Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 17:23

Personne n’aime être dérangé par des démarcheurs, surtout aux heures de midi, qui viennent par téléphone nous proposer d’acheter tel ou tel produit. La plupart du temps, la majorité des gens leur demandent qu’on les laisse en paix. Normalement, une petite étoile accrochée à son adresse dans l’annuaire téléphonique exprime le net refus d’être démarché.

Ce genre de démarchage est ressenti comme un viol de la sphère privée, un viol de l’intimité familiale… On ne peut ainsi forcer les libertés à coups de pub.

Dans l’évangile de ce dimanche, Jésus ne fait de démarchage, au contraire : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole ; mon Père l’aimera, nous viendrons chez lui, et nous ferons chez lui notre demeure ». C’est un tout bon « produit » que Jésus nous propose, l’amour de Dieu en Personne ! Mais pour venir chez nous, il attend que nous le lui manifestions par une petite étoile également : « Si quelqu’un m’aime… » Notre oui de liberté, notre oui de foi.

Un soir je pris une grand-mère en stop. Confortablement assise, elle me dévisagea dans l’obscurité, se demandant certainement : « Mais c’est qui celui-là ? Y fait quoi dans la vie ? » N’y tenant plus, elle me fit : « Vous êtes un commis-voyageur ? Vous vendez quoi ? » Réponse : « Oui, en effet, je vends du bon Dieu ! » Ne perdant pas le nord : « du bon Dieu ? Y faut pas trop en vendre sinon on en trouvera bientôt plus ! » C’est le cas de le dire, chez les gens, on en trouve plus beaucoup ! Mais il y en a toujours assez, il faut juste demander… Personne ne peut entrer dans l’intimité de quelqu’un si ce n’est par désir et par amour. Bien installé dans notre intimité, Jésus nous livre son « produit », l’Esprit-Saint qu’il nomme ici un « autre Défenseur », celui qui nous défend lorsque notre conscience nous accuse, celui qui nous console et nous montre un chemin toujours possible. Cette parole est grandiose car, lorsqu’on est attaqué, on a beau aller chez un avocat, mais ce dernier se montrera incapable de nous défendre contre les amertumes qui nous rongent. Seul l’Esprit-Saint, « l’Avocat, l’autre Défenseur » peut nous apaiser et ôter toutes les amertumes de notre cœur. Le fruit est tangible : « C’est la paix que je vous laisse, c’est ma paix que je vous donne… » Et celle-ci, nul ni personne ne pourra nous l’enlever. Donc, tournons du bon côté la petite étoile qui brille en nous depuis notre baptême, qu’elle soit la petite clé qui ouvre et non celle qui ferme…

Père Joël Pralong

Partager cet article

Repost 0
Publié par Père Joël Pralong - dans Homélies Année C
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies.
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

Divers