Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 23:10

Un prêtre qui accompagnait Jean-Paul II dans son agonie a révélé qu’avant de s’éteindre son dernier mot, sa dernière prière fut : « AMEN ».

L’Esprit-Saint a voulu – et c’est très émouvant – que le Saint Père nous laisse ce simple mot (qui conclut toutes nos prières) comme un dernier message : il résume en effet tout ce que fut sa vie, il résume aussi tous les enseignements qu’il a donnés à l’Eglise et au monde au cours de son long pontificat.

Pour mieux comprendre cet étonnant message, rappelons-nous la riche signification de ce mot AMEN qui nous vient de la langue hébraïque et qu’on a préféré ne jamais traduire en langue vulgaire : une signification que Jean-Paul II connaissait parfaitement.

AMEN c’est essentiellement une expression de la Foi qui peut se traduire par « oui j’y crois, c’est solide, je peux m’y appuyer en toute sûreté ».

Dans l’Ancien Testament le prophète Isaïe affirme qu’il parle au Nom du « Dieu de l’AMEN ». C’est-à-dire du Dieu de VERITE qui est le fondement de toute solidité et de toute fidélité.

La Révélation tout entière proclame que la seule ressource de l’homme c’est de croire, c’est de dire AMEN, c’est de dire Oui à Dieu sûr que Dieu l’aime comme un Père, avec une infinie tendresse et une fidélité absolue.

Or, la plus belle preuve d’amour que Dieu ait pu nous donner c’est d’avoir envoyé parmi nous son Fils Unique…

Et quand ce Fils Bien-Aimé, le Christ Jésus s’adresse aux hommes c’est au nom de Dieu son Père, avec toute son autorité. Nous pouvons donc et nous devons le croire sur Parole.

On a noté que 85 fois dans l’Evangile, Jésus fait précéder une affirmation importante de la formule : « Amen, Amen, je vous le dis… »

Jésus c’est l’AMEN de Dieu. Par lui, en effet Dieu réalise en plénitude ses promesses. Jésus ne fut ni un Messie de compromis, ni un homme hésitant dans sa conduite et ses exigences. En Lui tout fut droit, simple, clair, définitif… Le Fils de Dieu nous dit Saint Paul n’a pas été oui et non, il n’y a eu que Oui en Lui.

Nous avons tous constaté, chers frères et sœurs, à quel point dans toute sa vie (dans son comportement comme dans son enseignement) Jean-Paul II a été un écho fidèle de ce AMEN parfait, de ce Oui parfait que fut le Seigneur Jésus.

Jean-Paul II a toujours témoigné d’une foi puissante, inébranlable, rayonnante et entraînante…

Toutes les vérités de cette foi chrétienne, il les a exposées lumineusement et avec rigueur et il a rappelé de la même manière et (avec une particulière insistance) les exigences de la morale évangélique réalisant ainsi le commandement de Jésus à l’Apôtre Pierre (le 1er Pape) : « Tu confirmeras tes frères dans la Foi… »

Jean-Paul II nous a aussi montré comment par ses divers engagements au service de l’Eglise il a été un AMEN, un Oui à Dieu. Chaque fois que le Seigneur l’appelait à des responsabilités nouvelles et toujours plus exigeantes, il acceptait très généreusement de correspondre à cet appel… Il y eut l’appel au Sacerdoce, puis l’appel à l’Episcopat et enfin à la charge suprême de Pasteur Universel… Nous savons aussi quelles grandes épreuves il eut à subir : l’attentat du 13 mai, les différentes opérations chirurgicales et le très long chemin de croix que fut sa dernière et si éprouvante maladie. Tout fut accepté et offert avec amour. Il fit un jour aux pèlerins massés sur la Place St Pierre cette confidence : « Peu avant mon élection le Cardinal Wyszynski, Primat de Pologne m’avait dit : si les cardinaux te choisissent, c’est toi qui devras faire entrer l’Eglise dans le 3ème Millénaire ».

J’ai compris que c’est par la prière et différentes initiatives que je devais l’y faire entrer, mais j’ai vu que cela ne suffisait pas : il fallait y entrer avec la souffrance et de grands sacrifices…

En prononçant au dernier instant le mot AMEN, il voulait sans doute signifier que sa mission était accomplie mais il voulait surtout dans un suprême élan de Foi et d’Amour offrir sa vie à Dieu. C’était une manière de dire en union avec Jésus : « Père, je remets mon âme entre tes mains ».

Frères et sœurs, je voudrais pour terminer, attirer votre attention sur une autre prière (très courte également) qui nous révèle le secret de la vie si magnifiquement donnée, le secret de la sainteté de Jean-Paul II : il s’agit de sa devise « Totus tuus ».

Ces 2 mots évoquent l’ardente dévotion qu’il a toujours manifestée envers la Très Sainte Vierge Marie à qui il s’était consacré dans sa jeunesse selon l’esprit du « Traité de la Vraie Dévotion à la Sainte Vierge de Saint Louis Marie de Montfort… »

Totus tuus : je suis tout à Toi, ô Marie… Toute à Toi pour être tout à Dieu. Il est bien clair que AMEN et Totus tuus expriment la même réalité : ils sont le fil conducteur d’une spiritualité centrée sur le Christ, mais vécue par Marie, avec Marie et en Elle.

Puissions-nous nous inspirer de cette forte spiritualité dans la conduite de notre vie chrétienne.

Concrètement essayons de prononcer avec beaucoup plus d’attention et de foi le mot AMEN, surtout à deux moments importants de la Messe : Lorsque le prêtre conclut la grande prière eucharistique : « par Lui, avec Lui et en Lui »… Et lorsqu’il nous présente le Corps du Christ dans la communion. Mais tachons surtout de faire de toute notre vie un AMEN, un Oui à Dieu à l’exemple de Jean-Paul II. Et qu’Elle nous obtienne cette grâce Celle qui a toujours dit Oui : Marie Modèle incomparable de la Foi.

Amen.

Abbé Pierre Cousty

     

Prière de Jean-Paul à Marie

Ô Mère de Miséricorde écoute la prière que nous t’adressons,

et présente-la à Jésus ton Fils, notre seul Rédempteur.

Toi qui nous enseignes le sacrifice caché et silencieux,

toi qui viens à notre rencontre, à nous pécheurs,

nous te consacrons notre vie, nos travaux, nos joies,

nos maladies, nos douleurs.

Toi, notre espérance, regarde-nous avec bonté,

apprends-nous à marcher au-devant de Jésus,

et, si nous tombons, aide-nous à nous relever et

à revenir vers Lui en confessant nos fautes.

Accorde-nous un grand amour pour les sacrements,

empreintes laissées par ton Fils sur la terre.

Ainsi, Mère très sainte, avec la paix de Dieu dans notre conscience,

et le cœur délivré de tout mal, de toute haine,

nous pourrons porter à tous les hommes

la vraie joie et la vraie paix. Amen.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Homélies Fêtes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur