Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 20:03

Le pape François se recueille devant la tombe de Jean-Paul II © Radio Vatican

Souvenez-vous toujours de son enseignement : c’est en substance le message du pape François il y a deux ans, pour le 10e anniversaire de la mort de saint Jean-Paul II (18 mai 1920-2 avril 2005). Un message toujours valide en ce 12eanniversaire de la naissance au ciel du saint pape polonais.

Le pape François avait évoqué cet anniversaire en s’adressant aux Polonais présents à l’audience générale du mercredi 11 mars 2015, place Saint-Pierre.

La mémoire de son enseignement

“Vous êtes venus ici prier sur la tombe de saint Jean-Paul II, pour le 10e anniversaire de sa mort. Conservez toujours la mémoire de son enseignement et soyez fidèles à Dieu et à votre patrie”, a dit le pape en italien avant d’être traduit en polonais.

Le pape Jean-Paul II s’est éteint au soir du samedi 2 avril 2005, dans le temps liturgique du dimanche de la Miséricorde divine qu’il avait institué en réponse à la demande exprimée par le Christ à sainte Faustine Kowalska (1905-1938) que le pape polonais a canonisée le même jour que cette institution, le 30 avril 2000. La date de sa mort scellait ainsi en quelque sorte son testament spirituel.

Jean-Paul II, rappelons-le, a été béatifié par Benoît XVI également un dimanche de la miséricorde, le 1er mai 2011, et canonisé à l’occasion de cette même fête, par le pape François, le 27 avril 2014. Trois confirmations en quelque sorte, du chemin indiqué par ce géant. Cette année, Pâques est le 16 avril et le dimanche de la Miséricorde divine le dimanche suivant, 23 avril.

Le message posthume du 3 avril 2005

Jean-Paul II lui-même a indiqué ce message de la Miséricorde divine comme son testament spirituel. Il avait préparé une allocution pour ce dimanche de la Miséricorde, 3 avril 2005, et il a voulu que le texte soit lu et publié en guise de message posthume : « Le Seigneur ressuscité offre en don à l’humanité, qui semble parfois égarée et dominée par le pouvoir du mal, par l’égoïsme et par la peur, son amour qui pardonne, qui réconcilie et ouvre à nouveau l’âme à l’espérance. C’est l’amour qui convertit les cœurs et qui donne la paix. Combien le monde a besoin de compréhension et d’accueillir la Divine Miséricorde ! »

En inaugurant le nouveau sanctuaire de la Miséricorde divine de Cracovie-Lagiewniki, le 17 août 2002, lors de son voyage en Pologne (16-18 août), c’est l’humanité qu’il a confiée à la Miséricorde en disant : « Dans la miséricorde de Dieu, le monde trouvera la paix, et l’homme trouvera le bonheur ! Je confie ce devoir, très chers frères et sœurs, à l’Église qui est à Cracovie et en Pologne, et à tous les fidèles de la Divine Miséricorde, qui viendront ici de Pologne et du monde entier. Soyez des témoins de la Miséricorde ! »

L’humanité confiée à la Miséricorde

« C’est pourquoi, aujourd’hui, dans ce sanctuaire, a-t-il ajouté, je veux confier solennellement le monde à la Divine Miséricorde. Je le fais avec le désir que le message de l’amour miséricordieux de Dieu, proclamé ici à travers sainte Faustine, atteigne tous les habitants de la terre et remplisse leur cœur d’espérance. Que ce message se diffuse de ce lieu dans toute notre Patrie bien-aimée et dans le monde. Que s’accomplisse la promesse solide du Seigneur Jésus ; c’est d’ici que doit jaillir « l’étincelle qui préparera le monde à sa venue ultime » (cf. Petit Journal, 1732, p. 576 éd. Apostolat de la miséricorde, Paris 2007). Il faut allumer cette étincelle de la grâce de Dieu. Il faut transmettre au monde ce feu de la miséricorde. »

J’ai confiance en toi

Comme sainte Faustine, déclarait le pape Wojtyla, « nous voulons professer qu’il n’existe pas pour l’homme d’autre source d’espérance en dehors de la miséricorde de Dieu », « nous désirons répéter avec foi : Jésus, j’ai confiance en Toi ! »

Jean-Paul II soulignait l’urgence et l’actualité de cette annonce : « Nous avons particulièrement besoin de cette annonce, qui exprime la confiance dans l’amour tout-puissant de Dieu, à notre époque, où l’homme éprouve des sentiments d’égarement face aux multiples manifestations du mal. Il faut que l’invocation de la miséricorde de Dieu jaillisse du plus profond des cœurs emplis de souffrance, d’appréhension et d’incertitude, mais dans le même temps à la recherche d’une source infaillible d’espérance. »

L’icône et le sanctuaire

Le pape invitait alors à la contemplation devant l’icône de Jésus miséricordieux en disant : « Avec les yeux de l’âme, nous désirons contempler le regard de Jésus miséricordieux, pour trouver dans la profondeur de ce regard le reflet de sa vie, ainsi que la lumière de la grâce que, tant de fois déjà, nous avons reçue et que Dieu nous réserve pour tous les jours et pour le dernier jour. »

Le pape disait l’importance de ce sanctuaire de la miséricorde : « C’est dans ce même esprit de foi que je suis venu à Lagiewniki, pour dédier ce nouveau temple, convaincu qu’il s’agit d’un lieu particulier choisi par Dieu pour déverser la grâce de sa miséricorde. »

C’est en ce lieu qu’a eu lieu le congrès mondial de la Miséricorde divine en octobre 2011, en présence des reliques de Jean-Paul II et de sainte Faustine.

Saint Jean-Paul II soulignait l’importance eucharistique de ce lieu : « Je prie afin que cette église soit toujours un lieu d’annonce du message de l’amour miséricordieux de Dieu ; un lieu de conversion et de pénitence ; un lieu de célébration de l’Eucharistie, source de la miséricorde ; un lieu de prière et d’imploration assidue de la miséricorde pour nous et pour le monde. »

« C’est l’Esprit Saint, Consolateur et Esprit de Vérité, qui nous conduit sur les voies de la Divine Miséricorde », a encore affirmé Jean-Paul II.

L’amour miséricordieux est nécessaire

Il disait le besoin du monde d’aujourd’hui : « Comme le monde d’aujourd’hui a besoin de la miséricorde de Dieu ! Sur tous les continents, du plus profond de la souffrance humaine, semble s’élever l’invocation de la miséricorde. Là où dominent la haine et la soif de vengeance, là où la guerre sème la douleur et la mort des innocents, la grâce de la miséricorde est nécessaire pour apaiser les esprits et les cœurs, et faire jaillir la paix. Là où manque le respect pour la vie et pour la dignité de l’homme, l’amour miséricordieux de Dieu est nécessaire, car à sa lumière se manifeste la valeur inestimable de chaque être humain. La miséricorde est nécessaire pour faire en sorte que chaque injustice du monde trouve son terme dans la splendeur de la vérité. »

Saint Jean-Paul II a conclu son homélie par cette prière où l’on retrouve un écho du « chapelet de la Miséricorde » enseigné par le Christ à sainte Faustine :

« Dieu, Père miséricordieux,

qui as révélé Ton amour dans ton Fils Jésus-Christ,

et l’as répandu sur nous dans l’Esprit Saint Consolateur,

nous Te confions aujourd’hui le destin du monde

et de chaque homme.

Penche-toi sur nos péchés, guéris notre faiblesse, vaincs tout mal,

fais que tous les habitants de la terre fassent l’expérience de ta miséricorde,

afin qu’en Toi, Dieu Un et Trine,

ils trouvent toujours la source de l’espérance.

Père éternel, pour la douloureuse Passion et la Résurrection de ton Fils, accorde-nous ta miséricorde, ainsi qu’au monde entier ! Amen. »

Source : https://fr.zenit.org

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers