Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2017 1 13 /03 /mars /2017 00:10

Joseph-03.jpg

Lecture du second livre de Samuel 7, 4-5a. 12-14a.16

La parole du Seigneur fut adressée au prophète Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle le Seigneur : Quand ta vie sera achevée et que tu reposeras auprès de tes pères, je te donnerai un successeur dans ta descendance, qui sera né de toi, et je rendrai stable sa royauté. C'est lui qui me construira une maison, et je rendrai stable pour toujours son trône royal. Je serai pour lui un père, il sera pour moi un fils. Ta maison et ta royauté subsisteront toujours devant moi, ton trône sera stable pour toujours ».

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 4, 13.16-18.22

Frères, Dieu a promis à Abraham et à sa descendance qu’ils recevraient le monde en héritage, non pas en accomplissant la Loi mais en devenant des justes par la foi. C'est donc par la foi qu'on devient héritier ; ainsi, c'est un don gratuit, et la promesse demeure valable pour tous ceux qui sont descendants d'Abraham, non seulement parce qu'ils font partie du peuple de la Loi, mais parce qu'ils partagent la foi d'Abraham, notre père à tous. C'est bien ce qui est écrit : J'ai fait de toi le père d'un grand nombre de peuples. Il est notre père devant Dieu en qui il a cru, Dieu qui donne la vie aux morts et qui appelle à l'existence ce qui n'existait pas. Espérant contre toute espérance, il a cru, et ainsi il est devenu le père d'un grand nombre de peuples, selon la parole du Seigneur : Vois quelle descendance tu auras ! Et, comme le dit l'Écriture : En raison de sa foi, Dieu a estimé qu'il était juste.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 1, 16.18-21.24a

Jacob engendra Joseph, l'époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l'on appelle Christ (ou Messie). Voici quelle fut l'origine de Jésus Christ. Marie, la mère de Jésus, avait été accordée en mariage à Joseph ; or, avant qu'ils aient habité ensemble, elle fut enceinte par l'action de l'Esprit Saint. Joseph, son époux, qui était un homme juste, ne voulait pas la dénoncer publiquement ; il décida de la répudier en secret. Il avait formé ce projet, lorsque l'ange du Seigneur lui apparut en songe et lui dit : « Joseph, fils de David, ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse : l'enfant qui est engendré en elle vient de l'Esprit Saint ; elle mettra au monde un fils, auquel tu donneras le nom de Jésus (c'est-à-dire : Le-Seigneur-sauve), car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés ». Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'ange du Seigneur lui avait prescrit.

Méditation

« Il est deux créatures dont la sainteté est d’un ordre tout-à-fait a part, c’est-à-dire qui ont avec la Trinité Sainte des liens tout-à-fait incomparables aux autres : c’est d’abord la Mère de Dieu et c’est, a côté d’Elle, saint Joseph. »

Cette affirmation du chanoine Lallement attire notre attention sur l’extraordinaire grandeur du très humble serviteur de Dieu qu’avec toute l’Eglise nous serons heureux d’honorer et de prier durant tout le mois de Mars : JOSEPH « l’homme juste » époux de Marie, la virginale Mère du Sauveur et chef de la Sainte Famille.

Ce grand privilégié du Très-Haut se trouve, en effet, par rapport à Jésus Fils de Dieu et Fils de Marie, dans une relation absolument unique : il n’est pas seulement frère ou membre du Christ, mais il peut être dit en un sens véritable (qu’il faut bien préciser) : « Père du Christ ». Il est bien évident que la Conception virginale de Jésus par Marie, la Vierge Toute-Sainte, fait que saint Joseph n’est pas père du Christ au sens plénier, au sens tout-à-fait propre du terme. Cependant nous sommes assurés que l’appellation « père de Jésus » peut lui être donnée en un certain sens. Et c’est Marie Elle-même qui nous donne cette assurance lorsqu’au moment Recouvrement dans le Temple, Elle dit à son Fils : « Ton père et moi nous te cherchions. » Ce qu’il importe de bien comprendre en effet, c’est que si la paternité sens plénier comporte la paternité physique, elle ne se réduit pas à cela. La paternité comporte aussi un rôle moral, une autorité dans la famille sur l’enfant.

Saint Joseph était de plein droit, en vertu de sa véritable union conjugale avec Marie, le chef de la Sainte Famille. Voilà pourquoi il a pu - ayant l’autorité du point de vue légal et moral - exercer un véritable rôle de père à l’égard de l’Enfant Jésus. C’est quelque chose d’absolument inouï et mystérieux : Saint Joseph ayant sur le Fils de Dieu l’autorité paternelle, l’autorité du chef.

Est-il besoin de préciser que la Très Sainte Vierge, avec un immense amour pour l’époux que Dieu lui avait donné, reconnaissait Elle-même entièrement cette autorité ? Quelle humilité éminente il a fallu à cet homme pour oser exercer un tel rôle dans les circonstances les plus tragiques (fuite en Egypte) comme dans les choses les plus ordinaires de la vie familiale ! Saint Joseph n’a pu exercer cette autorité qu’en s’oubliant complètement lui-même, en ne pensant pas un seul instant à ce qu’il était come simple et pauvre homme, mais en agissant uniquement comme instrument de Dieu, sur l’ordre de Dieu dans le respect de la fonction que la Providence lui avait donnée. Autrement dit, saint Joseph n’a pu exercer son autorité que dans une obéissance parfaite : et c’est pourquoi il est un merveilleux exemple pour toute autorité, laquelle ne doit jamais être fondée sur l’intérêt ou le plaisir de celui qui l’exerce mais sur le service du bien commun.

Que voyons-nous en effet dans les récits évangéliques ? Le chef de la Sainte Famille se comportant toujours en serviteur entièrement dévoué à Jésus et à Marie, se donnant tout à eux dans un très pur amour sans la moindre réserve. Telle fut la sublime vocation de cet obscur « fils de David » (Mt I, 20) si effacé aux yeux du monde, mais dont la vie intérieure était si profonde, tout-à-fait au goût de Dieu : être le père de Jésus non par la chair, mais par l’âme, par l’attitude morale. Nous savons que pour cela il lui fut demandé de renoncer par la virginité à la grandeur de la paternité naturelle : ce fut son immolation d’homme chef de famille ; et il l’offrit de grand cœur. A ce sacrifice héroïque vinrent s’ajouter bien d’autres épreuves qu’il accepta courageusement dans un admirable esprit de foi et d’abandon : souffrance causée par l’obscurité des mystères divins, pauvreté, persécutions, exil, désagréments, ennuis et fatigues de toutes sortes. Ce fut sa manière à lui de collaborer au mystère de la Rédemption.

Ces brèves considérations nous permettent d’entrevoir à quel point Dieu a eu confiance en saint Joseph. Il est celui que le Père des Cieux a voulu associer à son grand dessein de Salut en mettant sous sa protection ce qu’Il avait de plus précieux dans tout l’univers : « l’Enfant et sa Mère » (Mt II, 13), le Rédempteur et la Co rédemptrice.

Nous pouvons donc, nous aussi, en nous appuyant sur l’exemple de Dieu Lui-même, Lui confier ce qui est notre plus grand trésor, l’essentiel de notre vie chrétienne : notre union à Jésus par Marie. N’oublions jamais qu’après la Vierge Immaculée, saint Joseph est le plus beau modèle et le plus sûr gardien des âmes intérieures, des âmes qui aspirent à vivre totalement pour Dieu et avec Dieu, dans l’accomplissement de la mission qu’elles ont reçue de Lui.

 

Prière

Glorieux Saint Joseph, époux de Marie, étendez sur nous votre protection paternelle, vous dont la puissance est de rendre possibles les choses les plus impossibles.

Pourvoyez à nos besoins présents. Ouvrez vos yeux de Père sur les intérêts de vos enfants. Venez-nous en aide et prenez sous votre charitable protection les affaires si importantes que nous vous recommandons afin que leurs heureuses issues tournent à la gloire de Dieu et au bien de vos dévoués serviteurs.

Amen.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Regards sur Marie Carême
commenter cet article

commentaires

Carlito 28/03/2017 14:34

" Saint Joseph n’a pu exercer son autorité que dans une obéissance parfaite : et c’est pourquoi il est un merveilleux exemple pour toute autorité, laquelle ne doit jamais être fondée sur l’intérêt ou le plaisir de celui qui l’exerce mais sur le service du bien commun. "

Obéissance à la Sagesse divine qui se révèle dans l'Évangile,Obéissance aux dogmes du dépôt de notre Foi qui loin de nous écraser nous soutiennent et nous amarrent sûrement au milieu de l'agitation mondaine et diabolique, Obéissance à notre conscience éclairée par l'Enseignement du Magistère de l'Église, et enfin Obéissance aux commandements de Notre Seigneur de nous Aimer les uns les autres mais dans son Esprit ......
Belle homélie comme d'habitude de notre cher père COUSTY !

Saint Joseph n'est-il pas le parfait ESCLAVE de Marie que saint Louis-Marie Grignion de MONTFORT nous exhorte à devenir ? Je l'affirme sans hésitation aucune, Saint Joseph est le plus bel exemple du véritable dévot à Marie.
Dieu fit irruption au cœur de ce couple sacré, les guidant par le ministère des anges et confirmant leur désir de communion avec Lui par leur Foi hébraïque. Non seulement Il les confirme dans leur aptitude à une chasteté absolue en faisant place à la Royauté de Jésus, mais leur sexualité s'exercera dans une union sponsale totale. Nous prouvant par là, que l'Amour entre un époux et son épouse peut atteindre le sommet de l'Amour dans une chasteté la plus absolue, sans frustration ou mutilation aucune. Le but de toute union entre un homme et une femme, c'est l'Amour dans le don total et exclusif de l'un à l'autre ! C'est bien la preuve que l'absence de relations sexuelles ne veut pas dire absence de véritable Amour ! Mais c'est tellement à l'opposé de la pensée mondaine et diabolique qui voudraient nous faire croire le contraire ! Quelle libération et quelle joie ! Merci Seigneur !

Pour les juifs de son époque Joseph était bel et bien le père de Jésus, faisant de lui un être bien humain, et le Verbe s'est chair ! D'ailleurs les contemporains de Jésus diront de lui sans ambiguïté et avec étonnement :"N'est-ce le fils de Joseph le charpentier ?" Oui Jésus est vraiment vrai Dieu et pleinement homme !
C'est seulement plus-tard que le Drame de la Révélation chrétienne se fera petit à petit ! Mais en attendant la Sainte Trinité a confié à Marie et Joseph le soin de donner au "Fils de l'homme" pleinement sa dimension humaine ! Alors imaginons quelle vie cela dut être pour ces deux pauvres créatures, l'une immaculée, Pleine de grâce et l'autre recevant au quotidien cette plénitude et au milieu d'eux l'Auteur de la Grâce, le Verbe de Dieu fait chair !!!!! Quelle Vie, n'est-ce pas ?
Et bien spirituellement et réellement nous pouvons vivre à notre mesure ce grand mystère qui est extra-ordinaire mais qui deviendra au fil des mois et des années : Ordinaire, puisque c'est la Vie ordinaire que nous vivront tous au Paradis !

Bon j'arrête là ! Merci Seigneur pour Saint Joseph, époux et esclave de Marie !

Angeline 13/03/2017 21:44

j'aime me promener ici. un bel univers.

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers