Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 14:50

En ce mois de Juin que l'Eglise consacre d'une manière spéciale à la vénération du Cœur Sacré et miséricordieux de Jésus, rejoignons très souvent en esprit, au pied de la Croix, la Mère du Sauveur devenue la Mère des sauvés qui avec Saint Jean, le premier de ses fils selon la grâce, contemple dans un brûlant amour « Celui que nos péchés ont transpercé ».

Avec Elle, magnifions notre Dieu dont l'insondable Sagesse a voulu que l'amour sublime de Jésus pour les hommes nous soit constamment rappelé sous le symbole si émouvant de son Cœur ouvert par la lance. Cet amour humano – divin qui émane du Cœur du Christ, c'est à chaque page de l'Evangile qu'il transparaît. Il s'exprime d'abord par cette exquise tendresse dont il enveloppe son incomparable maman, chérie comme jamais homme sur terre n'a chéri sa mère dont il enveloppe également Saint Joseph, ce père nourricier qui évoque pour Lui son Père des Cieux ; dont il enveloppe enfin ses apôtres, pourtant si imparfaits.

Il s'exprime ensuite dans l'affection qu'il porte aux enfants et dans la constante sollicitude qu'il manifeste à l'égard des pauvres, des étrangers, de tous les mal-aimés et de tous les meurtris de la vie. Aux malades et aux infirmes, il rend la santé et à tous ceux qui souffrent moralement, l'espérance et la paix : « Venez à moi, vous tous qui êtes dans la peine et qui portez de lourds fardeaux et vous trouverez du soulagement pour vos âmes ».

Il s'exprime enfin d'une manière tout-à-fait bouleversante dans l’accueil bienveillant qu'il réserve aux pêcheurs. Son amour alors est beaucoup plus que de la bonté : il est miséricorde, c'est-à-dire : pitié pour cette misère sans nom qu'est le péché ; il est miséricorde, c'est-à-dire : amour désintéressé qui s'épanche sur ceux qui n'aiment pas, qui méprisent ou rejettent l'AMOUR, amour qui ne tient compte d'aucun mal et qui plus est, trouve le moyen de transfigurer le mal en bien par la puissance vivifiante du pardon.

Oui, tout 1'Evangile est là pour attester que Jésus nous a aimés comme on n'a jamais aimé.

Où trouver, en effet, un Cœur capable d'aimer comme Celui-là d'un amour à la fois si personnel et si universel ?

Car chacun est aimé par le Christ d'une affection sans limite, aimé comme s'il était seul au monde, et simultanément ce sont tous les hommes sans exception qui se trouvent comme enveloppés et doucement aspirés par la très vive flamme de ce même Amour.

En y pensant, nous ne pouvons que reprendre à notre Compte la merveilleuse profession de Foi de Saint Jean : « Quant à nous, nous avons reconnu l'amour que Dieu a pour nous et nous y avons cru ».

Il faudrait qu'au cours de ce mois de Juin nous puissions, en contemplant davantage « ce Cœur qui a tant aimé les hommes » enraciner profondément en nous cette certitude fondamentale que nous sommes chéris de Dieu, et cela en dépit de toutes nos faiblesses, de toutes nos misères, du nombre ou de la gravité de nos péchés.

Ah ! Si chacun pouvait être vraiment convaincu qu'il est précieux aux yeux du Seigneur et qu'il a sa place dans le Cœur si aimant et si miséricordieux de Jésus. Comme ça l'inciterait à répondre plus généreusement à cet indicible amour dont il est l'objet !

N'est-il pas anormal en effet, et insupportable, que l amour ail e à sens unique, c'est-à-dire uniquement du Cœur de Jésus vers notre cœur ?

Il doit refluer de notre cœur vers le Cœur de Jésus, car l'amour est essentiellement un échange, un va et vient, un flux et un reflux, un élan joyeux de l'un vers l'autre.

Faisons bien attention toutefois que notre amour pour le Divin Cœur de Jésus ne se limite pas à de belles paroles ou à une expression purement sentimentale.

L'amour authentique se prouve par des actes. Il consiste à vouloir uniquement ce que Dieu veut ; comme Jésus d' ailleurs nous l'enseigne expressément :

« Si vous m'aimez vous garderez mes commandements ». (Jean 14. 15)

« Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande ». (Jean 15. 14)

« Si vous gardez mes commandements vous demeurerez dans mon amour ». (Jean 15. l0)

Puisse le Cœur Douloureux et Immaculé de Marie, qui bat au même rythme que Celui de son Divin Fils, être le lieu privilégié où s'effectuera la fusion de notre cœur avec le Cœur de Jésus !

Souvenons-nous que tel est bien le désir de notre Mère spirituelle, laquelle a fait un jour à Lucie de Fatima cette merveilleuse promesse, valable pour tous :

« Mon cœur Immaculé sera ton refuge et la voie qui te conduira à Dieu ».

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Regards sur Jésus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Divers

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial