Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2016 2 22 /11 /novembre /2016 13:29

Cecile-01.jpgLe prénom Cécile vient du mot latin caecus qui signifie aveugle. Fêtée le 22 novembre, Cécile est la patronne des chanteurs, des luthiers, des musiciens et des poètes.

Une riche Romaine peut-être martyrisée sous Alexandre Sévère

Nul ne sait si Cécile a vécu au IIe, au IIIe ou au IV siècle, et sa vie est très probablement légendaire. Selon la tradition, la jeune fille a été martyrisée lors des persécutions ordonnées sous l’empereur Alexandre Sévère (les chrétiens refusent de vénérer les dieux et l’empereur, ce qui est, de fait, une pratique contestataire que le pouvoir impérial ne peut tolérer). Selon la tradition, Cécile appartient à une très noble famille de Rome. Fort jeune, elle fait vœu de chasteté afin d’honorer Dieu. Mais elle est contrainte de se marier. Le jour de la cérémonie, elle se tient à l’écart et chante pour honorer Dieu, et devient ainsi la patronne de la musique.

Le miracle de l’ange

Cécile 02Pendant leur nuit de noces, elle demande à son  époux  Valérien de lui permettre de respecter son vœu et le menace d’être victime de la colère divine en cas de refus. Le jeune homme accepte de suivre la volonté de son épouse s’il lui est permis de voir l’ange dont Cécile déclare être accompagnée. À la demande de son épouse, Valérien sort alors de la maison, va trouver un vieillard nommé Urbain, en obtient des habits blancs et revient dans la chambre nuptiale. Là, il voit l’ange qui porte deux couronnes de roses et de lys ; l’être céleste lui offre la première et donne la seconde à Cécile. Valérien embrasse alors la religion chrétienne, de même que son frère Tiburce, venu peu après rendre visite aux deux époux.

Une agonie longue de trois jours

Les trois Romains se consacrent à des activités charitables. Valérien et son frère sont découverts alors qu’ils portent en terre le corps de chrétiens martyrisés. Ils sont arrêtés, jugés, condamnés et mis à mort après avoir refusé de se livrer à des sacrifices en l’honneur des divinités païennes. À son tour, Cécile veut enterrer le corps de son époux et de son beau-frère. Menée devant le préfet Almachius, elle refuse d’abjurer sa foi. Elle est condamnée à être plongée dans une cuve d’eau bouillante de sa propre salle de bains. Mais Cécile sort indemne de l’épreuve grâce à une nuée miraculeuse venue du ciel. À la demande d’Almachius, un soldat tente de la décapiter, mais il doit s’y reprendre à plusieurs reprises, et Cécile met trois jours à mourir ; durant son agonie, elle ne cesse de chanter la gloire de Dieu, distribue ses biens aux pauvres et fait transformer sa demeure en église.

Cecile-03.jpg

Un corps préservé de la corruption

La légende de Cécile se propage à partir du Vème siècle, et son culte devient alors un des plus populaires de tout le christianisme. Sa dépouille est cachée lors d’une invasion lombarde, puis inhumée plus tard à l’intérieur des limites de la Ville éternelle. Au Moyen-âge, six églises revendiquent l’honneur de posséder la tête de la sainte. Vers 1599, son corps est mis au jour dans le cimetière Saint-Calixte, à Rome : il est intact, mais se désagrège au contact de l’air. Le sculpteur Maderna modèle peu après une statue fameuse qui montre la sainte allongée et tournant la tête, placée dans l’église Sainte-Cécile, dans le quartier du Trastevere, à Rome. La vénération dont Cécile fait l’objet est très forte en Italie et en Allemagne. En France, la cathédrale fortifiée d’Albi, édifiée au XIVème siècle en briques roses, lui est dédiée.

L’histoire vraie

En fait, la légende de Cécile est sans doute fondée sur la vie réelle, celle-ci, d’une veuve de la famille romaine des Ceciliani, apparenté à des Cecilii. Au IIIème siècle, celle-ci lègue à l’Eglise un terrain sur lequel le pape Calixte 1er fait bâtir deux édifices religieux à l’emplacement de la tombe de cette femme pieuse. Une de ces églises est dédiée au pape, l’autre à la défunte. L’imagination des habitants de Rome a inventé, à partir de la tombe, des deux églises et de la proximité de bains publics, l’histoire de la jeune fille martyrisée et plongée dans une cuve d’eau portée à ébullition.

