Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 17:44

Votre cœur, ô Marie, don très précieux de notre Dieu, c’est celui de la Femme prédestinée conçu sans péché, modèle éclatant de toutes les vertus, miroir sans tâche de la Sainteté de Dieu.

C’est le Cœur contemplatif, tout vibrant d’amour de la Vierge totalement consacré à son Dieu dès le plus jeune âge, Temple de la Très Sainte Trinité inviolé par Satan.

C’est le Cœur extrêmement généreux de la petite servante, toujours disponible, toujours prête à dire « oui, me voici, qu’il me soit fait selon votre Parole ».

Cœur si affectueux et si doux de la Maman dont l’unique joie est de se fondre dans le cœur de son enfant qui est aussi son Dieu.

Cœur si douloureux de la Co-rédemptrice, mystiquement blessé de cette blessure même qui a ouvert sur la Croix le Cœur de l’Agneau immolé.

Ô Mère très Sainte, comme elle est vive la flamme de votre amour pour Dieu et pour nous !

Vos visites à la terre nous rappellent inlassablement que nous sommes pécheurs et qu’en votre Cœur maternel vous craignez pour nos âmes.

Vous qui avez la souffrance et jusqu’au paroxysme, et qui avez tout offert à Dieu, Mère courageuse, quel exemple admirable vous nous donnez dans votre coopération au Sacrifice Rédempteur !

Cœur transpercé par le glaive, meurtri par toutes les épines de nos péchés, comme vous savez envelopper de votre miséricordieuse tendresse vos pauvres enfants de la terre en marche vers le ciel, et comme vous êtes proche surtout de ceux qui continuent à vivre dans leur corps ou dans leur âme le mystère de Jésus agonisant et crucifié : donnez-leur de savoir transfigurer toutes leurs angoisses et toutes leurs douleurs en amour : un amour co-rédempteur, réparateur, glorificateur.

Et puisque votre Cœur, auquel nous confions le nôtre, dans lequel nous établissons le nôtre est à jamais lié par le Saint-Esprit au Divin Cœur de Jésus votre Fils, faites que sa puissance d’amour nous attire irrésistiblement à Lui et nous attache à Lui indéfectiblement pour le temps et l’éternité.

Ce Cœur de Jésus que vous avez formé, ô Mère entre toutes bénie, n’est-il pas la plus grande merveille de l’univers ?

Si nous sommes fascinés (et à juste titre) par l’idéale beauté de votre Cœur, combien le sommes-nous encore davantage par la splendeur incomparable du Cœur si aimant et si miséricordieux de notre Sauveur !

Ce Cœur absolument unique, non seulement nous l’honorons et nous le prions, mais nous l’adorons car il est « uni substantiellement au Verbe de Dieu ».

En Lui, « Tabernacle du Très-Haut » réside toute la plénitude de la divinité.

N’est-il pas comme les Evangiles nous le révèlent, le Cœur adorable du Fils Bien-Aimé, uniquement passionné pour la Gloire de son Père des Cieux, témoin lumineux de sa vérité et de son Amour, qui s’est montré parfaitement fidèle dans l’accomplissement de sa mission. Mais le Cœur de Jésus, c’est aussi le Cœur doux et humble du plus humain de tous les hommes, le frère universel : épanchant sur ses proches une exquise tendresse, affectueux pour les enfants, compatissant et secourable pour les malades et tous les affligés, bienveillant envers tous, miséricordieux, ô combien ! à l’égard des pécheurs.

Enfin, le Cœur de Jésus, c’est le Cœur du Rédempteur, du Bon Pasteur qui donne sa vie pour ses brebis, de celui qui n’a rien épargné pour témoigner aux hommes l’absolu de son Amour, s’épuisant, se consumant, répandant son Sang jusqu’à la dernière goutte pour qu’en toutes les âmes le péché soit effacé et réparé et la vie divine abondamment communiquée...

Cœur de Jésus, broyé par la haine, l’injustice et l’égoïsme des hommes, vous saignez encore pour nous, chaque fois que votre message de sainteté et de bonheur n’est pas écouté, chaque fois que votre amour est rejeté...

Cœur Transpercé par la lance, Cœur ouvert, vous êtes la Porte Sainte qui nous invite à entrer pour que nous « demeurions en votre amour » et soyons ainsi peu à peu transfigurés, divinisés.

Sur cette terre, l’Esprit-Saint vous a unis indissolublement au Cœur admirable de votre très Sainte Mère.

Il ne cesse de vous unir plus magnifiquement encore dans les splendeurs de la Gloire Céleste.

Il est tout à fait logique par conséquent que les chrétiens vous associent dans une même dévotion comme cela nous est suggéré d’ailleurs sur la Médaille Miraculeuse.

Divin Cœur de Jésus en 1675 à Paray-le-Monial vous avez demandé que tous les fidèles se consacrent à vous spécialement.

Cœur Immaculé de Marie à Fatima, en 1917 vous avez demandé que tous les fidèles se consacrent à vous.

Très Saints Cœurs de Jésus et de Marie, avec joie, avec confiance, avec ferveur nous répondons à votre appel.

Nous venons vers vous et vous offrons tout ce que nous sommes, et ce que nous avons...

Car c’est en vous que reposent toutes nos espérances pour l’Avenir du Temps et pour l’Avenir du Ciel.

Amen !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Regards sur Jésus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Divers

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial