Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 14:00

C'est un secret absolument nouveau sur le mystère de Dieu que Jésus a révélé aux hommes tout au long de l'Evangile, dans ses paroles et ses actes et spécialement dans ses dernières confidences aux apôtres. On pourrait le résumer ainsi : DIEU est UN et cependant il est PÈRE, et FILS, et SAINT-ESPRIT. Et ce sont là, non trois « aspects » d'un même être, mais vraiment Trois Personnes.

  • Le PÈRE, est la Personne qui donne tout ce qu’elle est de tout ce qu’elle a, c'est-à-dire la nature divine, au Fils. Le Père se reconnaît en son Fils et se complaît en Lui.
  • Le FILS qui reçoit tout du Père est son image parfaite et répond à l'Amour infini totalement donateur par l'Amour infini totalement reconnaissant.
  • Mais cet Amour mutuel du Père et du Fils qui n'a rien d'égoïste ni chez l'un ni chez l'autre n'est pas davantage un égoïsme à deux. La perfection de l'Amour mutuel entre le Père et le Fils est telle que cet Amour s'exprime en une Personne vivante qui est l'ESPRIT-SAINT.

Selon l'expression d'un théologien du Moyen-âge : « L'Amour des deux est fondu en eux par la flamme d'un troisième Amour ».

Et si l'Esprit-Saint lui-même ne donne naissance à aucune autre Personne ne pensons pas à une complaisance repliée sur soi : l'ESPRIT-SAINT n'est qu'un retour total, une extase généreuse vers le Père et le Fils ; avec Lui se referme le mouvement de la Vie divine.

Si Jésus est venu, a vécu parmi nous et a offert son Sacrifice Rédempteur sur l'autel de la Croix ce n'est pas seulement pour être le Révélateur de ce mystère insondable de Vie, de Lumière et d'Amour qu'est la Bienheureuse TRINITÉ, c'est aussi et surtout pour être la VOIE et le PONT qui nous mène et nous unit à Elle. C'est pour rendre à nos âmes la capacité de recevoir ce don insurpassable de la Grâce sanctifiante par laquelle nous participons mystérieusement à la nature et à la Vie divine. Voilà pourquoi, avant de passer de ce monde à son Père, Jésus a pu nous faire cette merveilleuse promesse : « Si quelqu'un m'aime... mon Père l'aimeras et nous viendrons à lui et nous ferons chez lui notre demeure ». (Jean XIV. 23) Ces mots nous révèlent le mystère de l'inhabitation de la Très Sainte Trinité dans notre âme, inhabitation qui comporte une présence toute spéciale des Trois Personnes divines en nous.

Cette présence - faut-il le préciser - se réalise seulement dans l'âme qui aime, c'est-à-dire dans l'âme qui vit dans la charité et dans la grâce, parce que comme dit Saint Jean : « Celui qui demeure dans l'Amour demeure en Dieu et Dieu demeure en lui ». (1 Jean IV. 16)

L'âme en état de grâce est donc en toute vérité un petit ciel. Dieu y réside avec tout le secret de sa vie intime et il y exerce son action divinisante. Alors, comment se fait-il que nous allions et venions avec une telle présence en Nous, sans y prêter attention ?

N'est-ce pas parce que notre cœur est encombré de tant et tant de futilités humaines et par dessus-tout de notre moi égoïste et jouisseur ?

« 0 âmes créées pour ces merveilles et appelées à les voir se réaliser en vous, que faites-vous, s'écrit Saint Jean de la Croix. A quels misérables riens perdez-vous votre temps ? »

Puisque la Très Sainte Trinité dans sa grande miséricorde veut nous associer à sa vie divine, ne cherchons qu'à entretenir avec Elle des relations de plus en plus intimes. Par cette forme de prière irremplaçable qu'est l’oraison, qui consiste essentiellement en un dialogue des regards, un dialogue des cœurs et un dialogue des volontés - multiplions les échanges avec les Trois Personnes divines qui habitent la demeure intérieure de notre âme, communions ainsi de plus en plus par la Foi et par l'Amour à cette connaissance et à cet Amour par lesquels Dieu se connaît et s'aime Lui-même.

Si notre idéal consiste à faire d'incessants progrès dans l'amour, si nous ne suscitons pas d'obstacles au développement de la charité et de la grâce en notre âme, nous pouvons être sûrs que la Très Sainte Trinité ne mettra pas de limites à son effusion en nous. Elle nous inondera de grâces toujours plus abondantes qui nous feront monter à un niveau toujours plus élevé d'intimité avec le Père, le Fils et le Saint-Esprit, jusqu'à ce que cette union, qui demeure cachée tant que nous pérégrinons ici-bas, atteigne sa perfection au ciel. Devenue alors pleinement consciente dans la Lumière de gloire, elle constituera notre bonheur infiniment comblant pour toute l'éternité.

La vie d'aujourd'hui ne peut être qu'une préparation à ce bonheur et comme sa maturation progressive ; mais elle est déjà une joie possédée, comme l'a si bien dit, parce qu'elle l'a magnifiquement vécu, Elisabeth de la Trinité : « Croire qu'un ÊTRE qui s'appelle l'AMOUR habite en nous à tout instant du jour et de la nuit, voila ce qui a fait de ma vie un ciel anticipé ».

Puisse NOTRE-DAME de la TRINITÉ, Fille Bien-Aimée du PÈRE, Mère du Verbe, Epouse du SAINT-ESPRIT, obtenir cette grâce des grâces à tous ses enfants !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Regards sur Jésus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur