Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 novembre 2020 2 10 /11 /novembre /2020 15:54

Prière du soldat de montagne

Seigneur Jésus, toi qui as fait un si long déplacement d'auprès du Père pour venir planter ta tente parmi nous ;

Toi qui est né au hasard d'un voyage, et as couru toutes les routes,

Celle de l'exil, celle des pèlerinages, celle de la prédication :

Tire-moi de mon égoïsme et de mon confort, fais de moi un montagnard.

Seigneur Jésus, toi qui as pris, si souvent le chemin de la montagne,

Pour trouver le silence, retrouver le Père ; pour enseigner tes Apôtres, proclamer les béatitudes, pour offrir ton sacrifices, envoyer tes Apôtres, et faire retour au Père, attire-moi vers en haut, fais de moi un soldat de la montagne.

A l'exemple de saint Bernard, j'ai à écouter ta parole, j'ai à me laisser entraîner par ton amour ; si je suis tenté de vivre tranquille, tu me demandes de risquer ma vie, pour la défense de mes frères ; si je suis tenté de m'installer, tu me demandes de marcher en espérance vers toi, le plus haut sommet, dans la gloire du Père, fais de moi un vrai soldat de montagne.

Crée par amour, pour aimer, fais, Seigneur, que je marche, que je monte, par les sommets, vers, toi, avec toute ma vie, avec tous mes frères, avec toute la création, dans l'audace et l'adoration.

Prière du chasseur alpin

Sur la roche nue, sur les glaciers éternels, sur chaque escarpement des Alpes où la Providence nous a placés, rempart fidèle de nos contrées, purifiés par le devoir dangereusement accompli, nous élevons notre cœur vers toi, ô Seigneur, toi qui protèges nos mères, nos épouses, nos fils et frères éloignés toi qui nous aide à être dignes de la gloire de nos ancêtres.

Dieu tout-puissant, qui gouverne tous les éléments, sauve-nous, nous qui sommes armés de foi et d'amour.

Sauve-nous du gel implacable, des tourbillons de la tourmente, de la violence de l'avalanche ; permet que notre pied se pose avec sûreté sur les crêtes vertigineuses, sur les pentes raides et par-delà les crevasses dangereuses ; rends-nous forts, contre ce qui menace notre Patrie, notre Drapeau, notre civilisation chrétienne millénaire.

Et toi, Mère de Dieu, immaculée comme la neige, toi qui as connu et accueilli chaque souffrance et sacrifice des chasseurs alpins tombés, toi qui connais et recueilles chaque désir et espoir des chasseurs alpins vivants, tu bénis et souris à nos bataillons et à nos armées.

Amen.

La prière d'un soldat

En 1972, un journal clandestin de la Samizdat publia le texte d'une prière. Celle-ci avait été trouvée dans le manteau d'un soldat russe, Aleksander Zatzepta, qui l'avait composée quelques instants avant la bataille au cours de laquelle il perdit la vie dans la Seconde Guerre mondiale.

« O Dieu, entends-moi ! Jamais de ma vie je ne t'ai encore parlé, mais aujourd'hui je ressens le besoin de t'adorer. Tu sais que depuis mon enfance même ils m'ont toujours dit que tu n'existes pas... Et moi, stupide, je les croyais. Je ne me suis jamais émerveillé de tes grandes œuvres. Mais ce soir j'ai levé les yeux depuis une tranchée jusqu'au ciel plein d'étoiles au-dessus de ma tête ! Et fasciné par leur brillante magnificence, tout à coup j'ai compris comme est terrible la tromperie ... Je ne sais pas, O Dieu, si tu me donneras la main. Mais je dis ceci, et tu comprends. N'est-ce pas étrange, qu'au milieu d'un enfer terrible la lumière m'apparaisse et que je t'aie découvert ? À part cela je n'ai rien à te dire. Je suis content simplement parce que je t'ai connu. A minuit nous devons attaquer, mais je n'ai aucune crainte, tu veilles sur nous. C'est le signal. Je dois partir. C'était merveilleux d'être avec toi. Je veux te dire aussi, et tu le sais, que la bataille sera difficile : il est possible que cette nuit même je vienne frapper à ta porte. Et bien que jusqu'à maintenant je n'aie pas été ton ami. Quand je viendrai, me laisseras-tu entrer ? Mais qu'est-ce que cela ? Est-ce que je pleure ? Mon Seigneur Dieu, tu vois ce qui s'est passé : ce n'est que maintenant que j'ai commencé à voir clair ...

Adieu, mon Dieu, je m'en vais. Il n'est guère possible que je revienne. Etrange ; la Mort ne m'inspire plus de crainte maintenant. »

(Traduit par Jim Christensen du russe, puis de l'anglais par Rebecca Neve)

Partager cet article
Repost0

commentaires

M
Au fait, le soldat s'appelait Alexandre Zatsepa.... et la traduction de la traduction n'est pas si mauvaise.
Répondre
M
Quelle idée peu banale de livrer ces prières de soldats! Elles sont magnifiques de vérité. Merci. J'aime tout particulièrement celle du soldat de montagne et celle du soldat russe. Les ouvriers d'heures différentes. Comment résister à l'une comme à l'autre?
Répondre

Présentation

  • : Le Blog de Jackie
  • : Nombreux coloriages catholiques et autres, vies de saints et homélies. Suivez-moi sur FB, Twitter, Pinterest et Instagram (voir icônes en bas de page).
  • Contact

Qui Suis-Je ?

  • Jackie
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. 
Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.
  • Je vous souhaite la bienvenue sur mon blog. Il y a une multitude d'infos de toutes sortes : coloriages, contes... Bonne balade à tous. Merci.

Ma Bible illustrée

ANCIEN TESTAMENT

NOUVEAU TESTAMENT

LES PARABOLES

Mes coloriages catho

MES COMPOSITIONS:

Divers

Compteur mondial

 

 


 

 

Flag Counter