Samedi 22 octobre 2011 6 22 /10 /Oct /2011 14:53

Toussaint

Le 1er Novembre prochain, unis à tous nos frères et sœurs de l’Eglise militante, nous célébrerons la foule innombrable qui forme l'Eglise triomphante.

Il nous faudra les contempler longuement ces frères aînés qui, parvenus à l'état de Gloire, chantent leur joie indicible de participer à l’éternel « Festin des Noces de l’Agneau ».

Pour peu que nous soyons recueillis et attentifs, nous ne tarderons pas à percevoir leur présence, très discrète certes, mais si aimante, si encourageante et si entraînante. Nous comprendrons que tout en demeurant immergés en Dieu ils se penchent sur nous et nous font signe d'avancer - à pas d’amour - sur le rude chemin de la sainteté qu'ils ont parcouru eux-mêmes avant nous.

Comme ils seraient heureux s'ils pouvaient graver profondément en nos cœurs la certitude que notre couvert est mis à la table de Dieu et notre place réservée, à notre nom, puisque, nous aussi nous sommes invités à la Noce, en vertu du dessein de Dieu qui « dès avant la fondation du monde nous a choisis en Jésus-Christ pour être saints et immaculés en sa présence dans l’Amour » (Ephésiens I. 4).

Comme ils seraient heureux si leur intercession pouvait nous fortifier dans cette conviction qu'étant « nés de Dieu », « déjà enfants de Dieu » par la grâce du Baptême qui nous fait participer mystérieusement mais très réellement à la nature même de Dieu, nous avons à devenir pleinement ce que nous sommes, nous avons l'obligation de devenir « parfaits comme notre Père Céleste est parfait », de devenir saints comme Dieu est Saint.

« Ce que Dieu veut, affirme Saint Paul, c'est notre sanctification. »

La Bible nous révèle qu'en fait il n'y a qu'une seule sainteté : celle du Dieu Vivant Père, Fils et Saint-Esprit. Mais cette sainteté, Dieu ne veut pas la garder jalousement dans le sein de l'adorable Trinité. Il désire la répandre sans cesse. C'est pourquoi il l'a communiquée en plénitude à l'humanité de Jésus, son Fils Bien-Aimé et, d'une façon privilégiée, à l'incomparable Mère de ce Fils, la Vierge Marie.

Voilà pourquoi, par la Médiation de ce même Fils et par la Médiation de Marie (qui lui est subordonnée), Il la communique à toute l'Eglise et à chacun des membres de son Corps mystique : « De sa plénitude nous avons tous reçu, grâce sur grâce » (Jean I. l4 et 16).

Lorsqu'au moment du Baptême, Dieu a déposé dans notre âme la Grâce sanctifiante, qui est participation réelle à sa propre vie de connaissance et d'amour, Il nous a communiqué sa Sainteté, mais seulement à l'état embryonnaire, comme un germe ayant la capacité de grandir et de s'épanouir en fruits merveilleux de vie surnaturelle.

A nous de travailler, avec l'aide des grâces actuelles, au développement de ce germe divin ; à nous de faire fructifier les talents reçus par un exercice constant des Vertus théologales de Foi, d'Espérance et de Charité et par la pratique de toutes les vertus, ce qui requiert de notre part une ascèse exigeante, des efforts coûteux, parfois héroïques, inlassablement repris dans une obéissance toujours plus parfaite à la Volonté de Dieu.

Le jour où la Vie surnaturelle se sera développée en nous au point d'envahir tout le champ de nos activités, au point d'imprégner d'amour divin toute notre vie humaine - tant pour les détails que pour l'ensemble, et que nous pourrons dire en toute vérité comme Saint Paul « ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi », alors nous serons arrivés à la plénitude de la vie chrétienne, c'est-à-dire à la sainteté que Dieu attend de nous et pour laquelle il nous a créés.

Telle est donc notre sublime vocation rappelée solennellement en ces termes par le Concile Vatican II : « Tous les fidèles de quelque condition et de quelque état qu'ils soient sont appelés par le Seigneur, chacun dans sa voie, à la perfection de la Sainteté ». (Lumen Gentium)

Jamais les hommes n'auraient pu imaginer d'eux-mêmes pareille promotion, car il s'agit rien moins pour eux que d'être divinisés ! Que Dieu, notre Père, soit à jamais remercié pour tant d'Amour !

Supplions-le humblement pour qu'Il nous accorde à tous, par 1'entremise de notre Maman MARIE, « le moule » qui forme les saints, la grâce de le glorifier pleinement en devenant des âmes de cristal toujours plus rayonnantes de sa divine sainteté.

Par Abbé Pierre Cousty - Publié dans : Regards sur Jésus - Communauté : Praedicatho.com
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Qui sommes-nous ?

  • Père Pierre Cousty - Curé d'Aubazine - Palazinges - Lanteuil - Albignac et Père Bonaventure Houegbelo - Curé de Beynat - Le Pescher - Sérilhac.
  • Ensemble Inter-Paroissial

Divers

home_rencontrer-jesus.jpg

 

 

theobule.jpg

 

logo-Radio-RCF-Correze.jpgoffrir-une-messe.jpgsondage

 

 

 

 

 

 

 

       

 Bapteme enfant 26hoch 36obs 13

 

 

 

 

 

 

 

 

 la-vie-de-Jesus.jpg

 

 

          

      Compteur Global  

 

 

          Google-Translate-English to French Traduire français en Arabic Traduire français en Arabic Traduire français en Croatian Traduire français en Czech Traduire français en danish Traduire français en Finnish Traduire français en German Traduire français en Greek

         Traduire français en Italian Traduire français en Norwegian Traduire français en Polish Traduire français en Portuguese Traduire français en Romanian Traduire français en Russian Traduire français en Russian BETA Traduire français en Spanish

 

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés