Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mai 2017 4 11 /05 /mai /2017 09:26
Message Extraordinaire pour notre temps
 

Fatima-copie-1.jpgIl y a environ 300 ans, saint Louis-Marie Grignion de Montfort a écrit dans son admirable « Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge » des paroles prophétiques qu’il importe de nous remettre de temps à autre en mémoire car elles éclairent singulièrement les temps actuels.

« C’est par Marie, nous dit-il, que le salut du monde a commencé et c’est par Marie qu’il doit être consommé... Etant la voie par laquelle Jésus-Christ est venu à nous la première fois, Elle le sera encore lorsqu’il viendra la seconde, quoique non pas de la même manière ». Puis il ajoute : « Marie doit éclater plus que jamais en miséricorde, en force et en grâce dans ces derniers temps ».

- En miséricorde pour ramener et recevoir les pauvres pécheurs et dévoyés qui se convertiront et reviendront à l’Eglise catholique.

- En force contre les ennemis de Dieu qui se révolteront terriblement pour séduire et faire tomber tous ceux qui leur seront contraires.

- En grâce pour animer et soutenir les vaillants soldats et fidèles serviteurs de Jésus-Christ qui combattront pour ses intérêts.

Que Marie éclate en miséricorde, en force et en grâce, cela se voit principalement à travers les apparitions que depuis plus de 150 ans Elle multiplie sur la terre : la rue du Bac, la Salette, Lourdes, Pontmain, Fatima, Beauraing, Banneux... Plus près de nous en 1953 à Syracuse, c’est une statue du Cœur Immaculé de Marie qui a versé des larmes pendant 4 jours. En 1971 à Akita au Japon, c’est une statue de la Dame de tous les peuples qui a pleuré 101 fois. Je n’ai voulu citer ici que les apparitions mariales reconnues par l’Eglise, comme ayant une origine surnaturelle ; mais il y en a eu combien d’autres, au cours des dernières années !

Toutes ces « visitations » de Marie à l’humanité méritent notre attention mais, il en est une, parmi elles, qui doit la retenir tout particulièrement, car elle revêt une importance capitale : il s’agit de Fatima, la grande manifestation surnaturelle de Fatima, le 13 de chaque mois, de mai à octobre 1917.

Il y a tant de choses, en effet, dans l’Eglise et dans le monde de ce temps qui ne peuvent vraiment se comprendre qu’à la lumière de cette intervention extraordinaire de Marie, Mère de l’Eglise et Reine de l’Univers.

Quelqu’un a dit très justement : « qui ne connais pas le message de Fatima manque d’une boussole pour s’orienter en notre siècle ».

Et n’est-ce pas d’ailleurs pour souligner la gravité et l’urgence de ce message que Marie a voulu faire dans le ciel (après la dernière apparition du 13 août 1917) un miracle inouï ; - le plus grand doute de toute l’histoire de l’Eglise - qu’on désigne sous le nom de « Danse du soleil » et qui a été vu, nous le savons par plus de 70 000 pèlerins, au milieu desquels se trouvaient des incroyants... Si, en cette année charnière qu’est 1917, Marie, la « Femme revêtue du soleil » frappe pour ainsi dire le grand coup, c’est parce qu’Elle sait jusqu’à quel point, dans les années qui vont suivre, l’humanité va être dominée par Satan, le dragon rouge-feu qu’Elle a mission de combattre et de vaincre.

En suscitant des erreurs particulièrement graves et en conduisant les hommes à commettre des péchés de plus en plus monstrueux, Satan le « Prince de ce monde » va faire courir aux âmes un danger mortel : celui de se perdre irrémédiablement en enfer, et quel malheur, dites-moi, pourrait être comparé à celui-là ?

Alors, telle une maman qui, voyant ses enfants au bord d’un précipice les avertit du danger et se porte à leur secours, Marie, la mère par excellence s’emplie activement à tirer ses enfants de la terre des périls les plus extrêmes.

Celle qui depuis le commencement est destinée à écraser la tête du serpent s’engage, à partir de Fatima – car l’heure a sonné – dans une bataille décisive qui s’achèvera par la victoire de son Cœur Immaculé, c’est-à-dire par une victoire éclatante de l’amour. Et c’est pourquoi, Elle va mettre en œuvre tous les moyens dont elle dispose en sa qualité de Reine et de Médiatrice de toutes les grâces. Rien ne manquera à cette entreprise de sauvetage universel :

- Ni la dénonciation du péché : mal absolu et cause de tous les malheurs de l’homme.

- Ni les appels suppliants à la conversion et à la réforme intérieure : « Il faut que les hommes changent de vie, qu’ils n’offensent plus Notre-Seigneur qui est déjà trop offensé... »

- Ni les offres de secours, moyennant des pratiques très simples et très humbles à la portée de tous, même des plus petits.

- Ni les avertissements solennels : si vous ne faites pas ce que je vous demande, vous aurez à subir des châtiments qui seront la conséquence inéluctable de votre refus de Dieu et du plan du Salut qu’il vous offre, mais qui seront aussi pour Dieu une manière d’exercer encore sa miséricorde.

- Ni enfin les promesses porteuses d’une grande espérance.

Mais ce que Notre-Dame de Fatima demande par-dessus-tout à ses enfants, ce sur quoi elle insiste, parce que c’est le noyau central et comme la synthèse de tout son message : c’est la dévotion à son Cœur Immaculé.

Pour sauver les âmes, a-t-elle déclaré à ses petits confidents, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé.

« Si l’on fait ce que je vais vous dire beaucoup d’âmes seront sauvées et l’on aura la paix ». Ainsi la voie du Salut nous est clairement tracée : il faut aller à Marie en pratiquant la dévotion qu’elle nous demande et qui est voulue explicitement par Dieu : « Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé » (paroles de Notre-Dame, apparition du 13 juillet).

Il ne s’agit donc pas de faire quelque chose qui nous plairait (comme c’est le cas pour bon nombre de dévotions), il s’agit d’obéir au Seigneur qui dans sa divine sagesse a choisi ce moyen ultime pour guérir l’humanité d’aujourd’hui des maux immenses qui l’affectent et s’amplifient de façon inquiétante. Ces maux qui sont « la corruption, les calamités et la guerre ».

Depuis 1917, l’Eglise est donc entrée dans une nouvelle phase de la lutte multiséculaire, toujours croissante, qui oppose le bien et le mal, le Christ et Satan et dont la foi fondamentale est celle que saint Paul a formulée en ces termes : « là où le péché s’est multiplié, la grâce a surabondé ».

Eh bien ! On peut dire que sur ce point le passé aide à comprendre le présent. C’est ainsi qu’après le moyen-âge, afin de préparer son Eglise aux luttes que l’esprit laïque allait déclencher contre elle dès le 14ème siècle, le Christ Jésus lui donne (à partir du 13ème siècle) de nouvelles lumières sur le trésor de grâce qu’elle avait dans l’Eucharistie. L’institution de la fête du Très Saint Sacrement et du Culte d’adoration rendu à Jésus-Hostie date en effet dès cette époque là.

Puis, lorsque ce même esprit d’indépendance et de révolte commença à porter ses fruits de désagrégation (au17 et 18èmes siècle) Notre Seigneur donna à l’Eglise la révélation de son Cœur, c’es-à-dire de l’indicible amour, qu’il a pour les hommes : pensons aux révélations faites à sainte Marguerite Marie en 1675, à Paray-le-Monial et à l’extension de la fête du Sacré-Cœur à toute l’Eglise.

Et voici qu’en notre temps ces grands moyens ayant été trop peu accueillis, parfois repoussés, le Seigneur tente un dernier effort (si l’on peu parler ainsi) un dernier geste de miséricorde en nous donnant le Cœur Immaculé de sa Très Sainte Mère (Institution de la fête du Cœur Immaculé de Marie en 1944, suite logique des demandes formulées à Fatima au sujet de cette dévotion.

Sans doute, ce don merveilleux avait été préparé de longue date, spécialement à partir du 14ème siècle, mais c’est en 1917 qu’il nous a été offert de façon éclatante, dans toute sa force et avec sa promesse de victoire finale.

Soyons donc de plus en plus convaincus, frères et sœurs que c’est par le Cœur Immaculé de notre Mère Bien-Aimée, que nous redécouvrirons le divin Cœur de Jésus.

Ne figure-t-il pas l’un à côté de l’autre sur la médaille miraculeuse ? Et c’est aussi par la dévotion au Cœur Immaculé de Marie que l’Eucharistie qui est le sacrement de notre sanctification, de notre transformation dans le Christ, trouvera un regain de faveur dans le Peuple de Dieu.

Car, on ne le redira jamais assez : c’est par le Cœur de Marie que le Saint-Esprit nous est et nous sera donné, pour nous convertir, nous réconcilier avec Dieu, sanctifier nos âmes et instaurer dans le monde la Paix, véritable conséquence du Règne de Dieu dans les âmes.

Puissions-nous donc tenir, quoiqu’il en coûte, les engagements que nous avons pris concernant la consécration, la réparation et le rosaire et s’il nous arrive quelquefois d’éprouver la tentation du découragement, souvenons-nous des paroles solennelles que Marie prononça un jour au sujet de cette dévotion :

« Aux personnes qui l’embrasseront je promets le salut. Leurs âmes seront aimées de Dieu, d’un amour de prédilection, comme des fleurs placées par moi devant son trône ».

Pour bien connaître ce message de Fatima :

 

Editions Téqui :

- Les apparitions de Fatima (récit par sœur Lucie)

- Fatima message extraordinaire pour notre temps par Bernard Balayn

- Fatima, la Russie et Jean-Paul II de Timoty Tindal Robertson

- Un signe du ciel pour notre temps par l’abbé Paul

 

Pour plus de renseignements : http://www.librairietequi.com

 

Editions Résiac :

- Le secret de Jean-Paul II de Laura Miguet chez Mame-Plon

- Le film « Apparitions à Fatima » DVD de David Costelle

 

Pour plus de renseignements : http://www.resiac.fr/

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Conférences
commenter cet article

commentaires

Carlito 12/05/2017 11:34

Excellent, toujours bon de relire cette présentation de l'histoire de Fatima ! Que Marie vienne à notre aide !

La-bas j'ai reçu grande grâce et qui fait toujours son œuvre, je devais avoir à peine 4 ans.
Quel revers aux forces obscures qui voulaient éradiquer la Foi chez les portugais, mais c'était sans compter sur la Sainte Vierge. Comme une Mère, elle a balayé le mauvais souffle communiste ........ et la Foi a retrouvé un nouvel élan ..........mais pour combien de temps ? Le pire et le plus insidieux est l'infidélité des chrétiens, son incohérence vis à vis de la Sagesse divine, sa concupiscence due à l'esprit matérialiste ...... qui transforme les âmes en limaçon ou porcinet, incapable de se s'élever pour se convertir.......Bon j'arrête-là !
Renouvelons notre amour de Dieu en cette fête du centenaire des apparitions de Notre Dame à Fatima.
Priez pour nous notre Abbé Cousty !

rolande 08/10/2015 14:33

très beau texte plein de sujets de réflexion, je suis allée à Fatima jadis et j'en suis revenue très bouleversée de voir toutes ces personnes pleines de foi, je vais imprimer ce texte pour le garder avec moi, merci

carlito 10/05/2015 10:07

Très belle analyse simple et complète, un beau rappel à la conversion !
A Jésus par Marie.
Merci à l'Abbé Cousty

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur