Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 décembre 2016 5 23 /12 /décembre /2016 15:22
Accueillir le Christ à Noël

Bientôt, en célébrant Noël, nous commémorerons l’évènement le plus considérable de toute l’histoire humaine : la naissance à Bethléem de Celui qui est le fruit merveilleux de l’Amour du Père et du Oui de Marie, Jésus le Sauveur promis et attendu depuis des siècles. Mystère stupéfiant de l’Incarnation que saint Jean dans le sublime Prologue de son Evangile a résumé en ces termes : « Le Verbe s’est fait chair et Il a habité parmi nous ». Chacun sait que par ce mot Verbe, saint Jean désigne Celui qui de toute éternité, est le reflet vivant de la Gloire du Père, l’expression parfaite de Son Etre, autrement dit : le Fils Bien-Aimé, deuxième Personne de la Sainte Trinité en qui le Père met Toutes ses complaisances. Or, ce qui nous est révélé dans le mystère de la Nativité (et qui défie toute imagination), c’est que Lui, le Verbe, qui existe avant le temps, Il a voulu naître dans le temps en prenant dans le sein de la Vierge Marie une nature en tout semblable à la nôtre, sauf le péché.

Chaque fois que nous évoquons cet incroyable abaissement que le Fils de Dieu a accepté « pour nous, les hommes et pour notre salut » nous ne pouvons qu’éprouver une sorte de vertige et nous plonger dans la plus profonde des adorations. Et pourtant cette révélation, si bouleversante qu’elle soit, n’exprime qu’un aspect du mystère : ce qu’on appelle communément le mouvement Descendant de l’Incarnation. Car il y a un deuxième aspect - et il est tout aussi fondamental c’est le mouvement Ascendant par lequel Dieu qui s’est abaissé jusqu’à l’homme élève l’homme jusqu’à Lui.

Il nous faut bien comprendre, en effet, que si à Noël le Fils de Dieu est venu habiter parmi nous, ce n’est pas seulement pour mener une existence semblable à la nôtre ; c’est beaucoup plus merveilleux que cela : c’est pour diviniser notre existence en lui communiquant sa propre Vie. C’est là une vérité bouleversante que les docteurs de la Foi des premiers siècles ont exprimé par cette formule : « Il s’est fait homme pour nous faire dieux ».

Telle est, pour l’essentiel, la Bonne Nouvelle que l’ange, dans la nuit du premier Noël, annonce aux bergers - et à nous – l’heureuse nouvelle qui donne tout son sens à notre destinée et devrait nous ancrer dans cette certitude : à savoir que Dieu nous aime tellement qu’Il veut nous introduire dans son intimité en faisant de Sa Vie la nôtre et en donnant par conséquent à la nôtre une dimension d’éternité. Et nous savons que cette offre inouïe, Dieu qui ne change pas ne cesse de nous la faire. De son côté, en effet, tout est donné, tout est surabondamment communiqué, mais c’est de notre côté que les choses, hélas ! Ne sont pas si simples, car tout dépend en fait de notre réceptivité, de la qualité de notre accueil. Dieu est, pour ainsi dire, comme un poste émetteur en éternelle émission de Lumière et d’Amour, mais parce que nous sommes un poste récepteur mal accordé et grouillant de parasites, nous diminuons, nous limitons - quand nous ne la repoussons pas - cette puissante émission de Lumière et d’Amour. Et c’est toute la signification de cette autre parole du magnifique Prologue de saint Jean : « Il est venu chez les siens et les siens ne l’ont pas reçu ».

Oh ! Comme il faudrait que cette parole nous provoque à une sérieuse réflexion sur notre attitude vis-à-vis de ce Dieu si aimant qui nous offre sa propre Vie pour transfigurer la nôtre, de ce Dieu qui n’ambitionne pour nous qu’une seule chose : être « la Vie de notre vie » pour le temps et pour l’éternité ! « Les siens ne l’ont pas reçu ». Les siens, ce ne sont pas seulement ses contemporains, les Juifs d’alors, c’est aussi nous-mêmes qui avons 1’honneur de porter son Nom et qui Lui appartenons en vertu de notre Baptême.

Eh bien ! Pouvons-nous déclarer en toute vérité que nous l’avons vraiment reçu ? On ne reçoit pas quelqu’un lorsqu’on le laisse sur le pas de la porte. Il n’est reçu que s’il entre entièrement chez nous, que s’il y trouve une place. Or, que faisons-nous à l’égard de Jésus qui ne cesse de frapper à notre porte ? Trop souvent hélas ! Reconnaissons-le humblement - son esprit n’atteint pas les profondeurs de notre âme. Nous le recevons, certes, dans Sa Parole, dans l’Eucharistie, dans le prochain ou dans les évènements, mais nous le recevons sur le seuil de notre cœur, parce que notre cœur, est une hôtellerie encombrée de soucis terrestres, de désirs mondains ou d’ambitions terrestres, et pas plus que dans le caravansérail de Bethléem, il n’y a de place pour Lui.

Il est donc urgent qu’avec l’aide particulièrement efficace de Marie notre éducatrice spirituelle - qui voudrait tant nous voir indissolublement unis à Son enfant divin - nous prenions la résolution très ferme de Lui donner une place et pas n’importe quelle place, la seule qu’Il désire et qui est digne de Lui : la première. Car nous ne l’aurons véritablement reçu que lorsqu’Il sera le seul Maître chez nous ; que lorsque nous accepterons dans la Foi tous ses enseignements, ceux qui nous gênent comme ceux qui nous plaisent ; que lorsque nous ferons non plus notre volonté, mais la Sienne, et cela dans les choses les plus difficiles et les plus crucifiantes comme dans les choses les plus faciles et les plus agréables ; que lorsque, pour tout dire en un mot, notre vie s’efforçant d’imiter celle de Marie, ne sera plus qu’un OUI à tout ce qu’Il attend de nous, un OUI constamment réaffirmé, un OUI d’acceptation et de communion dans l’amour.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Abbé Pierre Cousty - dans Regards sur Jésus
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers

 

 

 

 

 

Meteo Corrèze

 

 

 

Compteur mondial

 

Mon Coup de Coeur