 

Lebensdaten:

Geboren um 200 in Rom, dort gestorben am 22. November 230.

Vita:

Cäcilia gehörte dem gleichnamigen römischen Adelsgeschlecht an. Ihre Eltern wollten sie, sobald sie das heiratsfähige Alter erreicht hatte, mit einem adligen jungen Mann namens Valerianus vermählen. Sie wussten nicht, dass ihre Tochter sich schon als Kind heimlich mit Jesus Christus verlobt und ewige Keuschheit geschworen hatte. Diesen Treueschwur hatte das junge Mädchen stets als Geheimnis bewahrt, weil die Christen zu jener Zeit im römischen Reich streng verfolgt wurden.

Als der Tag der Hochzeit gekommen war, trug Cäcilia unter ihrem prachtvollen Kleid ein grobes, schmerzendes Unterhemd, um so ihren inneren Widerstand auszudrücken. Allerdings fügte sie sich im Vertrauen auf Gott dem Willen ihrer Eltern und schloss den Bund der Ehe mit Valerianus. Dieser wollte bald darauf die Ehe mit Cäcilia vollziehen. Sie jedoch verweigerte sich ihm und erläuterte, sie sei eine Gott geweihte Jungfrau und habe ewige Keuschheit gelobt. Der Engel des Herrn stünde ihr als Beschützer zur Seite.

Valerianus verlangte darauf, diesen Engel zu sehen. Cäcilia entgegnete, er könne dies nur, wenn er sich zuvor vom Papst taufen lasse. Und in der Tat ließ sich ihr Gemahl bald darauf taufen. Als er nach dem Empfang des Sakraments nach Hause zurückkehrte, erschien neben Cäcilia ein Engel, der ihr Blumen überreichte. Von diesem Anblick berührt, wurde Valerianus ein überzeugter Christ, der auch seinen Bruder Tiburtius zum Glauben bekehrte. Doch schon bald wurden die Brüder, die sich gemeinsam mit Cäcilia rührend um die verfolgten Christen in der Stadt kümmerten, selbst von den Häschern des Kaisers verhaftet und enthauptet.

Der Präfekt Almachius drang auf der Suche nach dem Besitz der beiden Ermordeten in das Haus des Valerianus ein. Dort versperrte Cäcilia ihm den Weg und bekannte sich unerschrocken zum Christentum. Erbost ordnete Almachius an, man solle die Frau in ihrem eigenen Kochgeschirr zu Tode sieden. Doch das kochende Wasser konnte Cäcilia nichts anhaben. Daraufhin befahl der Präfekt die Enthauptung der Christin. Der Henker hieb drei Mal mit dem Schwert zu, dennoch überlebte Cäcilia weitere drei Tage schwer verletzt in ihrem Haus. In dieser Zeit vermachte sie alle ihre Besitztümer ihrer Dienerschaft und der Christengemeinde und hauchte schließlich im Vertrauen auf Gott ihren Lebensatem aus.

Brauchtum:

Zahlreiche Kirchenchöre nennen sich nach der römischen Märtyrerin. Diese Tradition geht auf die Märtyrerakten Cäcilias zurück, in denen es über ihre Hochzeit heißt, während die Musik spielte, habe sie in ihrem Herzen allein zu Gott gesungen.

Namensbedeutung:

"Cäcilia" ist lateinisch und heißt "aus dem Geschlecht der Cäcilier". Der Urvater dieser Familie scheint blind (lat.: caecus) gewesen zu sein. 

Namensableitungen:

Cilly, Zilly.

Darstellung:

In römischer Jungfrauenkleidung mit ihrem Verlobten und einem Engel, mit Schwert und Wunde am Hals, mit Orgel oder Musikinstrumenten.

Patron:

Cäcilia ist Patronin der Kirchenmusik, der Organisten, Orgel- und Instrumentenbauer, Sänger, Musiker und Dichter.

Source : http://kirchensite.de/

 

 kirchenmusik.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers