtant le cardinal Kasper. La compassion – ou, comme on préfère l’appeler, l’empathie – est devenue dans la psychologie et la psychothérapie modernes, en pédagogie, en sociologie et en pastorale le nouveau paradigme important ».

C’est tout le sens de l’Année de la miséricorde annoncée par le pape François qui ne cesse d’appeler l’Église à être un « hôpital de campagne après la bataille ». « La critique la plus grave qui puisse atteindre l’Église est le reproche que souvent, apparemment, peu d’actes suivent ses paroles, qu’elle parle de la miséricorde de Dieu alors que beaucoup la perçoivent comme rigoriste, dure et sans miséricorde » ,insiste le cardinal Kasper.

Bonté et vérité

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si cette année jubilaire coïncide avec les 50 ans de la clôture du concile Vatican II que Jean XXIII avait ouvert en soulignant que l’Église préfère « recourir au remède de la miséricorde, plutôt que de brandir les armes de la sévérité ».

« Pratiquer une miséricorde sans vérité manquerait d’honnêteté ; cela n’apporterait qu’une bien piètre consolation et ne serait finalement qu’un vain bavardage », met néanmoins en garde le cardinal Kasper regrettant que le mot miséricorde soit employé aujourd’hui « pour désigner une pastorale et spiritualité ”soft” ou une attitude laxiste, sans effet ni consistance ».

S’appuyant sur saint Thomas d’Aquin pour qui « la justice sans la miséricorde n’est que cruauté, la miséricorde sans la justice est mère de la débauche », il appelle donc l’Église à ne « pas détourner le sens objectif de la loi sous prétexte d’une bonté mal comprise », mais à « porter un jugement équitable, qui ne soit pas tranchant comme une guillotine, mais qui laisse une porte d’entrée à la miséricorde, c’est-à-dire qui permette à l’autre – s’il est de bonne volonté – de prendre un nouveau départ ».

Façon de sortir, par le haut, des débats qui traversent actuellement l’Église sur les questions familiales.

Nicolas Senèze

Source : http://www.la-croix.com/

Repost 0

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Divers

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial