Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juillet 2021 4 08 /07 /juillet /2021 15:04

Lecture du livre d'Amos 7, 12-15

Rien ne prédisposait Amos à devenir prophète du Seigneur. Mais si Dieu dit : « Va, parle à mon peuple », peut-on taire sa parole, même si elle dérange.

En ces jours-là, Amazias, prêtre de Béthel, dit au prophète Amos : « Toi, le voyant, va-t’en d’ici, fuis au pays de Juda ; c’est là-bas que tu pourras gagner ta vie en faisant ton métier de prophète. Mais ici, à Béthel, arrête de prophétiser ; car c’est un sanctuaire royal, un temple du royaume ». Amos répondit à Amazias : « Je n’étais pas prophète ni fils de prophète ; j’étais bouvier, et je soignais les sycomores. Mais le Seigneur m’a saisi quand j’étais derrière le troupeau, et c’est lui qui m’a dit : “Va, tu seras prophète pour mon peuple Israël.” – Parole du Seigneur.

Commentaire : Au VIIIème avant J-C., le peuple élu se trouve partagé en deux royaumes, celui du Sud au pays de Juda, gouverné par un roi de la dynastie de David et celui du Nord, au pays d’Israël, qui a construit à Béthel un temple rival de celui de Jérusalem. Pour asseoir leur politique, les rois d’Israël ont fait de la religion une religion d’État : Béthel est temple du roi ! Amos est originaire du Sud, il n’est pas prophète de métier – il existait alors des confréries de prophètes – mais Dieu l’a choisi pour dénoncer l’injustice sur laquelle se sont édifiées les fortunes du roi et de quelques nantis du royaume d’Israël. Amazias, prêtre à la solde du roi, ne peut accepter que la vérité soit criée dans ce Temple.

La raison d’État ne fait pas taire le prophète Amos. Aujourd’hui encore, quelles que soient les bonnes raisons de se taire, le Seigneur nous a saisis à notre baptême pour nous envoyer comme prophètes auprès de son peuple.

Psaume 84

R/ : Fais-nous voir, Seigneur, ton amour, et donne-nous ton salut.

  • J'écoute : que dira le Seigneur Dieu ? Ce qu'il dit, c'est la paix pour son peuple et ses fidèles. Son salut est proche de ceux qui le craignent, et la gloire habitera notre terre. R/
  • Amour et vérité se rencontrent, justice et paix s'embrassent ; la vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice. R/
  • Le Seigneur donnera ses bienfaits, et notre terre donnera son fruit. La justice marchera devant lui, et ses pas traceront le chemin. R/

Lecture de la lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 1, 3-14

Paul ne peut parler du projet de Dieu sur les hommes sans rendre grâce au Père. Entrons, nous aussi, dans cette « louange de sa gloire ».

Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus Christ ! Il nous a bénis et comblés des bénédictions de l’Esprit, au ciel, dans le Christ. Il nous a choisis, dans le Christ, avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints, immaculés devant lui, dans l’amour.

Il nous a prédestinés à être, pour lui, des fils adoptifs par Jésus, le Christ. Ainsi l’a voulu sa bonté, à la louange de gloire de sa grâce, la grâce qu’il nous donne dans le Fils bien-aimé. En lui, par son sang, nous avons la rédemption, le pardon de nos fautes. C’est la richesse de la grâce que Dieu a fait déborder jusqu’à nous en toute sagesse et intelligence.

Il nous dévoile ainsi le mystère de sa volonté, selon que sa bonté l’avait prévu dans le Christ : pour mener les temps à leur plénitude, récapituler toutes choses dans le Christ, celles du ciel et celles de la terre.

[En lui, nous sommes devenus le domaine particulier de Dieu, nous y avons été prédestinés selon le projet de celui qui réalise tout ce qu’il a décidé : il a voulu que nous vivions à la louange de sa gloire, nous qui avons d’avance espéré dans le Christ.

En lui, vous aussi, après avoir écouté la parole de vérité, l’Évangile de votre salut, et après y avoir cru, vous avez reçu la marque de l’Esprit Saint. Et l’Esprit promis par Dieu est une première avance sur notre héritage, en vue de la rédemption que nous obtiendrons, à la louange de sa gloire.] – Parole du Seigneur.

Commentaire : Paul n’est pas missionnaire pour une évangélisation à la petite semaine. Il sait que son travail s’insère dans le projet de Dieu qui concerne tous les hommes et même tout l’univers. Le choix du peuple d’Israël, porteur des promesses messianiques, pour être le témoin de l’espérance dans le Christ, le don de l’Esprit gage de l’héritage à venir du royaume de Dieu et de la libération finale, manifestent que ce projet historique de Dieu est de réunir l’humanité et l’univers dans le Christ. Ce dessein d’amour éternel de Dieu prend corps au fur et à mesure qu’avance l’histoire et que les hommes coopèrent à ce rassemblement des fils de Dieu par Jésus.

Le dessein de Dieu : saisir l’univers entier pour tout réunir dans le Christ, se réalise au long de l’histoire, bien qu’il ait précédé la création du monde. Nos engagements dans le monde et dans l’Église nous associent aussi au projet d’amour de Dieu.

Alléluia. Alléluia. Que le Père de notre Seigneur Jésus Christ ouvre à sa lumière les yeux de notre cœur, pour que nous percevions l’espérance que donne son appel. Alléluia.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 6, 7-13

Pour la première fois, Jésus envoie ses apôtres en mission. Il y aura d’autres fois et d’autres apôtres. Acceptons-nous d’en être ?

En ce temps-là, Jésus appela les Douze ; alors il commença à les envoyer en mission deux par deux. Il leur donnait autorité sur les esprits impurs, et il leur prescrivit de ne rien prendre pour la route, mais seulement un bâton ; pas de pain, pas de sac, pas de pièces de monnaie dans leur ceinture. « Mettez des sandales, ne prenez pas de tunique de rechange ». Il leur disait encore : « Quand vous avez trouvé l’hospitalité dans une maison, restez-y jusqu’à votre départ. Si, dans une localité, on refuse de vous accueillir et de vous écouter, partez et secouez la poussière de vos pieds : ce sera pour eux un témoignage ». Ils partirent, et proclamèrent qu’il fallait se convertir. Ils expulsaient beaucoup de démons, faisaient des onctions d’huile à de nombreux malades, et les guérissaient. – Acclamons la Parole de Dieu.

Commentaire : Après avoir été repoussé par ses compatriotes à Nazareth, Jésus tente une dernière fois d’appeler les Galiléens à la conversion en leur envoyant ses disciples par groupes deux. La tenue vestimentaire qu’il leur prescrit est celle des pèlerins se rendant à Jérusalem pour la Pâques. Dans l’esprit de Jésus elle doit signifier que ses envoyés ne comptent que sur Dieu et ne s’embarrassent d’aucune réserve ou sécurité humaine. Ceux qui refuseront de les accueillir manifesteront par là leur refus de se convertir, les autres bénéficieront du salut, concrétisé dans les expulsions de démons et la guérison des malades.

« Il les envoie deux par deux ». Jésus compte plus sur le témoignage d’une équipe ou d’une communauté chrétienne que sur celui d’un seul, fût-il celui de l’apôtre Pierre ou Paul.

Homélie

Les lectures de ce dimanche nous rappellent le sens et les exigences de notre vocation chrétienne. Pour tout être humain il y a, au départ, la vocation à la vie, à l’intelligence, à la liberté, à l’amour. Tout commence pour chaque homme par cette pensée paternelle de Dieu qui l’appelle au monde. « Dieu créa l’homme à son image et à sa ressemblance »nous dit la Bible. Et ceci ne concerne pas seulement les premiers hommes. Ceci concerne chacun de nous. Un enfant, vous le savez bien, ne peut pas être un numéro dans une série. Dieu intervient avec tout son amour pour créer chaque personne et l’appeler par son nom, afin qu’elle soit capable de répondre, capable d’amour. Oui, déjà en ce sens toute vie humaine est une vocation. Mais il y a tellement plus et tellement mieux. La foi nous révèle en effet que toute vie est appelée par Dieu à un incroyable destin. « Il nous a destinés d’avance affirme saint Pierre, à devenir pour lui des fils par Jésus-Christ ». Voilà ce qu’il a voulu dans sa bienveillance pour tout homme : rien moins qu’une merveilleuse participation à sa vie divine. Oui, Dieu nous aime à ce point, parce qu’il est le Parfait Amour, il ne veut rien se réserver, il veut tout partager : tout ce qu’il a, tout ce qu’il Est... Ce ne peut être, évidemment qu’n don totalement gratuit, immérité, et même démérité à cause de nos péchés. Mais, il nous a accordé par le Sang du Christ, la rédemption, le pardon de nos fautes. A tout homme qui ne s’obstinera pas à la refuser, il obtiendra d’être, en fin de compte « saint et irréprochable sous le regard du Père »c'est-à-dire d’entrer en communion intime avec lui par le Christ dans l’Esprit-Saint.

Cet inestimable bienfait, Dieu veut l’accorder à tous les hommes qui le cherchent avec droiture. Mais nous, qui sommes le peuple de Dieu, le peuple des baptisés, nous connaissons par la foi cette grâce inestimable que Dieu voudrait tant déverser dans le cœur de chaque homme.

Cela veut dire : que nous avons une vocation particulière, vis-à-vis de Dieu et au service de tous les hommes. Saint Paul nous rappelle que dieu a commencé à manifester son salut par le moyen d’un peuple envoyé en avant-garde. Mais ce qui fut d’abord la vocation des Juifs est maintenant la nôtre.

« Vous aussi, nous dit saint Paul, vous avez écouté la Parole de Vérité, la Bonne Nouvelle du salut et pourquoi ? Sinon pour que vous en soyez aujourd’hui les témoins... »

Pourquoi avons-nous reçu, chers frères et sœurs, la grâce de la foi, pourquoi avons-nous été comblés de tant de richesses spirituelles, sinon pour être des flambeaux qui éclairent et des réservoirs qui débordent ?

Pourquoi avons-nous reçu la marque de l’Esprit-Saint au baptême et à la confirmation sinon pour que cette marque éclate sur nos visages et par notre joie, dans nos paroles et dans toute notre vie ? Et pour que soit chantée la Gloire de Dieu par nous et à cause de nous ?

Mais comme le peuple juif, nous avons tendance à nous endormir devant la plus éblouissante des révélations, à nous refroidir devant l’amour le plus bouleversant.

Alors, le Seigneur se sert, frères et sœurs, d’humbles hommes comme ce simple berger Amos qui ne demandait qu’à garder ses bêtes et à tailler ses figuiers...

Ces humbles hommes que Dieu envoie vers les autres en leur disant : « Va, tu seras prophète pour mon peuple », ce sont les prêtres bien-sûr, les diacres, les religieux et les religieuses, mais ce sont aussi les laïcs...

Tous, quelle que soit notre situation ou notre âge, nous avons pour mission de révéler à ces nouveaux païens qui nous entourent qu’ils sont, tout comme nous, appelés à un formidable destin et le grand commandement de l’amour fraternel nous fait un devoir de les aider à vivre selon les exigences de cette vocation.

Dans cette immense entreprise qu’est l’Evangélisation, le Seigneur veut avoir besoin de nous. C’est absolument sûr, mais il prend bien soin de nous avertir que nous ne pouvons être des témoins valables, des témoins crédibles, d’authentiques porteur de la Parole de Dieu que si nous savons nous recommander par la simplicité de notre vie et la pauvreté de nos moyens. Il importe au plus haut point que dans notre apostolat (quelle qu’en soit la forme) nous soyons profondément désintéressés, ne recherchant en rien notre propre gloire ou nos intérêts personnels.

N’oublions jamais, frères et sœurs, que c’est par là surtout que la pauvreté évangélique prend toute sa signification. Tout ce qui est « avoir » ou « désir d’avoir » alourdit et paralyse. Plus nous serons désencombrés et plus nous laisserons passer la lumière et l’amour de Dieu. Le visage du Seigneur ne peut transparaitre, en effet, qu’à partir de l’effacement de notre moi, du dépouillement de nos ressources, de l’humilité de notre vie. Puissions-nous en avoir de plus en plus conscience.

Au cours d’une de ses grandes visitations à la terre – c’était sur la montagne de la Salette en 1848 – la Vierge Marie, pleurant sur notre monde coupable, après avoir rappelé aux petits bergers le message évangélique leur laisse cette consigne « vous le ferez passer à tout mon peuple ». Cette consigne est plus urgente que jamais. Que notre hantise soit donc de faire passer l’Evangile pour qu’il atteigne tous les hommes de tous les pays et les achemine vers la Vraie Lumière, la Vraie Vie et le Vrai Bonheur.

Amen.

 

Prière universelle

En ce dimanche d’été, alors que le souci du Covid demeure en nous, tournons-nous vers Dieu pour lui confier notre monde.

R/ : Seigneur donne-nous ton esprit pour bâtir ton Royaume.

  • « Tu seras prophète pour mon peuple » cet appel s'adresse à chacun de nous comme baptisé, l'entends tu ? Que l’Église t'aide à mieux comprendre ce qu’est ta vocation et en particulier ta dignité de prêtre, de prophète et de roi. Seigneur rend cela possible, Seigneur, nous t’en prions. R/ 
  • Avec le psalmiste, nous te supplions Dieu de manifester au monde ton amour, amour qui est vécu par toutes les personnes de bonne volonté. Que nous même, nous soyons des créateurs courageux et passionnés de dialogue et d’amitié dans les situations sociales, économiques et politiques conflictuelles. Seigneur, nous t’en prions. R/ 
  • Dieu, tu as choisi tes enfants dans le Christ avant la création même du monde. Aide-les à devenir pauvres comme l'est ton Christ en témoignant au monde des richesses de la foi, et de la joie qu'il y a à tout recevoir de toi dans sa vie quotidienne. Seigneur, nous t’en prions. R/ 
  • Dieu, nous sommes heureux d’avoir ce temps de vacances, aide tous les paroissiens du monde à te remettre leurs peurs liées à la pandémie, à poser des actes qui construisent la vraie fraternité dans ce monde. Seigneur, nous t’en prions. R/ 

Seigneur, Dieu de l’Univers, reçois nos prières inspirées par l’action de l’Esprit Saint, nous te le demandons par le Christ, ton Fils, notre Seigneur. Amen.

Source : https://jardinierdedieu.fr/

Lectures du 15ème dimanche du T.O. en DOCX et en PDF

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
"Ces humbles hommes que Dieu envoie vers les autres en leur disant : « Va, tu seras prophète pour mon peuple », ce sont les prêtres bien-sûr, les diacres, les religieux et les religieuses, mais ce sont aussi les laïcs..."<br /> Merci père COUSTY de nous rappeler que tous nous sommes appeler à la sainteté et à la Mission !<br /> <br /> Dieu vous bénisse ! Avec mes meilleure souvenirs !<br /> <br /> Carlito
Répondre

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies. Suivez-moi sur FB, Twitter, Pinterest et Instagram (voir icônes en bas de page).
  • Contact

Ma Bible illustrée

Ancien Testament

Nouveau Testament

Les Paraboles

Jeux bibliques

Autres jeux

Les Couleurs du Temps

Tout pour la Messe

Les étapes de la vie

Les Prières

Vierge Marie

Grandes Fêtes Chrétiennes

Fêtes civiles

Journées Mondiales

Divers

Compteur mondial

 

 

Flag Counter