Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 février 2017 2 28 /02 /février /2017 08:39

Petit carnet de prières à consulter régulièrement.

509082 ultima cena COLORJEUDI

En pensant au Jeudi-Saint instituant l’Eucharistie, centre ta prière sur un profond et réel attachement au saint sacrifice de la Messe :

Âme du Christ très sainte, sanctifie-moi. 

Corps du Christ très sacré, sauve-moi.

Sang du Christ très précieux, enivre-moi.

Eau du côté du Christ très pure, purifie-moi.

Sueur du visage du Christ très puissante, guéris-moi.

Passion du Christ très douce, fortifie-moi.

O bon Jésus, garde-moi.

Dans tes plaies, cache-moi.

Ne permets pas que je sois séparé de toi.

De l’ennemi malfaisant, défends-moi.

A l’heure de ma mort, appelle-moi, ordonne que je vienne à toi et place-moi près de toi afin qu’avec tes anges et tes archanges je te loue sans fin pendant les siècles des siècles. Amen.

vendredi-saintVENDREDI

A la lumière de la Passion, voici les Litanies du Sang Précieux.

Seigneur, ayez pitié de nous. O Christ, ayez pitié de nous. Seigneur, ayez pitié de nous.

Jésus, écoutez-nous. Jésus, exaucez-nous

Père céleste, Dieu tout-puissant, donnez-nous la foi.

Dieu le Fils, Rédempteur du monde, soyez notre espérance.

Esprit de Dieu, charité éternelle, embrasez-nous.

Très-sainte et adorable Trinité, ayez pitié de nous.

Jésus, Agneau sans tache, sacrifié dès le commencement du monde, ayez pitié de nous.

Jésus, qui avez désiré répandre votre Sang pour le salut des hommes, ayez pitié de nous.

Jésus, qui, pour racheter les hommes, avez répandu tout votre Sang sur la croix, ayez pitié de nous.

Sang précieux, qui coulez avec abondance des plaies sacrées de Jésus, rejaillissez sur nous.

Sang précieux, qui sortez de l'adorable Cœur de Jésus ouvert par la lance, ayez pitié de nous.

Sang précieux, rançon d'un pris infini, ayez pitié de nous.

Sang précieux, bain salutaire toujours préparé à nos âmes pécheresses, ayez pitié de nous.

Sang précieux, source toujours jaillissante de grâces et de bénédictions, ayez pitié de nous.

Sang précieux, du Testament nouveau et éternel, ayez pitié de nous.

Sang précieux, dont la voix s'élève au Ciel et crie miséricorde, ayez pitié de nous.

Sang précieux, force et soutien des âmes languissantes, ayez pitié de nous.

Sang précieux, qui êtes le grand océan de la miséricorde divine, ayez pitié de nous.

Sang précieux, céleste rafraîchissement et divin breuvage des âmes saintes, ayez pitié de nous.

Sang précieux, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Sang précieux, qui coulez encore sur l'autel pour notre salut, ayez pitié de nous.

Par votre précieux Sang, écoutez-nous, Jésus.

Par votre précieux Sang, exaucez-nous, Jésus.

De tout péché, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.

De l'esprit de mensonge et d'incrédulité, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.

Du mépris des choses saintes, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.

De la réception indigne de votre Corps sacré et de votre Sang adorable, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.

De la damnation éternelle, par votre précieux Sang, délivrez-nous, Jésus.

Par la sueur de sang qui découla de tous vos membres pendant votre agonie au jardin des Oliviers, exaucez-nous, Jésus.

Par le Sang précieux que la couronne d'épine fit couler de votre tête sacrée, exaucez-nous, Jésus.

Par le Sang précieux que vous avez répandu en portant votre croix jusqu'au Calvaire, exaucez-nous, Jésus.

Par le Sang précieux qui coula de vos mains et de vos pieds quand vous fûtes attaché à la croix, exaucez-nous, Jésus.

Par le Sang précieux que vous avez versé pendant les trois heures de votre agonie sur la croix, exaucez-nous, Jésus.

Par le Sang précieux et l'eau sacrée qui sortirent après votre mort de votre cœur percé par la lance, exaucez-nous, Jésus.

Daignez nous donner la persévérance finale et la vie éternelle, que vous nous avez méritée en répandant pour nous votre précieux Sang, nous vous en prions, écoutez-nous.

Daignez nous donner la persévérance finale et la vie éternelle, que vous nous avez méritée en répandant votre précieux Sang, nous vous en prions, écoutez-nous.

Daignez accorder aux âmes des fidèles trépassés la jouissance éternelle de votre gloire, acquise au prix de votre précieux Sang, nous vous en prions, écoutez-nous.

Agneau de Dieu, qui efface les péchés du monde, par votre précieux Sang, pardonnez-nous, Jésus.

Agneau de Dieu, qui efface les péchés du monde, par votre précieux Sang, exaucez-nous, Jésus.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, par votre précieux Sang, ayez pitié de nous, Jésus.

Jésus, écoutez-nous. Jésus, exaucez-nous.

Les fontaines du grand abîme se sont répandues avec abondance des entrailles de Jésus, et les portes du ciel se sont ouvertes. Hâtez-vous, âme pécheresse ; et lavez-vous sept fois dans ce Jourdain de sang. Amen.

Sainte-Vierge-05-copie-1.JPGSAMEDI

Pour le samedi, le jour de la très Sainte Vierge Marie, voici une très belle prière :

Sainte Vierge Marie, vous nous aidez à accueillir le sermon sur la montagne, ces béatitudes dont on parle tant et qu'on applique si peu, parce qu'elles vont à contre-courant, comme si le Gave remontait vers les glaciers des Pyrénées. Sainte Vierge Marie, vous nous aidez à devenir le peuple de la Parole, le peuple de l'Eucharistie, le peuple du message.

À quoi sert d'aller plus vite, si on ne sait pas où l'on va ?

À quoi sert de produire toujours davantage, si on ne sait pas partager ?

À quoi sert aux pauvres de s'enrichir et aux riches de s'appauvrir, si les uns et les autres ne savent pas vivre comme le Christ ?

Sainte Vierge Marie, à un monde dominé par l'argent, vous enseignez votre libéralité.

À un monde de clinquant et de mensonge, vous montrez votre transparence.

À un monde qui ricane et qui salit, vous offrez votre pureté.

Apprenez-nous à ne pas être une page achevée d'imprimer mais une page chaque jour toute blanche, où l'Esprit de Dieu dessine les merveilles qu'il fait en nous. Amen. Cardinal Roger Etchegaray

Pour demander a Dieu son pardon 02DIMANCHE

Voici une belle prière pour le Jour du Seigneur :

Seigneur, j'ai passé ma vie à vouloir améliorer ma vie. C'est bien normal.

C'est ainsi que j'ai accumulé des biens : objets, argent, titres... et puis des connaissances, des amis...

Mais, petit à petit, je me suis rendu compte que le seul bien que j'emporterai après ma mort, ce n'est pas celui que j'aurai gardé pour moi mais celui que j'aurai partagé ou même donné.

La seule vraie richesse, au bout de compte... et au bout de la vie, c'est bien ce qu'on abandonne aux autres et qui nous permet d'arriver devant toi les mains toutes pleines de nos bonnes œuvres.

Et puis, avec le temps, j'ai aussi appris que le seul appui qui ne me manquera jamais, c'est toi, Seigneur.
Un jour, les forces me manqueront, la santé s'en ira, la science sera impuissante pour moi. Tous les appuis humains seront épuisés ou disparus.

Tous les appuis humains seront épuisés ou disparus.

Toi seul demeureras à mes côtés, fidèle, solide, rassurant.

De cela, je suis absolument sûr.

Seigneur, sois le roc de ma vie.

Que je puisse m'appuyer sur toi en tout temps et en tout lieu, dans la paix et la confiance. Amen.

cerf.jpgLUNDI

Jésus après avoir été tenté au désert vint en Galilée. Il proclamait partout la Bonne Nouvelle : « Le Royaume de Dieu est tout proche ».

Dieu de tendresse, faites moi revenir à vous de tout mon cœur comme un enfant revient vers son père. « Comme un cerf assoiffé qui cherche l’eau vive mon âme te cherche Toi, mon Dieu, j’ai soif de Dieu, le Dieu vivant. Quand pourrais-je m’avancer et paraître face à Dieu ? Tout le long du jour, le Seigneur me montre sa bonté. Je passerai la nuit à chanter pour lui, à prier le Dieu qui me fait vivre ». Psaume 42

 MARDI

Seigneur, tu vois nos portes fermées, celle des dépendances qui nous paralysent, celle de toutes les ruptures et des liens qui se brisent : donne-nous la force de frapper encore, ravive en nous l’espérance qui s’endort.

jesus-frappant-a-la-porte.jpgSeigneur, tu vois nos portes fermées, celle de la maladie qui nous ronge lentement, celle de la souffrance qui nous habite constamment : donne-nous la force de frapper encore, ravive en nous l’espérance qui s’endort.

Seigneur, tu vois nos portes fermées, celle du trottoir où l’on marchande âprement celle des rêves arrachés et des regards méprisants : donne-nous la force de frapper encore, ravive en nous l’espérance qui s’endort. 

Seigneur, tu vois nos portes fermées, celle de l’étranger qui doit s’en aller, celle de l’asile qu’on lui a refusé : donne-nous la force de frapper encore, ravive en nous l’espérance qui s’endort. 

Seigneur, tu vois nos portes fermées celle du boulot que l’on ne peut pas avoir, celle de nos attentes et de nos espoirs : donne-nous la force de frapper encore, ravive en nous l’espérance qui s’endort. 

Seigneur, tu te tiens à la porte de nos cœurs blessés, Toi qui peux faire sauter tous les verrous. Aide-nous à persévérer jusqu’au bout, remplis-nous de courage et de sérénité. Donne-nous la force de frapper encore ravive en nous l’espérance qui s’endort.

MERCREDI

Seigneur Dieu, tu nous donnes de t'appeler Père, car nous sommes tes enfants. Saurons-nous jamais vivre en frères les uns pour les autres ?

Ton pain de ce jour, l'avons-nous partagé ? L'avons-nous rompu à celui qui ne devait le recevoir que de nos mains ? En avons-nous ramassé les miettes, pour que rien ne se perde et que le pauvre trouve à manger à l'heure qu'on n'attendait pas ?

Ton nom très saint, l'avons-nous vénéré dans le nom de nos frères ? Avons-nous su appeler celui qui ne nous sert pas ?

Avons-nous regardé le petit, le caché, le malade, l'infirme, le vieillard, ceux-là qui portent sur leur front ton nom que nous disons sanctifier ?

Ta volonté et ton règne, les avons-nous ramenés à notre mesure, qui est inhumaine ? Les avons-nous interdits à ceux qui nous déplaisent ?

Aurons-nous permis, aujourd'hui, que les hommes te connaissent comme amour, comme doux et humble de cœur, comme Dieu avec-nous ?

Et les offenses qu’on nous a faites, les avons-nous pardonnées, ou les tenons-nous en réserve pour le jugement particulier de notre tribunal ?

Si tu nous tiens rigueur de notre attitude, Seigneur Père, comment nous pardonneras-tu, aujourd’hui ? Même si nous sommes de mauvais fils et des frères durs, ta justice à toi est plus grande que la nôtre.

Pour que tu nous délivres du mal et nous rassembles auprès de toi, nous dépouillons notre volonté et nous nous remettons entre tes mains. Amen.

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Jackie - dans Carême
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur