Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 12:45

Quiconque veut aller à Dieu, pour entrer et demeurer en son intimité, doit nécessairement marcher tout au long de son pèlerinage terrestre sur le chemin particulièrement éprouvant de la Foi.

De cette vertu fondamentale qui nous fait participer à la connaissance que Dieu a de sa vie intime et de ses desseins – qui nous conduit par conséquent  à voir toutes choses comme Dieu les voit, à penser comme Dieu pense et finalement à vouloir comme Dieu veut – nous avons un modèle incomparable en la personne de Marie, la Vierge très Sainte, que l’Eglise, à la suite d’Elisabeth ne cesse de proclamer « Bienheureuse parce qu’Elle a cru ».

Sur cette Foi exemplaire de Notre-Dame, notre Saint Père le pape Jean-Paul II nous a livré en plusieurs de ses homélies, mais surtout dans son admirable encyclique « la Mère du Rédempteur » un enseignement de la plus haute importance pour la conduite de notre vie chrétienne.

Jean-Paul II nous fait tout d’abord remarquer que dans cette adhésion inconditionnelle à la parole de Dieu que constitue la vraie Foi, Marie occupe la première place. N’a-t-elle pas cru, en effet, avant tous les autres et plus parfaitement que tous les autres ?

« Son pèlerinage de Foi exceptionnel représente une référence constante pour l’Eglise, pour chacun individuellement et pour la communauté... Ainsi, Marie ne cesse d’être « l’étoile de la mer » pour tous ceux qui parcourent encore le chemin de la Foi ».

Mais ce que le Saint Père met par-dessus tout en relief dans le comportement de Marie face à la prodigieuse révélation qui lui est faite c’est cette « obéissance de la Foi » dont parle saint Paul, par laquelle l’homme s’en remet tout entier et librement à Dieu. En Marie, cette « obéissance de la Foi » fut réalisée d’une façon parfaite sans la moindre faille. Et c’est particulièrement manifeste lors de l’Annonciation qui fut pour la foi de Marie un moment décisif.

« C'est à l'Annonciation, en effet, que Marie s'est remise à Dieu entièrement, en manifestant l'obéissance de la Foi à Celui qui lui parlait par son messager et en lui rendant un parfait hommage d'intelligence et de volonté. Elle a donc répondu de tout son « moi » humain, féminin, et cette réponse de la Foi comportait une coopération parfaite avec la grâce prévenante et secourable de Dieu... » Ainsi qu'une disponibilité entière à l'action du Saint-Esprit.

Or, cet acte initial, d'une portée incalculable par lequel Marie a cru totalement que le Mystère divin de l'Incarnation s'accomplirait en Elle, par lequel Elle a cru sans connaître d'avance toute la volonté de Dieu sur Elle, l'Evangile nous montre qu'Elle a prolongé par une parfaite fidélité de tous les instants.

Quelques épisodes sont très significatifs à ce sujet et le Pape n'a pas manqué de les commenter ; il s'agit surtout de la Présentation de Jésus au Temple avec la prophétie du glaive ; de la vie obscure à Nazareth avec le Mystère de Jésus perdu et retrouvé dans le Temple ; il s'agit aussi, au début de la vie publique, des Noces de Cana.

En chacun de ces évènements extraordinaires, comme aussi dans toutes les circonstances de la vie ordinaire, la Vierge fidèle avança dans son pèlerinage de Foi, acceptant de « Croire sans voir », renouvelant dans une ferveur toujours accrue son admirable Profession de Foi de l'Annonciation : « FIAT, OUI, qu'il me soit fait selon ta Parole ».

Oh ! Comme il faudrait que s'affermisse en nous cette conviction, à savoir que jamais Foi dans une créature humaine ne fut autant que la sienne mise à l'épreuve du temps, de l'obscurité et de la souffrance ! Car nous aurions plutôt tendance à penser, n'est-il pas vrai, que la Foi de Marie fut moins difficile et moins méritoire que la nôtre.

Non, jamais Foi dans une créature humaine n'eût autant d'obstacles à dépasser... Et parmi ces obstacles, il en est un qui constitua pour la Mère du Rédempteur l'épreuve la plus radicale, mais qui permit aussi à sa Foi d’atteindre toute sa plénitude : c'est l'obstacle de la Passion et de la Croix. Evoquant ce sommet, le Saint Père nous dit : « Marie garda fidèlement l'union avec son Fils jusqu'à la Croix, l'union par la Foi, la Foi même avec laquelle elle avait accueilli la Révélation de l'ange au moment de l'Annonciation. Elle s'était alors entendue dire : « Il sera grand... le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son Père ; Il règnera sur la maison de Jacob pour les siècles et son règne n'aura pas de fin ».

Et maintenant, debout au pied de la Croix, Marie est témoin, humainement parlant, d'un total démenti de ces paroles. Son Fils agonise sur ce bois comme un condamné, objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur ; comme elle est grande, comme elle est alors héroïque « l'obéissance de la Foi » dont Marie fait preuve face aux décrets insondables de Dieu ! Comme Elle se livre à Dieu dans un complet hommage d'intelligence et de volonté ! »

 

Puissions-nous, à l'exemple de Jean Paul II, contempler assidûment en Marie, Celle qui est la Reine, la Mère et le Modèle insurpassable de la Foi chrétienne.

Guidés et soutenus par cette merveilleuse éducatrice nous grandirons tous les jours dans une Foi qui reflètera de plus en plus les qualités de la sienne : une Foi éclairée et vigoureuse, courageuse et contagieuse, une Foi plus solide que le roc qui ne s'attarde pas à examiner la conduite de Dieu, mais qui tout en ne comprenant pas, croit et suit aveuglément la volonté divine... Et nous apprendrons ainsi auprès d'Elle que « toutes les générations proclament bienheureuse à cause de sa Foi » le secret de la Joie qui vient de la Foi ».

- De cette Joie véritable qui est la seule capable de combler notre cœur et que la Foi nous donne parce qu'elle nous introduit et nous établit dès ici-bas dans la Bienheureuse intimité du Père, du Fils et du Saint-Esprit.

- De cette Joie parfaite promise par Jésus, que « nul ne pourra nous ravir » si nous demeurons fidèles, et qui s'épanouira en Béatitude éternelle lorsque, les ombres de la terre ayant disparu, il nous sera enfin donné de voir notre Dieu face à face dans les splendeurs de la Gloire.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Regards sur Marie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur