Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2022 7 06 /03 /mars /2022 20:54

Dimanche 6 mars, Le 1er dimanche de Carême

Dans notre première lecture du livre du Deutéronome, nous voyons Moïse instruire le peuple. Il leur dit qu'ils doivent apporter leurs prémices au Seigneur et déclarer leur foi en lui. Ce sera leur façon de remercier Dieu pour tout ce qu'ils ont reçu de lui.

Dans notre deuxième lecture, saint Paul parle aussi des croyances et nous dit que la croyance du chrétien est que le Christ est ressuscité des morts et nous a rachetés sans distinction de race ou de couleur.

Dans notre lecture de l'évangile de saint Luc, nous lisons la tentation du Christ dans le désert pendant son jeûne et ses prières de quarante jours. Malgré tout ce que Satan lui a offert, il est resté fidèle à son Père et à sa mission. Notre temps de carême consiste à faire face aux moments où nous avons cédé à la tentation et à nous résoudre à leur dire «non» à l'avenir. Il s'agit aussi de se préparer à célébrer les événements qui sont au cœur de notre foi et qui nous apportent le salut.

Dimanche 13 mars, Le deuxième dimanche de Carême

Dans notre première lecture d'aujourd'hui, nous voyons Abraham mettre à nouveau sa confiance en Dieu. Il a déjà quitté sa patrie pour se rendre dans un lieu que le Seigneur lui a indiqué, même s'il ne savait pas ce qui l'attendait dans l'avenir. Encore une fois, il place sa confiance dans le Seigneur et cette fois, le Seigneur promet de donner à ses descendants la terre dans laquelle il vit maintenant malgré le fait qu'il n'a pas d'enfants et que Sara est stérile. Comme nous le savons, Dieu a accompli sa promesse et a donné un fils à Abraham et en a fait le père d'une multitude.

Dans le texte de l'évangile, nous avons le récit de saint Luc sur la Transfiguration du Christ. Jésus et certains de ses amis les plus proches avaient gravi la montagne, où il fut transfiguré à leurs yeux et apparut dans une gloire radieuse et se tint entre Moïse et Elie - les deux personnages clés pour les Juifs de l'Ancien Testament. Les apôtres ont eu un aperçu de la vraie gloire de Christ sur la montagne et ce n'est qu'après la résurrection qu'ils ont vraiment compris ce qu'ils ont vu.

La Transfiguration a aussi une implication importante pour chacun de nous et cela est mis en évidence par saint Paul dans la seconde lecture où il nous dit que le Christ transformera nos corps mortels et nous rendra semblables aux siens dans la gloire. La Transfiguration n'a pas seulement donné aux apôtres un aperçu de leur Seigneur glorifié - ils ont également eu un aperçu de ce qu'ils seraient eux aussi lorsqu'ils le rejoindraient dans l'éternité. Cette gloire attend ceux d'entre nous qui ont été fidèles à Dieu dans cette vie et ce temps de Carême consiste à nous faire prendre conscience de ce que nous devons faire pour atteindre cette perfection et finalement la gloire qui nous attend.

Dimanche 20 mars : Le troisième dimanche de Carême

Dans notre première lecture, nous voyons le Seigneur désigner Moïse pour aller apporter son message à son peuple en Égypte qui a été tenu en esclavage par un peuple avec lequel il était autrefois égal. Ce qu'il est important pour nous de noter dans le récit n'est pas le fait que le buisson était indemne ou que Moïse gardait un troupeau, mais que le Seigneur a vu le sort de son peuple et a décidé de le libérer de ce sort. Aujourd'hui, beaucoup de gens sont opprimés par leurs propres faux dieux et habitudes, mais le Seigneur veut toujours qu'ils soient libérés et nous avons donc ce temps de Carême pour nous aider à identifier nos faux dieux et à accepter l'aide de Dieu pour nous libérer des choses qui nous oppriment. Saint Paul nous le rappelle dans la seconde lecture.

Dans l'évangile, nous voyons Jésus appelant le peuple à la repentance. Si les gens se repentent alors ils auront la vie sinon ils périront. Le choix qui s'offre à nous aujourd'hui est tout à fait clair : si nous acceptons l'amour et la compassion du Seigneur et nous détournons de nos faux dieux qui nous conduisent au péché, alors nous serons sauvés et recevrons la vie éternelle, mais si ce n'est pas le cas, tant que nous vivrons cette vie selon nos propres règles, nous n'entrerons pas dans le royaume dans la prochaine vie.

Dimanche 27 mars : Le quatrième dimanche de Carême - Dimanche du Laetare

Dans notre première lecture, nous voyons que les Israélites sont arrivés dans la Terre Promise et cessent ainsi de se nourrir de la manne. Le Seigneur a tenu sa promesse envers son peuple élu et lui a ôté la honte de l'esclavage.

Dans notre évangile d'aujourd'hui, nous avons l'histoire du fils prodigue, une histoire qui nous rappelle le grand amour du Père pour son peuple même lorsqu'il s'éloigne de son amour. Il est toujours prêt à accepter de nouveau dans sa famille ceux qui se repentent de leurs méfaits et reconnaissent son amour et leur dépendance à cet amour.

Ceci est renforcé dans la deuxième lecture dans laquelle saint Paul nous dit que c'est par le Christ que le pardon et la réconciliation de Dieu nous ont été donnés. Non seulement nous avons été réconciliés avec Dieu par le Christ, mais nous sommes maintenant des ambassadeurs de cette réconciliation - nous avons le devoir et la responsabilité en tant que chrétiens baptisés d'apporter cette réconciliation à ceux que nous rencontrons, en commençant à la maison puis en sortant sur le lieu de travail. Cette saison de carême consiste à nous rappeler à quel point Dieu nous aime et veut nous garder dans sa famille, mais aussi à nous rappeler que c'est à nous de faire le choix - Dieu n'imposera son amour à aucun de nous.

Dimanche 3 avril : Le cinquième dimanche de Carême

Notre première lecture aujourd'hui du prophète Isaïe nous dit que nos actes passés ne sont pas rappelés par Dieu ou retenus contre nous. Il nous a rachetés et maintenant tout ce que nous avons à faire est d'accepter cette rédemption. Le Psaume nous rappelle que le Seigneur a délivré son peuple de sa servitude et l'a racheté.

Dans notre évangile, nous voyons Jésus confronté à la femme qui a été surprise en adultère et que les anciens s'apprêtaient à lapider conformément à la Loi. Mais Christ renverse la situation et confronte les anciens en les faisant affronter leur propre état de pécheur. La femme est désolée pour ce qu'elle a fait et ainsi Christ lui pardonne et efface sa culpabilité - cela ne sera plus jamais rappelé à l'esprit. Le Seigneur ne condamne pas et attend simplement que nous nous tournions vers lui pour obtenir le pardon.

Saint Paul nous dit qu'il ne suffit pas d'adhérer à la Loi pour atteindre la perfection, ce que faisaient les anciens dans l'évangile. Accomplir la Loi est important parce qu'il nous aide sur le chemin de la liberté, mais il est inutile s'il n'est pas soutenu et fondé sur une foi profondément enracinée en Dieu. Sans la foi, l'adhésion à la Loi n'est qu'un geste creux et ne nous apportera pas la liberté.

Source : Lectionnaire Catholique

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies. Suivez-moi sur FB, Twitter, Pinterest et Instagram (voir icônes en bas de page).
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. 
Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Mes coloriages catho

MES COMPOSITIONS:

Divers

Compteur mondial

 

 


 

 

Flag Counter